Collectivités du Nunavut (Nunavut)

Final Proposal title

Résumé

« Au cours de la dernière année, nous avons piloté ce projet et nous avons appris qu'il renforce la résilience et les capacités, qu'il contribue à créer une communauté centrée sur le bien-être et que la technologie peut être utilisée pour atteindre ces objectifs. »

– Vidéo du finaliste

« Nous présentons ce projet comme un moyen de fournir aux jeunes les outils qui leur permettront de déverrouiller les modes d'expression et les possibilités économiques et de se défouler émotionnellement. »

– Vidéo du finaliste

Énoncé de défi

Nos collectivités mettront en œuvre des mesures de protection et de prévention pour réduire le risque de suicide au Nunavut, qui est dix fois plus élevé que la moyenne nationale, et pour accroître le nombre et l'accessibilité des réseaux de soutien par les pairs, des ressources éducatives et des moyens créatifs qui favorisent une santé mentale positive chez tous les Nunavummiuts.

Résumé

Le projet de communauté, de connectivité et d'accès numérique pour la prévention du suicide au Nunavut est un effort de collaboration visant à mettre en œuvre des mesures de protection et de prévention pour réduire le risque de suicide au Nunavut grâce à une plateforme numérique décentralisée et communautaire de santé et de mieux-être.

Cette plateforme tirera parti de l'accès et de la connectivité numériques pour accroître la disponibilité et l'accessibilité des ressources en santé mentale et des systèmes de soutien comme les réseaux de pairs à pairs, les initiatives éducatives et les débouchés créatifs pour tous les Nunavummiuts. Elle comprend un programme d'alphabétisation numérique basé sur l'inuktitut, une infrastructure de réseau améliorée et novatrice, des applications mobiles, des interventions ludiques, la thérapie par l'art numérique et des espaces de fabrication permanents disponibles dans chaque collectivité.

Cette plateforme, qui s'appuiera fortement sur le leadership et la participation de la collectivité, est basée sur l'Inuit Qaujimajatuqangit, le système de connaissances traditionnelles des Inuits et leur vision du monde, afin de fournir les bases sur lesquelles le bien-être social, émotionnel, spirituel, cognitif et physique définit la santé et le bien-être. On fournira ainsi aux jeunes Inuits des modèles contemporains qui leur permettront de s'intéresser à leur patrimoine, de renforcer la langue inuit et d'assurer la continuité culturelle grâce à l'utilisation de la technologie. Il s'agit d'une occasion transformatrice d'intégrer un cadre de sécurité culturelle et de soins tenant compte des traumatismes en vue de la prévention du suicide qui répond aux besoins de la collectivité.

Point de vue des finalistes

Lire la transcription

[À l'écran : Défi des villes intelligentes]

Le Défi des villes intelligentes est un concours dans le cadre duquel les collectivités canadiennes sont invitées à étudier la manière dont les données et les technologies connectées peuvent produire des résultats significatifs pour les résidents.

[À l'écran : Les finalistes de la catégorie de prix : 10 M$ : Collectivités du Nunavut, Nunavut]

[À l'écran : Parlez-nous de votre équipe et de votre collectivité]

Adam Akpik (10 M$, coordonnateur, Élaboration de projet, Embrace Life Council) : Nous faisons partie d'un regroupement d'organismes. Il y a, par exemple, l'Association des municipalités du Nunavut, Bingwok, le Centre de recherche en santé et Embrace Life Council. Nous avons présenté le projet au nom de 25 municipalités du Nunavut pour créer des endroits où nos jeunes peuvent faire preuve de créativité et acquérir de nouvelles compétences dans un environnement sain et enrichissant.

[À l'écran : À l'écran : Pourquoi avez-vous choisi de relever le défi?]

Taha Tabish (10 M$, coordonnateur, Recherche, innovation et technologie dans le milieu de la santé, Qaujigiartiit Health Research Centre) : Nous avons choisi de relever le Défi des villes intelligentes pour combler les lacunes dans la technologie, l'éducation à la technologie et l'accès à la technologie et déterminer comment la technologie s'intègre dans les domaines de la santé et du mieux-être. C'est l'occasion de créer des espaces novateurs, de créer ou de rendre disponibles des endroits où, vous comprenez, les jeunes peuvent apprendre et grandir. Nous pourrions utiliser ces endroits pour promouvoir la santé et le mieux-être et concevoir des produits technologiques ou non qui seraient utiles aux collectivités. Donc, il est question de renforcer l'autonomisation des collectivités, de combler le fossé numérique et de créer un endroit génial en ville où les jeunes peuvent se rassembler et apprendre.

[À l'écran : Énoncé de défi : Nos collectivités mettront en œuvre des mesures de protection et de prévention pour réduire les risques de suicide au Nunavut, qui sont dix fois plus élevés que la moyenne nationale, pour augmenter la quantité de réseaux de soutien par les pairs, de ressources d'éducation et d'exutoires créatifs qui favorisent une santé mentale positive pour tous les Nunavummiuts, et pour en améliorer l'accès.]

[À l'écran : Joignez-vous à la conversation : #villesintelligentesCanada]

Infrastructure Canada

Point de vue du jury

Lire la transcription

Je m'appelle Kaviq Kaluraq. Je suis originaire de Baker Lake, au Nunavut. Je vis actuellement à Iqaluit. Je suis instructrice au Collège de l'Arctique. Je suis également membre de la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions.

Dans le cadre de mes fonctions pour la Commission du Nunavut, je prends part à des évaluations des répercussions environnementales. J'étais donc vivement intéressée par la perspective de participer à un projet différent et pancanadien qui engloberait les collectivités et leurs aspirations.

J'entends dire depuis très longtemps que les Nunavummiuts sont préoccupés par la santé mentale, et j'ai trouvé inspirante la façon dont ils ont regroupé l'application de technologies intelligentes et les problèmes auxquels leurs collectivités sont confrontées.

Association des municipalités du Nunavut - Inuktitut

Lire la transcription

Je m'appelle Kaviq Kaluraq. Je suis originaire de Baker Lake, au Nunavut. Je vis actuellement à Iqaluit. Je suis instructrice au Collège de l'Arctique. Je suis également membre de la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions.

Dans le cadre de mes fonctions pour la Commission du Nunavut, je prends part à des évaluations des répercussions environnementales. J'étais donc vivement intéressée par la perspective de participer à un projet différent et pancanadien qui engloberait les collectivités et leurs aspirations.

J'entends dire depuis très longtemps que les Nunavummiuts sont préoccupés par la santé mentale, et j'ai trouvé inspirante la façon dont ils ont regroupé l'application de technologies intelligentes et les problèmes auxquels leurs collectivités sont confrontées.

Les finalistes en vedette

Les finalistes en vedette :
Collectivités du Nunavut (Nunavut)

Population : 35 944

Les secteurs prioritaires

Autonomisation et inclusionModes de vie sains et loisirs

Catégorie de prix :

#villesintelligentesCanada

Date de modification :