Profils des projets en Saskatchewan

Cliquer sur le nom d'une des collectivités suivantes pour en apprendre davantage sur certains des projets réalisés en Saskatchewan.

Des infrastructures de base pour de nouveaux quartiers

Emplacement du projet : Allan

La ville d'Allan est une collectivité rurale du centre-ouest de la Saskatchewan, à environ 60 kilomètres au sud-est de Saskatoon. La population d'Allan connaît une forte augmentation en raison de l'industrie de la potasse, qui est en plein essor. La demande mondiale en hausse pour la potasse incite également à planifier une importante expansion de la mine en 2012, ce qui signifie que la croissance de la ville va se poursuivre.

Avec un taux d'inoccupation près de zéro, le logement est très recherché à Allan. Des maisons sont construites dans de nouveaux secteurs, mais il faut des infrastructures d'aqueduc et d'égouts pour desservir ces nouveaux quartiers.

Grâce à une contribution du volet Collectivités du Fonds chantier Canada, l'installation de ces infrastructures souterraines essentielles est maintenant terminée dans le secteur Alpine Crescent. Le financement provenait en partie d'une allocation complémentaire spéciale offerte aux provinces dans le cadre du Plan d'action économique.

Ce projet permet d'installer des conduites principales, des égouts, des conduites de refoulement, des égouts pluviaux et d'autres services publics qui desserviront 27 nouvelles maisons dans ce secteur.

Contribution fédérale : 99 787 $

Bâtir la capacité de transport de la Saskatchewan

Le prolongement du tronçon de l'autoroute 11 en Saskatchewan

Emplacement du projet : Autoroute 11 (Centre et Nord de la Saskatchewan)

L'autoroute 11, aussi connue sous le nom de chemin Louis Riel, relie les trois plus grandes villes de la province et est la principale artère nord-sud en Saskatchewan. Elle est une autoroute à quatre voies à chaussées séparées de Regina au nord de Saskatoon, sauf une petite portion près de la ville de Chamberlain, ce qui témoigne de son volume de trafic et de son importance pour le transport des marchandises.

Prolonger le tronçon nord de l'autoroute vers Prince Albert est devenu de plus en plus important pour l'économie provinciale. La route soutient les besoins de transport lié à l'expansion des ressources du Nord et de l'industrie forestière, ainsi que les besoins des collectivités croissantes de la région. Les capacités de charge et de volume de la route à deux voies n'étaient plus suffisantes.

Les travaux sont en cours pour ajouter deux voies sur un tronçon additionnel de 75 kilomètres de cette importante autoroute à partir de juste au sud de Hague jusqu'à environ 10 kilomètres au nord de MacDowall. Une contribution financière du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada aide à financer ces travaux.

Ce projet de construction d'autoroute de grande envergure ne consiste pas seulement à construire une plate-forme parallèle et à paver. En effet, il faut s'occuper de la protection de la faune et du bétail, effectuer les travaux de drainage de la route et aménager les routes d'accès aux ponceaux et les voies de passage des véhicules d'urgence. Il ne faut pas oublier non plus les améliorations ou les modifications à toutes les intersections le long de la route pour accommoder de façon sécuritaire les vitesses plus élevées des véhicules. En fin de compte, les améliorations apportées à l'autoroute se traduiront par des livraisons en temps plus opportun, une augmentation des capacités cargo, une réduction du temps consacré aux déplacements quotidiens et une circulation plus en douceur pour les touristes en visite dans la région.

Moderniser et élargir l'autoroute 11 aura des avantages importants et à long terme pour les petites collectivités et entreprises locales le long de son trajet, ainsi que pour l'ensemble de l'économie de la Saskatchewan.

Contribution fédérale : 62 000 000 $

Nouvelle usine de traitement d'eau

Nouvelle usine de traitement d'eau à Carrot River

Emplacement du projet : Carrot River

La municipalité de Carrot River, en Saskatchewan, ainsi nommée en raison des carottes sauvages qui poussent le long de la rivière, est située au nord-est de la Saskatchewan, le long du chemin de fer Canadien National, à environ 180 kilomètres de Prince Albert. Elle compte 2 400 habitants, et l'économie locale repose sur l'agriculture et sur l'exploitation forestière. La municipalité est fière de posséder une usine unique en son genre, qui produit de la mousse de tourbe.

Depuis quelque temps, cette municipalité rurale était exposée à des problèmes de santé associés à de nombreux et importants débordements d'égout. Grâce à la construction d'une nouvelle usine d'épuration des eaux usées, le système d'égout a été amélioré de façon spectaculaire.

Ce projet, dont les coûts sont partagés entre le gouvernement de la Saskatchewan et le gouvernement fédéral, vise à empêcher les débordements d'égout et à permettre le transfert sécuritaire et efficace des eaux usées vers les installations originales de la municipalité pour l'épuration des eaux. Par ailleurs, grâce à la mise en place de nouvelles normes qui respectent la réglementation provinciale en vigueur en matière de santé et de sécurité, ce projet a rendu plus saines et plus sécuritaires les conditions de travail des employés.

« Il s'agit pour nous d'une aide considérable, a déclaré le maire de Carrot River, M. Jim Doherty, car nos contribuables ont pu éviter de devoir assumer à long terme une dette qu'ils auraient remboursée pendant de nombreuses années. Pour une petite municipalité, un tel financement constitue un coup de pouce important. [Sans cette aide, le projet] n'aurait probablement pas pu se réaliser aussi rapidement. »

Contribution fédérale : 100 050 $

Chaplin accueille une usine de traitement de l'eau écologique

Des réservoirs d'eau dans l'usine de traitement de l'eau à Chaplin

Emplacement du projet : Chaplin

Le village rural de Chaplin, situé le long de la Transcanadienne entre Moose Jaw et Swift Current, possède maintenant une nouvelle usine de traitement de l'eau.

Grâce à l'appui financier reçu au titre du Fonds de la taxe sur l'essence et à une somme de 451 718 $ reçue au titre du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, le village de Chaplin a été en mesure de remplacer une usine de traitement de l'eau âgée de 60 ans qui nécessitait un certain nombre d'améliorations. La collectivité a aussi utilisé un montant de son allocation annuelle au titre du Fonds de la taxe sur l'essence pour payer sa partie du projet.

La nouvelle usine de traitement de l'eau comprend un système de biofiltration à l'ozone. Ce système utilise les microorganismes qui se trouvent naturellement dans l'eau de surface afin de dégrader et de désinfecter biologiquement les contaminants. On ajoute ensuite l'ozone afin d'oxyder les métaux et la matière organique, facilitant ainsi leur purification. La nouvelle usine est également équipée de cinq stérilisateurs par rayonnement ultraviolet qui visent à empêcher la reproduction des agents pathogènes.

Mis à part le chlore que l'on ajoute pour maintenir la qualité de l'eau durant la distribution, le système n'utilise aucun produit chimique, offrant ainsi une solution écologique au village de Chaplin.

« L'eau potable est essentielle à notre collectivité, a déclaré Kyle Salikin, maire de Chaplin. L'une des priorités du conseil était d'approvisionner nos résidants en eau de qualité supérieure. Cette usine de traitement de pointe assure aux résidants de Chaplin un approvisionnement en eau saine et de qualité pour de nombreuses années à venir. »

Contribution fédérale : 451 718 $ (VC du FCC) + partie de l'allocation annuelle versée à la collectivité au titre du Fonds de la taxe sur l'essence

De petites localités trouvent une solution collective

Emplacement du projet : Dundurn

Pour plusieurs petites collectivités de la région de Dundurn, au sud de Saskatoon, la gestion des eaux usées représentait un défi croissant.

Dans la ville de Dundurn, on traitait les eaux usées dans une lagune qui fonctionnait à pleine capacité. Les villages de Thode et de Shields n'avaient pas de système de traitement; un réservoir de rétention servait donc à recueillir les eaux usées, qui étaient ensuite transportées par camion, à grands frais, vers des aires d'évacuation situées à l'extérieur de la ville.

