Nouveau pont Champlain - Foire aux questions

Portée du projet de corridor du nouveau pont Champlain

Quelle est la portée du projet?

Les principales composantes du projet de corridor sont le nouveau pont Champlain, y compris les approches de l'autoroute 10; un nouveau pont de l'île des Sœurs et de l'autoroute de l'île des Sœurs; et la reconstruction et élargissement de l'autoroute 15.

Plus d'information au sujet de la portée du projet

Qu'est-ce qui n'est pas inclus dans la portée du projet?

Le partenaire privé ne sera pas chargé de la démolition du pont Champlain actuel, et de l'Estacade (ouvrage de protection contre les glaces).

Prévoit-on intégrer le transport en commun dans le projet de corridor?

Le projet inclut un corridor de deux voies dédiées au transport en commun que pourront emprunter des autobus ou un système de train léger.

Bien que le transport en commun soit de compétence provinciale, le gouvernement du Canada collabore avec le Québec en vue d'intégrer le transport en commun au nouveau pont.

Qu'arrivera-t-il au pont actuel?

La démolition du pont Champlain actuel aura lieu après la construction du corridor du nouveau pont pour le Saint-Laurent.

Le gouvernement du Canada a-t-il exproprié les propriétaires de maisons pour permettre ce projet?

Pour rendre possible la construction du corridor du nouveau pont Champlain, le gouvernement du Canada a dû acquérir 14 constructions résidentielles (9 habitations unifamiliales, 1 triplex et 1 immeuble de 4 condos), ainsi que des propriétés commerciales et publiques. Toutes les propriétés résidentielles ont été acquises dans le cadre d'ententes mutuelles, et non par expropriation. Toutes les personnes touchées ont trouvé un nouveau logement, et les propriétés situées rue May, à Verdun, ont été démolies en novembre 2015 afin de permettre le début des travaux d'élargissement de l'autoroute 15.

Coûts du projet

Combien vont coûter les travaux pour le corridor du nouveau pont? Comment prévoyez-vous assumer ces coûts?

Le 19 juin 2015, le gouvernement du Canada a annoncé que le coût total du projet s'élèverait à 4,239 milliard de dollars.

De ce montant, l'entente estimée à 3,977 milliards de dollars conclue entre le gouvernement du Canada et le groupe Signature sur le Saint-Laurent couvre la période de construction, qui se terminera à l'automne 2019, ainsi qu'une période d'exploitation de 30 ans.

L'entente relative au projet comprend la conception, la construction, le financement, l'exploitation, l'entretien et les travaux de réfection du corridor, ce qui inclut le nouveau pont Champlain, le pont de L'île-des-Sœurs, ainsi que la reconstruction et l'élargissement de la partie de l'autoroute 15 appartenant au Fédéral.

Pour plus d'information, consultez la partie de l'entente relative au projet portant sur la répartition des coûts.

La suppression du péage augmentera-t-elle le coût total du projet?

Non. Le coût du projet n'augmentera pas à la suite à l'engagement du gouvernement de ne pas imposer de péage.

Le contrat du gouvernement avec Signature sure le Saint-Laurent n'a jamais inclus les revenus de péage. Les revenus générés par le péage auraient été versés au gouvernement du Canada.

Processus d'approvisionnement

Quel modèle d'approvisionnement utilisera le gouvernement?

On a décidé d'avoir recours à un modèle d'approvisionnement en partenariat public-privé (PPP) afin de veiller à obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Le 15 avril 2015, le gouvernement du Canada a annoncé que le groupe Signature sur le Saint-Laurent avait été sélectionné comme promoteur préféré pour le projet, et cette décision a été confirmée le 19 juin 2015 lors de la finalisation de l'entente relative au projet.

Pour de plus amples informations, consultez la partie de l'entente relative au projet portant sur le processus d'approvisionnement.

Pour plus d'information sur les partenariats public-privé, consultez le site Web de PPP Canada.

Comment avez-vous assuré l'intégrité du processus d'approvisionnement?

Le gouvernement du Canada a instauré un processus de passation de contrats ouvert, équitable et transparent qui repose sur une approche d'approvisionnement acceptable d'un point de vue commercial et sur les principes d'approvisionnement de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC).

De plus, les soumissionnaires sont tenus de respecter les exigences d'intégrité de SPAC.

Conception du pont

Quelle allure aura le nouveau pont?

Grâce à un processus de conception novateur et collaboratif impliquant les acteurs de la conception tant au niveau local qu'international, le nouveau pont Champlain aura une identité visuelle unique qui

  • contribue favorablement à sa situation de porte d'entrée principale de Montréal,
  • reflète les caractéristiques uniques de la collectivité, et
  • assure son intégration dans le paysage actuel.

Le nouveau pont a une conception en trois corridors, dont deux corridors de trois voies pour la circulation automobile et un corridor à deux voies pour le transport en commun qui pourra accueillir des autobus ou système léger sur rail. Le nouveau pont comprendra également une piste multifonctionnelle destinée aux piétons et aux cyclistes.

Pour en apprendre davantage sur le processus ayant mené à la conception du pont, rendez vous dans la section portant sur la qualité architecturale.

Visitez notre galerie d'images pour voir des photos de la conception du pont.

Environnement

Que ferez-vous pour garantir la protection de l'environnement pendant la construction?

Une évaluation environnementale a été fait et plus de 200 mesures d'atténuation environnementales ont été identifiés. Ces mesures d'atténuation sont mises en œuvre lors de la construction du projet.Visitez la section Votre environnement pour en apprendre davantage.

