Banque de l'infrastructure du Canada

Sur cette page

À propos de la Banque de l'infrastructure du Canada

La Banque de l'infrastructure du Canada (BIC) est une nouvelle société d'État qui fonctionne indépendamment du gouvernement et qui est régie par un conseil d'administration. La BIC rend des comptes au gouvernement et au Parlement par l'entremise du ministre des Affaires intergouvernementales, de l'Infrastructure et des Collectivités.

Dans le cadre du plan historique du gouvernement du Canada, Investir dans le Canada, la BIC travaille en collaboration avec tous les ordres de gouvernement, des investisseurs privés et des promoteurs de projets afin de déterminer des investissements potentiels dans les infrastructures partout au Canada. Les investissements de la BIC contribuent à la croissance économique durable et à long terme du Canada et favorisent la création de bons emplois bien rémunérés.

La Banque utilisera le soutien du gouvernement fédéral pour attirer des investissements privés et industriels dans le cadre de nouveaux projets qui généreront des revenus et qui seront dans l'intérêt du public. En mettant à profit des capitaux et de l'expertise du secteur privé, la Banque contribuera à optimiser l'utilisation des fonds publics, ce qui permettra de conserver les subventions pour les projets qui sont les plus appropriés pour les mécanismes traditionnels de financement par subventions.

La BIC est un investisseur d'impact qui déploie 35 milliards de dollars du gouvernement fédéral pour mettre en place la prochaine génération d'infrastructures dont les Canadiens ont besoin.

En mettant à profit les capitaux et l'expertise du secteur privé, la BIC contribue à optimiser l'utilisation des fonds publics, ce qui permet de conserver les subventions pour les projets qui sont les plus appropriés pour les mécanismes de financement traditionnels.

Annoncé en octobre 2020, le Plan de croissance triennal de 10 milliards de dollars de la BIC aide les Canadiens à retourner au travail, et permet de brancher plus de foyers et de petites entreprises à Internet haute vitesse, de renforcer l'agriculture canadienne et de bâtir une économie à faibles émissions de carbone.

Le Plan de croissance de la BIC est axé sur l'investissement dans cinq secteurs prioritaires :

  1. 2,5 milliards de dollars dans les énergies propres pour favoriser la production renouvelable et l'entreposage d'électricité propre. Cela comprend également le transport de cette électricité entre les provinces, les territoires et les régions, y compris vers les communautés nordiques et autochtones.
  2. 2 milliards de dollars pour connecter environ 750 000 ménages et petites entreprises aux services à large bande dans les communautés mal desservies. Ainsi, les Canadiens pourront participer davantage à l'économie numérique.
  3. 2 milliards de dollars dans la modernisation à grande échelle d'immeubles afin d'augmenter l'efficacité énergétique et de contribuer à rendre les communautés plus durables.
  4. 1,5 milliard de dollars dans les projets d'irrigation agricole pour aider le secteur agricole à accroître leur production, renforcer la sécurité alimentaire du Canada et élargir les possibilités d'exportation.
  5. 1,5 milliard de dollars pour accélérer l'adoption d'autobus zéro émission et la mise en place d'infrastructures de recharge pour permettre aux Canadiens de se déplacer de manière plus écologique.

Pour accélérer la réalisation des projets dans lesquels elle investit, la BIC alloue également 500 millions de dollars pour le développement de projets et les premiers travaux de construction.

Renseignements supplémentaires

Plus récents communiqués de presse et déclarations