Plutôt que d'aménager plusieurs petites lagunes d'aération destinées à desservir les 5 000 résidants de cette région rurale, les responsables de ces collectivités ont décidé d'investir dans un système de traitement régional centralisé. La nouvelle lagune à trois cellules dessert maintenant collectivement la ville de Dundurn, la municipalité régionale de Dundurn, les villages de Thode et de Shields, plusieurs aménagements privés situés sur le lac Blackstrap et la colonie huttérite de Hillcrest.

« Les nouvelles lagunes constituent un moyen plus écologique et efficace de gérer les services d'évacuation des eaux usées, » a souligné M. R. Fred Wilson, président de la Dundurn and Area Wastewater Utility.

Une approche semblable est utilisée relativement à un système collectif d'acheminement de l'eau potable. Une fois terminé, le système desservira 1 800 résidants de six collectivités pour environ le tiers du coût de la construction de systèmes distincts dans les collectivités.

Cette approche novatrice a tellement bien fonctionné qu'en 2011, l'installation de traitement des eaux a remporté le prix de gérance environnementale lors de la cérémonie de remise de prix municipaux de la Saskatchewan, de même qu'un prix d'excellence des Consulting Engineers of Saskatchewan.

Ce projet a été rendu possible, en partie, grâce à une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral.

Contribution fédérale : 3 040 333 $

Le Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral appuie l'agrandissement de la ville

La construction d'un nouveau réservoir de six millions de litres, ainsi que les infrastructures connexes permettant d'améliorer la pression de l'eau à Estevan

Emplacement du projet : Estevan

Entourée de puits de pétrole et de gisements de charbon abondants, la ville d'Estevan est connue à juste titre comme la « ville de l'énergie ». La ville est située à proximité de l'un des champs pétrolifères les plus productifs en Amérique du Nord, et il s'agit également de la ville la plus proche de la centrale du barrage Boundary. Estevan, qui est l'une des collectivités affichant la plus forte croissance de la province, attire chaque année bon nombre de nouveaux résidants et de nouvelles entreprises.

Pour s'adapter au développement résidentiel et commercial, ainsi que pour faire place à la nouvelle main-d'œuvre, la Ville d'Estevan doit accroître la capacité de ses infrastructures liées à l'eau. Les réservoirs d'eau actuels ne pouvaient pas s'adapter aux plans d'agrandissement dans la partie nord de la ville. D'autres quartiers manquaient de pression d'eau, en particulier pendant les mois les plus chauds en été.

Grâce au soutien financier du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral, de l'initiative pour la croissance des infrastructures de la Saskatchewan, et de la municipalité, on a mis en place un nouveau réservoir de six millions de litres, ainsi que les infrastructures connexes permettant d'améliorer la pression de l'eau.

Grâce à ce projet, qui est maintenant terminé, la Ville d'Estevan peut appuyer ses plans d'agrandissement actuels et à venir, en plus d'offrir à ses résidants un approvisionnement en eau constant et fiable.

Chemins provinciaux plus efficients

Un nouveau pont construit au-dessus de la crique Long

Emplacement du projet : Estevan

Situé à environ deux kilomètres de la frontière américaine et à environ quinze kilomètres au sud d'Estevan, le pont de la crique Long fait partie d'un grand réseau de chemins ruraux qui répond aux besoins de l'employeur principal de la région, soit le secteur énergétique.

La structure précédente en bois avait atteint la fin de sa durée d'utilisation prévue et devait être remplacée. Sa destruction menaçait, toutefois, d'immobiliser la circulation routière dans toutes les directions. Maintenant, grâce à la contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure du fédéral, un nouveau pont a été construit au-dessus de la crique Long.

Le nouveau pont, construit de béton prémoulé et précontraint, est plus large et plus sécuritaire que l'ancienne structure. On y a ajouté des contre-rails et la capacité de charge a été augmentée considérablement.

Un chemin plus sécuritaire pour les gros véhicules industriels signifie un réseau de chemins provinciaux plus efficient. Le gouvernement s'en sort bien, car on prévoit que la durée de vie du pont sera de cent ans.

Contribution fédérale : 283 305 $

Le cœur d'une collectivité

Activités familiales tout au long de l'année

Construction de l'aréna dans le centre municipale d'Estevan

Emplacement du projet : Estevan

La ville qui croît le plus rapidement en Saskatchewan a un nouveau centre municipal.

Grâce à la somme de 5,1 millions de dollars accordée par le volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du fédéral, la construction du nouveau centre municipal d'Estevan, une ville située au sud de la province, a commencé à l'automne 2009.

Le nouveau complexe peut accueillir 3 664 personnes. Il est muni de grandes fenêtres isolées pour tirer profit de la lumière naturelle et de systèmes d'exploitation écoénergétiques. Le complexe offre à la région et à la ville un endroit à la fine pointe de la technologie pour pratiquer le hockey, le curling et le patinage artistique. Un salon offrant tous les services donne sur la patinoire.

Une piste de marche caoutchoutée à deux couloirs promouvoit le conditionnement physique des marcheurs et des joggers de la région, et ce, tout au long de l'année. La piste est aussi une partie intégrale du programme d'athlétisme et de gymnastique. De plus, le soccer et la crosse intérieurs sont maintenant possibles. Huit grands vestiaires complètent les nouvelles installations.

Ces installation aideront la ville d'Estevan à attirer des activités sportives dans la région et à profiter de l'argent qu'ils généreront.

La ville souhaite aussi que le centre soit l'hôte de concerts, de congrès et d'activités culturelles.

Le nouveau centre municipal s'intègre au centre de loisirs et de sports aquatiques existant de Souris Valley. Le projet a prolongé la vie des parties existantes du complexe en y ajoutant des mesures écoénergétiques à la rénovation et à la nouvelle construction.

Contribution fédérale : 5 100 000 $

Moins de produits chimiques pour une eau plus propre

La construction d'une usine pour abriter le nouveau système de biofiltration à Flaxcombe

Emplacement du projet : Flaxcombe

Les résidants de Flaxcombe ont depuis longtemps des ennuis avec la qualité de leur eau. Le manque d'eau de qualité a d'ailleurs freiné la capacité de développement de cette ville, malgré son emplacement central dans une zone d'élevage de bestiaux et de culture céréalière de la Saskatchewan et sa proximité par rapport aux champs pétrolifères de Kindersley.

Maintenant, grâce à une subvention de 163 532 $ du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, on retrouvera bientôt une eau potable de grande qualité à Flaxcombe.

Selon Mme Charlotte Helfrich, administratrice de la ville, le conseil municipal a fait ses devoirs, en effectuant des recherches et en consultant des experts pour trouver un système qui réduirait la turbidité de l'eau sans faire usage d'additifs chimiques.

On a finalement retenu la solution de la filtration lente sur sable. Écologique, le nouveau système réduit considérablement l'utilisation de produits chimiques servant à traiter l'eau brute. On procède actuellement à la construction d'une usine pour abriter le nouveau système de biofiltration.

On obtiendra donc ce nouvel approvisionnement en bonne eau propre tout en réduisant les répercussions sur l'environnement. Les résidants profiteront d'une réduction des coûts de traitement de l'eau et Flaxcombe pourra désormais offrir une eau de meilleure qualité à d'éventuels résidants et entreprises.

Contribution fédérale : 163 532 $

Le pont Garden River tombait en ruine

Le nouveau pont Garden River à Garden River

Emplacement du projet : Garden River

Comme le dicton le dit, on traversera le pont quand on sera rendu à la rivière. Traverser le pont présente un défi lorsque le pont est délabré et à la fin de sa vie utile.

