Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes : Aperçu

 Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes icon

Vous cherchez des renseignements sur des projets récemment annoncés dans le cadre du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes?

 

Des collectivités partout au Canada ont été touchées – et continueront d'être touchées – par d'importants sinistres et catastrophes météorologiques provoqués par les changements climatiques. Les effets de ces changements sont de plus en plus marqués, notamment ceux liés à la température de l'air, aux précipitations, au manteau neigeux et à la couverture de glace.

En 2018, le gouvernement du Canada a mis sur pied le Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes (FAAC) et s'est engagé à y verser 2 milliards de dollars sur 10 ans. Les fonds sont investis dans des projets d'infrastructures structurelles et naturelles visant à accroître la résilience des collectivités qui sont touchées par des catastrophes naturelles déclenchées par les changements climatiques.

Budget 2021 : une somme supplémentaire de 1,375 milliard de dollars sur 12 ans a été annoncée par le gouvernement fédéral pour reconduire le FAAC. Sur ce montant, au moins 138 millions de dollars seront attribués à des bénéficiaires autochtones.

À partir de 2021, le financement du FAAC sera divisé en deux volets : 670 millions de dollars seront alloués à des projets de petite envergure (projets dont le total des coûts admissibles se situe entre 1 et 20 millions de dollars) et le montant restant sera attribué à des projets de grande envergure (projets dont le total des coûts admissibles est de 20 millions de dollars et plus).

Consultez les pages suivantes pour en savoir plus sur les projets approuvés par le FAAC :

Transcription

Ce financement crucial nous aidera à éliminer l'arriéré croissant des réparations vraiment essentielles qui doivent être apportées aux infrastructures existantes.

Au cours des dernières années, nous avons connu plusieurs tempêtes extrêmes qui ont causé beaucoup de dommages à nos rivages à Hamilton.

Ce projet nous permettra donc d'examiner ces rives, de trouver des moyens de les protéger et de nous assurer de conserver ces espaces vitaux qui sont vraiment importants pour notre collectivité.

Ce financement et ce projet nous aideront à le faire.

Ces dépenses sont absolument nécessaires.

Elles permettront de sauver des vies.

Les statistiques le prouvent, les inondations se reproduisent aux mêmes endroits.

Il ne s'agit pas seulement de la protection de notre village, nous nous considérons comme, c'est un projet conjoint entre la ville de Chilliwack et nous-mêmes, avec l'aide et le financement du gouvernment federal, que Dieu bénisse le gouvernement fédéral pour cela, mais il s'agit du bien-être social et économique global de la ville de Chilliwack et de la vallée du Fraser elle-même.

Ce projet profitera à la région de York puisqu'il augmentera le couvert arboré et forestier dans toute la région.

En plantant des arbres dans les zones urbaines, nous allons atténuer les phénomènes de températures extrêmes.

L'annonce d'aujourd'hui donne un coup de pouce important à ce que nous faisons pour atténuer les effets des changements climatiques.

Dans la ville de Markham, les 48 millions de dollars iront à notre programme de lutte contre les inondations à Thornhill, et dans la région de York, ils serviront à séparer une conduite de refoulement vieille de 35 ans, ce qui réduira l'incidence des déversements lors de fortes tempêtes.

Cela aura un grand impact sur Richmond.

Nous essayons toujours d'améliorer nos digues pour nous protéger contre les changement climatiques et l'élévation du niveau de la mer.

Alors cela nous aide beaucoup à atteindre nos objectifs à long terme.

Cela permettra à la communauté d'avoir l'esprit tranquille.

Très heureux de constater qu'une conclusion a été trouvée à tout ça.

C'est vraiment une annonce très importante, et je pense qu'elle va rendre la communauté très heureuse.