Le tracé du pont Champlain aurait-il pu passer ailleurs pour éviter le site archéologique LeBer? Que comptez-vous faire pour le préserver?

Infrastructure Canada s'est penché sur d'autres options afin d'éviter le site archéologique LeBer. En concertation avec la Ville de Montréal, il a été déterminé que le tracé optimal du nouveau pont devait passer au-dessus du site LeBer afin de maintenir la fluidité de la circulation sur le boulevard René-Lévesque.

Infrastructure Canada a pris toutes les mesures pour préserver le site avant même la sélection de Signature sur le Saint-Laurent : les vestiges du site archéologique ont été recouverts d'un matériel de protection et ont été enterrés, et des fouilles ont été effectuées sur le site en question. Suivant la fouille archéologique, une portion des fondations du domaine LeBer ont été retirées du site, et ont été remises à la Ville de Montréal. De plus, la collection d'artéfacts trouvée lors des fouilles sera retournée à la Ville et pourra faire l'objet d'expositions qui permettront aux citoyens d'en apprendre davantage sur le site LeBer et sur l'histoire de Montréal lors du régime français. Aussi dans le cadre du mandat d'archéologie, un relevé 3D du site a été réalisé et pourrait être utilisé pour effectuer une interprétation de la ferme LeBer.

Qualité de l'air

Où sont situé les deux stations précisément?

La station d'échantillonnage à L'Île-des-Soeurs est installée sur un terrain privé près du complexe Bell, entre le boulevard de la Pointe-Nord et les bretelles de l'autoroute 10.

La station à Brossard est installée dans le parc Voltaire, immédiatement au nord de la bretelle de l'Autoroute 10 est.

Pourquoi est-ce Infrastructure Canada et non la partenaire privé, Signature sur la St. Laurent, qui opère les stations d'échantillonnage de la qualité de l'air?

INFC met en place cette station suite à l'engagement pris face aux préoccupations du public sur la qualité de l'air. En effet, durant les périodes de commentaires de l'évaluation environnementale (2012 et 2013), le public a suggéré la mise en place d'une nouvelle station d'échantillonnage de la qualité de l'air sur l'île des Sœurs, soit au cœur du corridor du NPSL.

INFC a non seulement acquiescé à cette demande du public mais a aussi procéder, avec la collaboration d'Environnement Canada, à l'installation d'une station à Brossard.

SSL n'est pas pour autant déchargé de sa responsabilité d'effectuer de la surveillance de la qualité de l'air durant ses travaux. SSL effectue donc aussi une surveillance de la qualité de l'air, complémentaire à celle effectuée par INFC.

Qu'advient-il si un dépassement des seuils est détecté par une station?

Une fois le dépassement confirmé et validé, des sanctions financières peuvent s'appliquer. Lors d'un dépassement, le PP est immédiatement informé et il a un délai prédéfini, soit 30 minutes, pour éliminer la source du dépassement.  Si le dépassement continue, une pénalité financière sera appliquée. La valeur de cette pénalité dépend de la durée du dépassement.

Environnement Canada est responsable de l'opération et de l'analyse des données de la station à Brossard. Cette station ne sera en place que pour la durée des activités de construction du nouveau pont Champlain.

Faits du pont Champlain actuel

Quelle est l'importance du corridor du pont Champlain?

Le pont Champlain est l'un des ponts les plus achalandés au Canada. Il a une grande importance pour les habitants de la région et pour ceux qui s'en servent pour leurs déplacements quotidiens. En outre, il fait partie d'un important corridor de commerce entre le Canada et les états-Unis

Circulation et échanges commerciaux, par année

Tous les véhicules : Environ 50 millions
Autobus : 200 000
Utilisateurs du transport en commun : 11 millions (en semaine, 66 % des utilisateurs sont des navetteurs)
Commerce international : 20 milliards de dollars

Qui est le propriétaire du pont Champlain?

Le pont Champlain, tout comme les sections fédérales de l'autoroute 15 et de l'autoroute Bonaventure, a été construit par le Conseil des ports nationaux, une ancienne institution fédérale. La société Les ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) est responsable de gérer, d'exploiter et d'entretenir le pont Champlain et de l'autoroute Bonaventure au nom du gouvernement fédéral. PJCCI assume en outre la responsabilité de l'estacade du pont Champlain, du pont Jacques-Cartier, de la section fédérale du pont Honoré-Mercier et du tunnel de Melocheville.

Construit en 1962, le pont Champlain n'a pas été conçu pour accueillir le nombre de véhicules qui l'empruntent aujourd'hui. De plus, l'épandage de sel de voirie a contribué à la corrosion du pont et à la dégradation du béton. Le problème avec le pont Champlain actuel est sa conception d'origine. Son tablier fait partie de la structure même du pont et est un élément clé de sa solidité.

Même si les investissements actuels maintiendront la sécurité du Pont Champlain jusqu'à son remplacement en 2018, un nouveau passage est nécessaire à long terme.

Plusieurs études et rapports ont pesé dans la décision de construire un nouveau pont.

L'étude de préfaisabilité portant sur le remplacement de l'actuel pont Champlain, en particulier, a fourni des conseils et des renseignements pour déterminer si le remplacement du pont était la meilleure option. L'étude examine différentes options quant à l'aménagement d'un pont ou d'un tunnel. Elle évalue les besoins en transport et en circulation, les aspects environnementaux, les modalités de réalisation et les considérations financières.

Date de modification :