La structure du pont de bois d'œuvre Garden River, situé dans la municipalité rurale de Garden River en Saskatchewan, était dans un mauvais état. À l'est de Prince Albert, au-dessus de la rivière Garden, ce pont âgé à voie unique posait un risque d'accident et ne pouvait plus supporter le poids de la circulation des camions lourds.

Avec l'appui financier du gouvernement fédéral, par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le pont a été remplacé par un pont plus solide en tôle d'acier ondulée, dont la vie utile est estimée à plus de 100 ans.

La structure est plus large et plus forte, et permet aux camions et aux véhicules de fret d'accéder facilement aux entreprises locales, dont la mine de diamants de Fort-à-la-Corne. Elle permettra également d'accueillir la circulation touristique de plus en plus importante dans la région.

Contribution fédérale : 166 667 $

Un nouveau pont pour améliorer le réseau routier

Pont de bois surplombant le ruisseau Notukeu à Glen Bain

Emplacement du projet : Glen Bain

Le vieux pont de bois surplombant le ruisseau Notukeu dans la municipalité rurale de Glen Bain devait être remplacé. La structure avait dépassé sa durée de vie normale. Puisque le pont avait une capacité de charge limitée, certains types de véhicules ne pouvaient pas le traverser. Des pressions excessives exercées sur l'appui sud du pont ont également causé de l'érosion sur la berge du ruisseau, côté sud.

La municipalité a reçu une contribution financière du gouvernement fédéral par le truchement du Fonds de stimulation de l'infrastructure, afin de remplacer le pont.

Grâce à des techniques de construction modernes, l'ancienne structure composée de traverses de béton précontraint a été remplacée. Le tablier du pont a été prolongé de neuf mètres, à l'aide de pieux de tubes d'acier et de semelles sur pieux en béton précoulé. Cela a permis d'éloigner les appuis du lit du ruisseau, une zone sensible, et ainsi d'atténuer l'érosion des rives.

La nouvelle structure, plus large, peut maintenant supporter plus de poids et les véhicules lourds peuvent la traverser sans restrictions. Par conséquent, il y a moins de trafic sur l'autoroute et le réseau routier provincial s'en trouve plus efficace.

Contribution fédérale : 175 000 $

Modernisation d'un réseau d'égout désuet

Construction d'un meilleure réseau d'égouts à Goodsoil

Emplacement du projet : Goodsoil

Des réseaux d'égouts qui fonctionnent et qui évacuent les eaux usées en actionnant simplement la chasse d'eau sont un service que le Canadien moyen tient pour acquis.

Ce n'est pas le cas pour le petit village de Goodsoil, situé au nord de la Saskatchewan, juste à l'ouest du Meadow Lake.

Le réseau collecteur des eaux usées de Goodsoil n'était pas en mesure de gérer le débit des eaux usées du village. Le système désuet, conçu en 1972 et qui ne pouvait répondre aux besoins que du tiers de la population actuelle, était devenu imprévisible et non hygiénique. Les résidants ont souvent dû remplacer leur pompe pour les eaux d'égout, et certains foyers avaient besoin de deux pompes pour surmonter les problèmes liés à la pression dans les canalisations. Le système a finalement cessé de fonctionner en 2005 à la suite de fortes précipitations qui ont inondé les canalisations inadéquates.

Avec l'aide financière du Fonds de stimulation de l'infrastructure, Goodsoil a installé un étang à deux bassins et de nouvelles canalisations d'égout. Le système amélioré a réduit la pression dans les canalisations grâce à des conduites et à des canalisations de transport plus larges, et utilise la gravité pour régler le problème du débit d'eau.

Les habitants de Goodsoil et des lotissements futurs peuvent de nouveau profiter des avantages d'un service d'égout traditionnel qui a permis d'accroître la valeur des propriétés et d'améliorer leur qualité de vie.

Contribution fédérale : 450 167 $

Maintien du transport de marchandises sur les routes rurales

Une route de section au sud du village de Sheho à Insinger

Emplacement du projet : Insinger

La municipalité rurale d'Insinger est située le long de la route 16, dans le sud-est de la Saskatchewan, entre le lac Foam et la frontière du Manitoba. Elle est entourée de routes d'accès secondaires, surtout utilisées par les producteurs agricoles.

Une section de huit kilomètres d'une route de section au sud du village de Sheho a récemment été élargie et nivelée. L'élargissement de ces routes d'accès est important, car cela permet de dépasser de façon sécuritaire les gros équipements agricoles qui roulent lentement. Une surface plus uniforme permet également de diminuer la détérioration des camions et des autres véhicules qui empruntent ces routes.

L'amélioration de cette route rurale de la Saskatchewan a été en partie financée à même une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantier Canada.

Contribution fédérale : 226 333 $

Meilleure gestion durable des déchets solides

Emplacement du projet : Municipalité rurale d'Ituna Bon Accord

À l'échelle du pays, la conception et la maintenance d'un système durable et rentable de gestion des déchets solides exigent une attention constante de la part des élus municipaux.

Lorsqu'un site d'enfouissement approche de sa pleine capacité, ils doivent trouver d'autres sites et des solutions de rechange, ce qui peut être un défi en soi. Transporter les déchets encore plus loin entraîne généralement une hausse des coûts et une amplification de l'empreinte écologique. L'envolée du prix des terrains et le resserrement des normes environnementales signifient qu'il faut évaluer attentivement tout changement aux espaces d'enfouissement ou le développement de nouveaux sites.

La municipalité rurale d'Ituna Bon Accord et le village voisin de Lestock ont pris des mesures pour réduire la quantité de déchets solides dirigée vers leur site d'enfouissement. En combinant leurs affectations du Fonds de la taxe sur l'essence, ils ont pu construire une nouvelle installation de recyclage et ainsi proposer d'autres options d'élimination des déchets aux résidants et aux entreprises.

Avec sa superficie de 185  mètres carrés, ce nouveau centre est presque deux fois plus grand que l'installation précédente et recycle environ 600 000 conteneurs par année. Il traite le plastique, le verre et les boîtes de conserve, comme la plupart des centres de recyclage. La peinture, les appareils électroniques et les électroménagers sont également acceptés, ces derniers étant démontés et destinés à la réutilisation. Les aires de travail plus spacieuses et améliorées ont permis aux employés d'accroître leur productivité dans un environnement sécuritaire. De plus, le vaste espace mis à la disposition des utilisateurs pour le tri de leurs matières recyclables a un effet positif sur la participation et l'efficacité opérationnelle.

Les résidants et entreprises de la région contribuent à rendre l'environnement plus sain, comme en témoigne le taux de fréquentation élevé du site. Les communautés font la promotion de l'importance du recyclage dans une vidéo (disponible en anglais seulement) qui présente les réductions de coûts et les avantages environnementaux découlant de ce projet.

Aide aux collectivités rurales pour respecter les normes de qualité de l'eau

Des réseaux de traitement des eaux usées à Kerrobert

Emplacement du projet : Kerrobert

Le gouvernement fédéral accorde une grande priorité à l'assainissement et à la qualité de l'eau pour les Canadiens. Des infrastructures efficaces d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées sont essentielles pour atteindre cet objectif, mais plusieurs collectivités rurales ont du mal à maintenir leurs installations conformes aux normes fédérales et provinciales.

La petite localité rurale de Kerrobert dans la partie centre-ouest de la Saskatchewan ne fait pas exception. Plusieurs mises à niveau ont été nécessaires pour permettre à cette collectivité de 1 000 habitants d'avoir un approvisionnement suffisant d'eau potable et des installations convenables pour le traitement des eaux usées.

Un projet pour améliorer les deux systèmes de la ville est maintenant complété, grâce en partie au soutien du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral. De nouveaux puits ont augmenté l'approvisionnement d'eau non traitée l'usine de traitement d'eau agrandie, tandis qu'un bassin de stabilisation des eaux usées agrandi a haussé la capacité de traitement des eaux usées.

Les gens de Kerrobert jouissent maintenant d'un approvisionnement en eau sûr et fiable qui respecte les normes et peut assurer la croissance de la collectivité pour les prochaines années.

Contribution fédérale : 1 071 666 $

La collaboration entraîne des améliorations essentielles à un aéroport régional

Remettant la piste en état à Kindersley

Emplacement du projet : Kindersley

Située dans le centre ouest de la Saskatchewan, la ville de Kindersley constitue une base industrielle établie dans cette région riche en ressources, et un noyau de services pour le secteur de l'agriculture et l'industrie pétrolière et gazière.

L'aéroport régional de Kindersley a été inauguré à la fin des années 1960. Il s'agit d'un aéroport très occupé en termes de vols d'avions nolisés et de messagerie, d'évacuations sanitaires, de pulvérisations aériennes et de vols récréatifs.

Au fil des ans, le revêtement d'asphalte de la piste s'est considérablement dégradé. Six collectivités avoisinantes qui tirent profit de l'aéroport ont convenu de partager les dépenses avec Kindersley pour remettre la piste en état et améliorer le dispositif d'évacuation des eaux de l'aéroport. Le projet a également bénéficié d'une aide financière du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral.

« Cette subvention nous a permis de protéger cet atout précieux pour la région du centre ouest et de maintenir la désignation de l'installation à titre d'aéroport agréé, a observé le maire de Kindersley, M. Wayne Foster. Sans ce financement important, ces améliorations n'auraient pas été possibles ».

Le projet faisait partie des deux dernières propositions retenues par le comité des prix municipaux de la Saskatchewan, dans la catégorie du leadership et des partenariats régionaux. En outre, il a permis de veiller à ce que l'aéroport puisse continuer d'offrir des services clés dans la région au cours des années à venir.

Contribution fédérale : 330 834 $

Amélioration des réseaux d'approvisionnement d'eau et d'égouts

Amélioration des réseaux d'approvisionnement d'eau et d'égouts à Kinistino

Emplacement du projet : Kinistino

La ville de Kinistino, située dans le centre nord de la Saskatchewan, se prépare à une croissance prochaine en raison de sa proximité à la mine Shore Diamond que l'on prévoit exploiter.

Dans le but de soutenir cette expansion, le volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada a offert un financement de plus de 290 000 $ ayant servi à améliorer les réseaux de distribution d'eau et de collecte des eaux usées de la ville. La réalisation de projet est également rendue possible grâce à la participation de la Société canadienne d'hypothèque et de logement par le truchement de son Programme de prêts pour les infrastructures municipales.

Maintenant que le projet a été complété, tous les foyers de la ville, y compris ceux actuellement en construction, sont reliés au réseau existant de distribution d'eau, disposeront des méthodes traditionnelles d'évacuation des eaux usées et auront accès à une eau potable de bonne qualité.

Contribution fédérale : 294 000 $

Le chemin le plus court

16 kilomètres de nouvelle surface de roulement sur la route 32 à Lemsford

Emplacement du projet : Lemsford

Dans la région rurale du sud-ouest de la Saskatchewan, la route la plus rapide et la plus sécuritaire entre deux collectivités n'est pas toujours la plus courte.

Tel était le cas lorsque les automobilistes de la région voulaient se rendre de Lemsford à Lancer par la route 32. Même les véhicules d'urgence comme les ambulances faisaient souvent de longs détours afin d'éviter d'emprunter cette route notoirement mauvaise. Les sections pavées de la route étaient en si mauvais état qu'en 2006, certaines parties ont été reconverties en route de gravier.

Ce n'est plus le cas maintenant, avec les 16 kilomètres de nouvelle surface de roulement réalisés grâce à un investissement provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral.

La nouvelle surface de roulement en béton et asphalte a rendu la route plus sécuritaire et plus uniforme. Et avec une nouvelle base nivelée, faite de terre, de sable et de matériau granulaire, la nouvelle route va durer plusieurs années.

Les véhicules en tout genre peuvent maintenant se rendre à destination d'une manière plus directe, ce qui améliore le temps de réponse des services d'urgence et le déplacement des marchandises et des entreprises de services partout dans la région.

Contribution fédérale : 4 878 450 $

Construction de ponts et édification de collectivités

Le pont Swan River à Livingston.

Emplacement du projet : Livingston

La municipalité rurale de Livingston compte plusieurs fermiers et autres producteurs locaux. Il est important d'avoir de bonnes infrastructures routières pour la viabilité de leurs industries.

Le pont Swan River constitue un lien crucial pour le réseau routier. Cependant, jusqu'à récemment, il nécessitait de sérieuses réparations et ne pouvait plus répondre aux limites saisonnières de poids des camions. Malgré les réparations faites au fil des ans, la structure avait atteint la fin de sa vie utile et devait être remplacée.

Une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure, a permis de mettre en place un nouveau pont qui contribuera à assurer la capacité de maintenir la circulation de biens et de services dans la région pendant plusieurs années. « Grâce à la construction du nouveau pont, nous avons mis en place une route [viable] pour nos producteurs locaux, ce qui est essentiel pour maintenir la concurrence des producteurs locaux dans un marché où la concurrence est très forte », a souligné l'ancien préfet de Livingston, Paul Abrahamson.

En plus d'être davantage solide et durable, la construction du pont selon les normes actuelles aidera à protéger les ruisseaux et les rivières contre l'érosion des berges et autres effets négatifs produits par l'écoulement.

Contribution fédérale : 416 625 $

Améliorations essentielles pour la sécurité et la capacité porteuse d'une route

reconstruction d'un tronçon de la route de canton numéro 490, à Maidstone

Emplacement du projet : Maidstone

La municipalité rurale d'Eldon a reconnu les conséquences potentielles d'une route en mauvais état sur la sécurité des automobilistes et sur l'économie d'une région entière; elle a donc reçu la somme de 254 833 $, provenant du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, à la reconstruction d'un tronçon de la route de canton numéro 490, à Maidstone.

Située dans l'ouest de la Saskatchewan, à la jonction de deux autoroutes dont l'une constitue le principal axe de circulation entre Saskatoon et Edmonton, la région de Maidstone se définit elle-même comme étant « le royaume du canola et des bestiaux pur-sang, au cœur du pays du pétrole brut lourd ».

Les véhicules lourds transportant des produits pour le secteur des services dans les domaines du pétrole et du gaz, de l'agriculture et des champs pétrolifères empruntaient fréquemment la route de canton numéro 490, qui n'avait pas été construite de manière à tenir compte de la réalité des équipements lourds actuels; sa capacité porteuse commençait à être compromise.

Les travailleurs ont renforcé la couche de forme afin d'augmenter la capacité porteuse; ils ont utilisé des matériaux plus durables afin de réduire l'entretien à long terme.

La plate-forme améliorée augmente la sécurité pour tous les usagers de la route 490. Le temps requis pour le transport des produits a été réduit et un lien essentiel pour le soutien au développement futur des ressources minérales de la région a été solidifié.

Contribution fédérale : 254 833 $

Le Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral contribue à transformer les eaux de crue en réserves d'irrigation

Le nouveau système de drainage des eaux de crue à Maymont

Emplacement du projet : Maymont

Le dégel printanier annuel peut causer des inondations désastreuses dans les prairies canadiennes et des dommages dévastateurs aux exploitations agricoles et dans les collectivités.

Dans un village du centre de la Saskatchewan, on a élaboré un plan novateur et écologique afin de réduire la fréquence et la gravité de ce problème, grâce au soutien financier reçu au titre du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral.

Dans le village de Maymont, après l'écoulement printanier et de fortes pluies, un emmagasinement inadéquat des eaux d'orage a entraîné une accumulation de l'eau le long de la route principale menant au village. Cela a occasionné l'inondation chronique de résidences et d'édifices municipaux.

Faisant face à un autre dégel printanier, les ingénieurs ont installé une nouvelle pompe d'épuisement et une nouvelle tuyauterie afin de dévier l'eau excédentaire de son point d'accumulation naturel situé à côté de l'autoroute vers un nouveau réservoir de retenue. Tout débordement du réservoir est canalisé vers la rivière Saskatchewan Nord, réduisant ainsi la quantité de contaminants, et ce, sans consommation énergétique supplémentaire.

Le système ne fait pas qu'empêcher les inondations. Il crée en outre une source d'eau pour l'irrigation résidentielle. En utilisant l'eau de ruissellement excédentaire plutôt que l'eau potable traitée, plus coûteuse, pour garder leurs pelouses et leurs jardins verts, les résidants de Maymont disposent d'une manière plus durable d'entretenir leurs pelouses et leurs jardins.

Quelques semaines après être devenu fonctionnel, le nouveau système de drainage a empêché une inondation importante dans le village, permettant aux résidants de faire leur ménage printanier sans devoir se frayer un chemin dans les sous-sols inondés remplis de biens endommagés.

Améliorer les capacités de gestion des eaux de surface

Le bassin de rétention à Meadow Lake (Saskatchewan)

Emplacement du projet : Meadow Lake

Avant l'installation d'un réseau d'aqueduc et d'égout municipal en 1959, les résidants de Meadow Lake, une collectivité du nord des Prairies, se faisaient livrer de l'eau potable pour 10 cents le seau ou 55 cents le baril.

Comme dans toute autre collectivité, la gestion de l'approvisionnement en eau potable, le traitement des eaux usées et l'évacuation des eaux de surface est une préoccupation constante. Même si l'installation d'un réseau d'aqueduc et d'égout a considérablement simplifié la vie des résidants de Meadow Lake, la montée soudaine des eaux attribuable aux fortes pluies ou à la fonte des neiges demeurait un problème difficile à régler.

Les améliorations apportées par le passé au système de traitement des eaux usées n'ont pas permis de faire face efficacement à ces crues soudaines. La ville de Meadow Lake a donc lancé un projet à l'aide de son allocation du Fonds de la taxe sur l'essence pour détourner les eaux de pluies.

Depuis la construction d'un bassin de rétention et d'une nouvelle conduite de refoulement comprenant des tuyaux d'un diamètre supérieur, les eaux de pluie ne dépassent plus la capacité du réseau de traitement des eaux usées. Durant les épisodes critiques, le trop plein du bassin de rétention est pompé pour être dirigé vers Backwater Creek.

Grâce aux investissements fédéraux, la collectivité est maintenant mieux préparée pour gérer les risques d'inondations saisonnières et les eaux de ruissellement.

Amélioration de la route vers les marchés

Sous le pont, on a procédé à l'enlèvement des anciens ponceaux et des sédiments et à la stabilisation des berges.

Emplacement du projet : Meadow Lake

L'économie de la Saskatchewan dépend de l'exportation des denrées en vrac, d'où l'importance de maintenir les coûts de transport peu élevés. Cependant, des changements récents qui mettent l'accent sur le transport par camion plutôt que par chemin de fer accroissent le besoin pour des routes et des ponts solides.

Deux ponts, qui enjambent des affluents de la rivière Morris de la municipalité rurale de Meadow Lake ne se conformaient pas aux normes. Selon Raymond Wilfling, maire de Meadow Lake : « Les vieux ponts en bois n'étaient pas sécuritaires et étaient difficiles d'accès pour les véhicules agricoles et les camions de transport ».

Aujourd'hui, une route de première qualité, un accès amélioré et deux ponts en béton préfabriqués respectant les normes de sécurité actuelles, répondent pleinement aux besoins des camions qui transportent les marchandises destinées à l'exportation. Les camions n'ont plus à faire de détours, ce qui rend le transport plus efficace.

Sous les ponts, on a procédé à l'enlèvement des anciens ponceaux et des sédiments et à la stabilisation des berges.

Le Fonds de stimulation de l'infrastructure au fédéral a consacré 133 333 $ au remplacement de chaque pont.

Contribution fédérale : 133 333 $

Construction d'un réseau routier plus solide

La route de dection de Dorintosh, près de Meadow Lake

Emplacement du projet : Meadow Lake

Plusieurs routes secondaires du réseau routier de la Saskatchewan sont des chemins de gravier qui ne peuvent pas facilement supporter le poids de plus gros véhicules très lourds. Par conséquent, pour se rendre à destination, les camions industriels, agricoles et de transport doivent souvent faire des détours qui prennent beaucoup de temps.

La route de section de Dorintosh, près de Meadow Lake, est une de ces routes secondaires.

Grâce à une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantier Canada du gouvernement fédéral, 14 kilomètres de route ont été nivelés et élargis. Cela a amélioré la visibilité pour les dépassements et fait en sorte que la base de la route plus stable. La surface plus uniforme permet également aux véhicules de se déplacer plus rapidement et de manière plus sécuritaire.

Des améliorations comme celles-là rendent le réseau provincial de routes et d'autoroutes plus efficace, en permettant aux automobilistes de choisir la route qui leur convient le mieux, peu importe le type de véhicule ou la charge.

Contribution fédérale : 245 071 $

Des collectivités plus fortes grâce à des services publics fiables

Emplacement du projet : Melfort

La ville de Melfort est une petite collectivité de la Saskatchewan qui connaît toutefois un bel essor, et qui est entourée de riches terres agricoles. Il s'agit d'un centre en ce qui concerne les activités récréatives, agricoles, minières et liées aux divertissements de la région. Compte tenu de son emplacement à proximité d'un vaste site d'exploration de diamants et des aurores boréales fréquentes, la ville est appelée localement « la porte des diamants » (Diamond Gateway) et « la ville des aurores boréales » (City of Northern Lights).

En 2008, plus du quart de l'approvisionnement d'eau de la ville a été perdu en raison de bris de conduits d'eau. La faible pression d'eau et les inondations fréquentes causaient régulièrement de la frustration.

Afin de mettre un terme aux fuites, on a dû remplacer une section de la conduite principale souterraine sur une superficie de 25 îlots, ce qui représentait une dépense importante pour cette petite collectivité. Grâce au soutien lié au volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral et au Fonds de la taxe fédérale sur l'essence, les travaux sont maintenant terminés.

Avec la mise en place d'une nouvelle conduite principale, les résidants de Melfort disposent maintenant d'un réseau de distribution d'eau fiable, et les responsables de la ville peuvent se concentrer sur d'autres besoins en matière d'infrastructure.

Le Fonds de la taxe sur l'essence du Canada offre aux municipalités canadiennes un financement prévisible à long terme afin de les aider à bâtir et à revitaliser des infrastructures publiques qui contribuent à protéger l'environnement. Les municipalités peuvent regrouper les fonds, les déposer à la banque ou encore s'en servir pour garantir un emprunt, ce qui leur offre une grande souplesse financière.

Contribution fédérale : 1 591 527 $ du Fonds Chantier Canada + le financement du Fonds de la taxe sur l'essence.

Dynamisme de la collectivité renouvelée

Une nouvelle multiplexe à Melville (Saskatchewan)

Emplacement du projet : Melville

Le maire de la ville de Melville, Walter Streelasky, décrit le projet d'« incroyable ». La ville a maintenant un nouveau multiplexe, et ce, grâce à plus de 8 millions de dollars accordé par le volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral et de beaucoup de collectes de fonds locales.

Cette nouvelle attraction municipale met en vedette un stade de 1 700 places, un centre des congrès de 500 places, un centre de conditionnement physique et une piste de marche pour la famille. Le multiplexe abrite aussi un centre de soins cardiaques, de l'espace pour des réunions publiques et des installations commerciales concédées.

Au-delà des avantages au chapitre social, récréatif et de la santé, le nouveau multiplexe permettra d'encourager davantage de personnes et d'entreprises à s'installer à Melville. Le centre devrait aussi encourager le développement économique en attirant plus de visiteurs à la ville, que ce soit pour une partie de hockey, un salon d'artisanat ou une conférence.

Brian Hicke, président de la chambre de commerce, n'a vu aucun aspect négatif à ce nouveau multiplexe lorsqu'on l'a interrogé sur le projet. « La chambre de commerce est très heureuse. Et qui ne le serait pas? Des projets se réaliseront. »

Maintenant que le complexe est construit, les plans à long terme comprennent l'ajout d'un centre aquatique, d'une piste de curling, d'une salle de spectacle et d'un centre communautaire.

Contribution fédérale : 8 186 808 $

Amélioration de la sécurité routière rurale

Le chemin Cator Hill à Miry Creek en Saskatchewan.

Emplacement du projet : Miry Creek

Les nouvelles exploitations pétrolières autour de Miry Creek dans le sud ouest de la Saskatchewan ont mis à l'épreuve plusieurs routes secondaires et autoroutes.

Des routes comme le chemin Cator Hill subissent une usure accrue attribuable aux camions de transport et aux autres véhicules lourds utilisés par les industries pétrolières et gazières, en plus de l'équipement des fermes locales. Un rétrécissement des lignes de visibilité, des côtes abruptes et des accotements étroits contribuaient à accroître le danger de ces routes.

Grâce à une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, le chemin Cator Hill est doté d'un nouveau revêtement qui résiste mieux à des charges plus lourdes. L'élargissement de la chaussée améliore les lignes de visibilité et permet un passage sécuritaire des véhicules larges et plus lents. Une réduction de la pente, l'amélioration du drainage et l'installation de barrières de sécurité faisaient également partie de ce projet.

Contribution fédérale : 73 243 $

Quatre nouveaux ponts maintenant fonctionnels

Emplacement du projet : Municipalité régionale de Moose Range

Située à la frontière nord de la Saskatchewan, la municipalité rurale de Moose Range regroupe plus de 30 villages et renferme divers territoires forestiers, agricoles, ainsi que des terres humides. Tous les projets financés par le Fonds de stimulation de l'infrastructure à Moose Range sont désormais terminés et la région tout entière en profite.

Comme l'industrie agricole est au cœur de l'économie régionale, les citoyens empruntant le réseau routier rural sont très heureux du remplacement récent de quatre ponts. Les anciens ponts en bois devaient être remplacés par de nouveaux ponts en acier de type ponceau afin de permettre la circulation de la large machinerie agricole et le passage sécuritaire des véhicules de transport lourds chargés de récoltes automnales.

Par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le gouvernement du Canada a versé une contribution de 112 641 $ aux fins de ces projets, dont le coût total est estimé à 338 000 $. La province a fourni une contribution semblable à celle du gouvernement fédéral.

Contribution fédérale : 112 641 $

Nouveau pont, rivière plus propre

Le nouveau pont traversait la rivière Antler à Mount Pleasant

Emplacement du projet : Mount Pleasant

La rivière Antler, située en Saskatchewan, fait partie du bassin versant inférieur de la rivière Souris. Elle alimente le Sud-Est de la Saskatchewan et le Sud-Ouest du Manitoba. Quelques douzaines de municipalités de cette aire principalement agricole dépendent du bassin versant pour leur eau potable. À ce titre, il est primordial de protéger la santé des cours d'eau de cette région.

Un pont très bas qui traversait la rivière Antler tombait en ruine dans la municipalité rurale de Mount Pleasant. Son état était dangereux pour les véhicules et la circulation piétonnière, et sa basse structure créait la principale barrière pour les courants de la rivière Antler. Cette situation augmentait la sédimentation et entravait la migration saisonnière des poissons.

Grâce à la somme de 158 333 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du fédéral, le gouvernement de la Saskatchewan s'est mis au travail pendant les mois d'hiver, alors que la migration des poissons ne causait aucun problème, afin de remplacer la structure par un pont plus élevé et plus éloigné le long de la rivière.

Les préoccupations relatives à la sédimentation et à la migration de poissons, qui touchaient la santé de tout le bassin versant, ont été résolues. Le nouveau pont peut accommoder des charges plus lourdes et de l'équipement agricole imposant de façon sécuritaire et efficace, tout en éliminant les déviations causées par l'état du pont précédent.

On prévoit une durée de vie de cent ans pour le nouveau pont.

Contribution fédérale : 158 333 $

Les membres de la collectivité se rallient pour financer son nouveau centre récréatif communautaire

Le centre récréatif communautaire de North Battleford

Emplacement du projet : North Battleford

Les résidants de North Battleford, une collectivité située le long de la rivière Saskatchewan Nord, ont accès à un nouveau centre culturel et récréatif qu'ils attendaient depuis longtemps.

Le financement du projet a été obtenu de nombreuses sources, notamment, et non la moindre, les groupes communautaires locaux, qui ont collecté une somme incroyable de 10 millions de dollars. À la suite d'une telle démonstration de soutien communautaire, d'autres sources de financement se sont précisées. Tous les ordres de gouvernement ont contribué 14 milliards de dollars aux termes du Financement de base pour les provinces et les territoires du gouvernement du Canada. La province de la Saskatchewan a accordé 9,3 millions de dollars au titre de trois de ses programmes de financement, et la municipalité a débloqué 10 millions de dollars, en plus d'affecter au projet une somme de 2,5 millions de son allocation annuelle au titre du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral. D'autres bailleurs de fonds ont comblé la différence afin de boucler le financement du complexe de 59 millions de dollars. Le multiplexe comprend quatre principaux éléments : un centre aquatique, un centre de curling, un complexe sportif et un cinéma.

Le centre aquatique comprend des couloirs de compétition, des glissades d'eau, un bain de vapeur, un spa et une piscine à vagues. Un aréna de curling a été construit à côté. Avant la construction du nouveau Northland Power Curling Centre, les résidants qui jouaient au curling devaient se rendre à une ville voisine pour faire aller leurs balais sur la glace. Maintenant, ils peuvent se divertir dans leur propre centre, qui compte six pistes, un salon, une cafétéria et des estrades. Le Nationswest Field House comprend deux terrains de sport, une piste de course et des estrades pouvant recevoir 250 personnes. Le complexe sportif peut également recevoir des salons professionnels. Enfin, le Dekker Centre sert aux arts de la scène. Le premier espace de la ville consacré aux arts de la scène comprend une scène complète et un local de répétition, un guichet, et des sièges permettant de recevoir 385 personnes.

L'aide accordée au titre du Fonds de la taxe sur l'essence a été affectée à divers systèmes économiques et éconergétiques dans tout le complexe, y compris des chaudières, des lumières et un système de chauffage à haute efficacité, des appareils sanitaires favorisant l'économie d'eau et d'autres caractéristiques favorisant l'économie d'énergie.

« Le Credit Union CUplex est déjà devenu un lieu de rassemblement pour les citoyens de North Battleford, a commenté le maire de North Battleford, Ian Hamilton. Grâce à son large éventail de programmes sains et d'activités culturelles, le CUplex attire non seulement les résidants, mais aussi les membres des collectivités environnantes. »

La collectivité, où aucune installation récréative n'avait été construite depuis les années 1960, est enchantée du nouveau Credit Union CUPlex. Conçu pour tous, ce lieu est devenu une plaque tournante municipale et régionale essentielle.

Amélioration d'un pont

Entretien réduit

Un nouveau pont à ponceau à Poplar Valley

Emplacement du projet : Poplar Valley

Un pont en bois au-dessus d'un ruisseau de la municipalité rurale de Poplar Valley avait atteint sa durée de vie de service prévue. Sa capacité limitée de charge affectait aussi le mouvement de la machinerie dans cette collectivité agricole et d'élevage du sud de la Saskatchewan.

La municipalité rurale a compris qu'il était temps d'apporter des changements. Elle a donc utilisé le montant de 33 333 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du fédéral afin d'aider à remplacer la vieille structure par un nouveau pont à ponceau.

Le nouveau pont nécessite moins d'entretien et de surveillance par le personnel d'entretien municipal et améliore grandement la capacité des fermiers et des grands éleveurs locaux à déplacer leurs machineries et leurs véhicules pour des trajets les plus directs possible. Les coûts d'exploitation et les émissions de gaz à effet de serre seront réduits par le fait même.

Contribution fédérale : 33 333 $

Amélioration et optimisation de l'efficacité du contrôle de la qualité de l'eau

Emplacement du projet : Prince Albert

La dernière mise à niveau de la station de traitement des eaux de Prince Albert remonte à 1984. Pour continuer d'offrir aux citoyens une eau de grande qualité ainsi que pour optimiser l'efficacité des opérations, le conseil municipal a approuvé un investissement de plus de 24 millions de dollars pour l'amélioration de la station. Les rénovations seront effectuées en plusieurs étapes, sur plusieurs années.

La première étape de la mise à niveau de la station, à savoir l'installation d'un système de désinfection de l'eau par rayonnement ultraviolet, est déjà complétée, grâce au soutien financier du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral.

Le système de désinfection par rayonnement ultraviolet est considéré comme l'une des solutions les plus rentables pour éliminer les organismes de l'eau potable. En effet, le système expose les bactéries et les virus à un rayonnement ultraviolet de très forte intensité, ce qui tue pratiquement tous les organismes d'origine hydrique et réduit grandement le besoin de recourir au chlore et à d'autres produits chimiques.

Les 40 000 résidants desservis par la station bénéficient donc d'une eau de qualité. À long terme, les installations rénovées permettront aussi à la ville d'économiser sur les coûts d'exploitation, lui permettant ainsi d'investir dans d'autres priorités.

Déplacement familial plus sécuritaire

Rue Dorothy à Regina

Emplacement du projet : Regina

La rue Dorothy, qui longe la limite ouest de la ville de Regina, comprend un mélange de maisons unifamiliales et d'immeubles résidentiels à logements multiples. On y retrouve aussi des aires récréatives, des églises, une école et des établissements commerciaux de quartier. À ce titre, la rue est très fréquentée par des familles qui se déplacent en voiture, à pied, à bicyclette et à planche à roulettes.

Par contre, la chaussée en détériorée et le système de drainage inadéquat de la rue Dorothy avaient engendré des conditions routières dangereuses pour les automobilistes et les piétons.

Grâce à la somme de 189 186 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure, les responsables du programme régulier de restauration des routes de la ville de Regina ont visité la rue Dorothy pour reprofiler la chaussée existante, pour remplacer les bords de trottoir, les caniveaux et les trottoirs, pour reconstruire les bouches d'égout et les puisards et pour étendre une nouvelle couche d'asphalte.

La restauration de la rue et des trottoirs se traduit par des surfaces de déplacement sécuritaires et lisses pour les résidants et les visiteurs des quartiers de la rue Dorothy. Et, par-dessus tout, le maire Pat Fiacco se réjouit de souligner que le financement a aidé la ville de Regina à réaménager la rue sans s'inquiéter d'une augmentation des taxes.

Contribution fédérale : 189 186 $

Centre de transport global

Plaque tournante de transport à Regina en Saskatchewan

Emplacement du projet : Regina

Le développement d'un centre de transport global et d'un parc industriel à l'ouest de la ville est crucial pour l'avenir économique de Regina. Les industries existantes et futures auront ainsi accès à des systèmes de transport intermodaux à l'échelle nationale et internationale et à des chaînes d'approvisionnement mondiales.

Pour promouvoir le développement du secteur, le gouvernement fédéral a appuyé un projet de construction d'une station de pompage et d'une conduite forcée pour le réseau collectif par gravité afin d'offrir des services d'infrastructure sous-jacents (eau potable, eaux usées et évacuation des eaux).

Grâce au Fonds de stimulation de l'infrastructure du Plan d'action économique du Canada, le nouveau centre de transport global et le parc industriel de la ville sont en voie de devenir une réalité. Ils contribueront à la capacité de croissance de la main d'œuvre et de l'économie de Regina en attirant de nouvelles industries et en facilitant un transfert efficace des conteneurs d'expédition entre les trains et les camions. Le mouvement des trains à travers la région sera également facilité ainsi que la circulation et la sécurité du trafic de véhicules.

Contribution fédérale : 3 300 000 $

Réfection des 9e et 13e avenues à Regina

La nouvelle 13e avenue à Regina en Saskatchewan

Emplacement du projet : Regina

Ces projets de réfection routière, récemment achevés, permettent d'accroître l'efficacité du réseau de transport local et la sécurité publique et de réduire sensiblement le risque d'accidents. Ils ont fait l'objet d'une contribution fédérale totale de 421 846 $ par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure. Entrepris par la ville de Regina, les projets comprenaient le remplacement des trottoirs, des bordures de chaussée et des caniveaux à divers endroits, ainsi que la réparation de regards d'égout, de puisards et de vannes. De plus, une partie du revêtement existant a été enlevée et remplacée par de l'asphalte neuf.

Contribution fédérale : 421 846 $

Réponse aux besoins de croissance économique

Élargir et réhabiliter une partie de l'avenue Ross à Regina

Emplacement du projet : Regina

L'accès au parc industriel Ross, à Regina, a été amélioré grâce au soutien financier du Fonds de stimulation de l'infrastructure. Il est zoné pour une utilisation mixte destinée à l'industrie lourde et la circulation dans le parc a monté en flèche au cours des dernières années.

L'avenue Ross est l'une des deux seules artères principales desservant le secteur industriel et elle devait être reconstruite.

Le financement du gouvernement fédéral a permis à la ville d'élargir et réhabiliter une partie de l'avenue Ross en plus d'ajouter deux nouvelles voies et d'une voie de virage à gauche au centre a permis de mieux répondre aux besoins des véhicules lourds et à des trafics routiers élevés.

La réduction des bouchons de circulation et la construction d'une surface lisse de roulement sur l'avenue Ross diminuent les émissions de gaz à effet de serre et améliorent la sécurité des conducteurs. Cela aide également à prolonger la vie de la route et permet à la région de soutenir son développement économique futur.

Contribution fédérale : 1 100 000 $

Transformer des déchets municipaux en énergie renouvelable

une nouvelle installation où on transforme des déchets en richesse en convertissant les gaz d'un site d'enfouissement en énergie renouvelable à Saskatoon

Emplacement du projet : Saskatoon

La Ville de Saskatoon transforme des déchets en richesse en convertissant les gaz d'un site d'enfouissement en énergie renouvelable dans une nouvelle installation construite avec le soutien du financement fédéral pour les infrastructures.

Ce système collecte le méthane produit par les matières organiques en décomposition au site d'enfouissement de la Ville et les achemine à une centrale où le gaz est brûlé et converti en énergie électrique.

On s'attend à ce que le procédé produise environ 13 gigawattheures d'énergie électrique par année, ce qui est suffisant pour alimenter près de 1 300 maisons. Il réduira de plus de 45 000 tonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre, ce qui équivaut au retrait de plus de 9 000 véhicules des routes de la ville. En captant les gaz des déchets municipaux, le projet améliorera également la qualité de l'air et réduira les odeurs au site d'enfouissement.

Le projet a été financé conjointement par les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan au terme du Financement de base pour les provinces et les territoires et par la Ville de Saskatoon. Avec la vente de l'électricité produite à Saskatoon Light & Power, on s'attend à ce que l'installation génère des revenus considérables pour la Ville, ce qui fournira plus de ressources pour soutenir d'autres initiatives vertes.

Devancer l'échéancier pour se remettre des inondations

Le chemin Briarwood, récemment rénové

Emplacement du projet : Saskatoon

Au sud-est de Saskatoon, se situe la collectivité de Briarwood composée d'habitations unifamiliales.

Le chemin Briarwood est la principale route d'approvisionnement et de transport pour cette collectivité, mais elle a de nombreuses ornières et d'importants dommages dans sa surface et elle nécessite un entretien constant.

Des problèmes de drainage souterrains ont été reconnus comme la principale cause des problèmes de ce chemin. Ce problème s'est aggravé lors des fortes pluies et de l'inondation du début de l'année 2010.

La ville de Saskatoon a reçu de l'aide du Fonds de stimulation de l'infrastructure pour réparer cette artère principale. Une approbation rapide a été rendue possible grâce au processus fédéral accéléré d'évaluation environnementale mis en place en 2009.

Malgré les défis à relever à la suite de retards dans l'échéancier à cause de l'inondation, le projet est allé de l'avant en temps opportun et s'est terminé avant la date de fin prévue.

Avec les travaux maintenant terminés, les problèmes de drainage ont été résolus et un resurfaçage durable a été installé du croissant Blackthorn à la promenade Boychuk.

Contribution fédérale : 60 000 $

La fin d'un chemin dangereux

Promenade University à Saskatoon

Emplacement du projet : Saskatoon

Dans l'Est de Saskatoon, nichée entre la rivière Saskatchewan Sud et le quartier résidentiel de Varsity View, se trouve la pittoresque promenade University. Cette promenade bordée d'arbres constitue un choix plus paisible pour les voyageurs qui se rendent aux parcs et au campus principal de l'Université de la Saskatchewan.

Malheureusement, la promenade University était en mauvais état. Ce chemin à voie unique était trop étroit pour répondre aux besoins de la circulation. Cela forçait les véhicules, particulièrement les véhicules de service plus gros tels que les camions d'incendie, à rouler sur la bordure de trottoir ou le terre-plein. La bordure de trottoir et le système de drainage dataient de plus de 100 ans et, à certains endroits, il n'y en avait pas à cause de l'ajout de plusieurs couches d'asphaltes au fil des ans. Les conditions pour la conduite et le déneigement par mauvais temps tournaient au cauchemar.

Grâce à l'appui du gouvernement fédéral par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, ces conditions routières dangereuses sont maintenant choses du passé. En plus de la réfection du terre-plein et de la bordure de trottoir, le chemin a été élargi et le système de drainage amélioré. On a également remplacé les conduites d'eau principales, les puits d'aération pour les arbres, les murs protecteurs contre les éclaboussures et les dalles. Dans le cadre du projet, des améliorations semblables ont été apportées à la 8e Rue Est, un boulevard plus large mais tout aussi détérioré à quelques rues de la promenade University.

Avec l'achèvement des travaux en octobre 2010, les piétons et les automobilistes ont commencé à profiter de conditions routières plus sécuritaires avant l'arrivée de l'hiver.

Contribution fédérale : 388 600 $

Revitalisation de la 8e rue

La 8e Rue à Saskatoon

Emplacement du projet : Saskatoon

La ville de Saskatoon a profité du Plan d'action économique pour réaliser d'importants travaux de réfection sur une artère vitale, mais vieillissante, de la ville.

À l'aide d'une contribution financière du gouvernement fédéral, versée par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, de grandes sections de la 8e rue ont été remises à neuf, ainsi que les conduites d'eau souterraines, les passages supérieurs et les voies d'entrée à l'intersection Idylwyld et Circle Drive. En tout, sept projets ont contribué à améliorer le drainage de la route, la circulation et la sécurité publique sur cette artère très fréquentée.

Afin d'atténuer les répercussions environnementales des travaux, de réaliser des économies et d'éviter de jeter l'asphalte usé au dépotoir, la ville a recyclé la majeure partie du revêtement de surface.

Le maire de Saskatoon, Donald Atchison, a mentionné que « ce projet s'est révélé très important pour deux raisons : la 8e rue est une artère très fréquentée par les automobilistes, et il fallait en améliorer le revêtement pour nos citoyens, mais également, 75 p. 100 de tout le matériel utilisé était recyclé, soit le béton et l'asphalte. Ainsi, ces matières ne se sont pas retrouvées au dépotoir et nous avons réalisé des économies. »

Les automobilistes de Saskatoon profitent maintenant de meilleures conditions routières et d'une circulation plus fluide sur la 8e rue.

Saskatoon a également eu recours au Fonds de stimulation de l'infrastructure pour procéder à la réfection de 29 autres routes de la région. La liste des travaux d'entretien à réaliser étant ainsi bien entamée, la ville peut maintenant consacrer du temps et de l'argent à d'autres grandes priorités en matière d'infrastructure.

Contribution fédérale : 1 949 234 $

Nettoyage à Vanscoy

Le nouvel étang à Vanscoy

Emplacement du projet : Vanscoy

Le petit village de Vanscoy, situé à 27 kilomètres au sud-ouest de Saskatoon, avait grandement besoin d'un nouvel étang d'épuration des eaux usées.

Construit trop petit et trop près des résidences, les fuites de l'étang contaminaient le sol et les terres agricoles avoisinantes, entraînant des risques potentiels pour la santé. Les propriétaires et entrepreneurs privés n'ont eu d'autres choix que de suspendre les projets de construction de la collectivité et de mettre ainsi en jeu l'économie vulnérable de Vanscoy.

Sans solution rapide, le ministre de l'Environnement de la Saskatchewan se préparait à émettre une ordonnance de protection pour le village, ce qui aurait entraîné l'arrêt du système des eaux usées défaillant, une situation désastreuse pour une petite collectivité.

La construction à point nommé d'un nouvel étang à deux bassins à l'ouest du village a permis de résoudre le problème. Le projet, appuyé par le Fonds de stimulation de l'infrastructure, comprenait des améliorations au poste de pompage des eaux d'égout et aux systèmes électriques. L'ajout de nouvelles canalisation et conduite de refoulement de Vanscoy jusqu'à l'étang permet d'assurer une meilleure protection de l'environnement pour les fermiers locaux et de voir certains des plans d'expansion de la ville refaire surface.

Pour les résidants de Vanscoy, l'avenir est maintenant beaucoup plus positif.

Contribution fédérale : 490 666 $

Préparer le chemin pour un transport efficace

Route 40 à Wilbert en Saskatchewan

Emplacement du projet : Wilbert

Près de la frontière ouest de la Saskatchewan, à l'intersection des routes 40 et 21, se trouve le magasin Wilbert. Ce café isolé, mais confortable, est le dernier endroit pour se procurer un café avant parcourir de nombreux kilomètres. Le magasin Wilbert a également servi de point de départ pour la reconstruction d'un tronçon de 61 kilomètres de la route 40, tronçon qui se termine à la frontière de l'Alberta.

La route 40, aussi connue sous le nom de « Poundmaker Trail » est parallèle à la route Transcanadienne plus fréquentée. Elle relie la ville de North Battleford à celle d'Edmonton. Cette route est très utilisée par ceux qui souhaitent profiter d'un voyage plus tranquille dans l'ouest de la Saskatchewan.

Après des années de circulation importante et de changements climatiques saisonniers, la chaussée s'était détériorée et n'était pas capable de soutenir la circulation des camions transportant des marchandises dans l'ensemble de la province. Avec l'appui du gouvernement fédéral, par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, cette portion de la route 40 a fait l'objet d'un repavage. Étant donné que la limite de poids de la route est maintenant plus élevée, les camions peuvent désormais transporter 40 pour cent de marchandises de plus, ce qui permet aux entreprises de la Saskatchewan de réaliser des économies importantes.

Ces améliorations ont fait de « Poundmaker Trail » un chemin touristique plus sûr et efficace, même pour ceux qui effectuent simplement un arrêt au magasin Wilbert pour une dernière tasse de café avant de s'aventurer pour un long voyage vers l'ouest.

Contribution fédérale : 6 500 000 $