L'infrastructure en Nouvelle-Écosse

Programmes

Nouveau Fonds Chantiers Canada

Affectation : 426 millions de dollars

Fonds de la taxe sur l'essence

Un peu plus de 277 millions de dollars provenant du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence sera alloué auxmunicipalités de la Nouvelle-Écosse de 2014 à 2019.

Fonds Chantiers Canada : Volet Grandes infrastructures

Nombre de projets depuis 2007 : 22
Contribution fédérale : 192,7 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 507,9 millions de dollars

Fonds Chantiers Canada : Volet Collectivités

Nombre de projets depuis 2007 : 53
Contribution fédérale : 35,5 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 109,6 millions de dollars

Fonds Chantiers Canada : Volet Collectivités (Complément)

Nombre de projets depuis 2009 : 42
Contribution fédérale : 13,2 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 39,6 millions de dollars

Financement de base provincial-territorial

Allocation totale depuis 2007 : 175 millions de dollars
Financement fédéral engagé : 174 millions de dollars

Fonds de stimulation de l'infrastructure

Nombre de projets depuis 2009 : 123
Contribution fédérale : 106,6 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 225,9 millions de dollars

Nouveau Plan Chantiers Canada

buton nouveau Plan Chantiers Canada

Lisez à propos du nouveau Plan Chantiers Canada en Nouvelle-Écosse.

Fonds de la taxe sur l'essence en vedette

Bouton du Plan d'action économique

Découvrez un projet du Fonds de la taxe sur l'essence de Kentville.

Profils des projets en Nouvelle-Écosse

Cliquer sur le nom d'une des collectivités suivantes pour en apprendre davantage sur certains des projets réalisés en Nouvelle-Écosse.

Les sentiers pédestres revampés encouragent le tourisme

Emplacement du projet : Advocate

Des randonneurs de partout sont attirés au parc provincial du Cap Chignecto pour ses spectaculaires sentiers pédestres sur la côte, le camping sauvage, ses anses isolées et ses ravins vertigineux.

Pendant dix ans, l'utilisation fréquente, les pluies abondantes et les températures humides de la côte ont fait leur œuvre sur les sentiers du parc. Les escaliers en bois ont pourri et les sentiers grandement utilisés ont usé, sont inégaux et vaseux.

Les responsables du parc ont effectué une évaluation approfondie des 50 kilomètres du réseau de sentiers et grâce à l'aide du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, ont effectué les améliorations requises.

De façon durable sur le plan de l'environnement, les équipes de travail ont refait les points d'accès aux sentiers et remplacé les escaliers en bois partout dans le parc. Ils ont rénové les sentiers lourdement endommagés au moyen de gravier ou les ont complètement rebâtis.

Ces travaux enrichiront l'expérience des visiteurs pendant les années à venir et contribueront à rehausser l'expérience globale d'éducation et d'interprétation de l'environnement naturel de la région.

Contribution fédérale : 150 000 $

Du camping de luxe

Le parc provincial de Mira River à Albert Bridge

Emplacement du projet : Albert Bridge

Le parc provincial de Mira River est parfaitement situé pour mettre en valeur le riche patrimoine culturel et naturel du Cap-Breton. Le parc est situé au centre de l'île, entre Louisbourg, Glace Bay et Sydney et on y trouve le plus grand site de camping provincial de l'île. Le parc est une destination très populaire pour les campeurs. Sur place, ils peuvent profiter des activités extérieures offertes sur le site ou visiter les nombreuses attractions locales.

Comme le nombre de réservations est en hausse, la province a profité du Fonds de stimulation de l'infrastructure pour améliorer et agrandir le site, afin qu'il respecte les normes actuelles et pour assurer la durabilité à long terme du parc.

Pour agrandir et améliorer le parc provincial de Mira River, on a adopté une conception éco-responsable des sites de camping. On a également tenu compte des questions de consommation d'eau et d'énergie.

Les sites de camping sont désormais plus grands et peuvent accueillir des tentes de format familial et un deuxième bâtiment avec toilettes a été construit. Ce dernier est entièrement accessible et comprend des douches et des toilettes à chasse d'eau, une salle de lavage familiale, une station externe pour laver la vaisselle et une alcôve pour une laveuse et une sécheuse. Environs 20 sites ont aussi été munis des services directs d'alimentation en eau et en électricité.

Les visiteurs seront plus à l'aise que jamais de planter leur tente avant leur randonnée dans la nature du Cap-Breton.

Contributionfédérale : 525 000 $

Chemin Granton Abercrombie

Réfection du chemin Granton Abercrombie à Alma (Novelle-Écosse)

Emplacement du projet : Alma

Le Fonds de stimulation de l'infrastructure a alloué plus de 650 000 $ pour la réfection du chemin Granton Abercrombie à Alma, en Nouvelle-Écosse, une petite collectivité rurale située à l'embouchure de la rivière Middle, dans le comté de Pictou. Ce projet, maintenant achevé, a consisté à réparer de profondes ornières et des fissures, de même que de nombreuses déformations de la chaussée et des nids-de-poule à partir du tronçon 4 jusqu'au passage à niveau à proximité de l'usine Michelin.

La remise en état de la chaussée générera une diminution des dépenses en carburant, une amélioration des émissions des véhicules, ainsi qu'une réduction des besoins en entretien des véhicules.

Par l'intermédiaire du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le gouvernement du Canada finance des dizaines de projets de routes et d'autoroutes en Nouvelle-Écosse, de même que trois projets concernant des ponts de la province.

Contribution fédérale : 650 250 $

Projet de trottoirs sécuritaires maintenant complété

Les résultats du projet de trottoirs sécuritaires à Annapolis Royal

Emplacement du projet : Annapolis Royal

Au fond de la vallée de l'Annapolis, Annapolis Royal compte plus de 400 ans d'histoire. À titre de district national historique, la collectivité accueille plusieurs touristes.

Grâce à un financement du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada et une participation égale de la province de la Nouvelle-Écosse et de la municipalité, le projet d'aménagement de trottoirs sécuritaires sur la rue St. Anthony et Drury Lane est maintenant complété. De nouvelles courbes, des caniveaux et des égouts pluviaux rendent la route dans toute sa longueur plus sécuritaire et plus accessible aux fauteuils roulants, aux cyclistes et aux piétons.

Auparavant, ni l'une ni l'autre de ces deux rues n'étaient pourvues de trottoirs, même si plusieurs piétons les empruntaient pour se rendre à l'épicerie ou à la quincaillerie, à la caserne de pompiers, ainsi qu'aux autres maisons et commerces.

« À titre de résidante, mentionne madame Carol Littleton d'Annapolis Royal, j'exprime ma reconnaissance au nom des citoyens de cette ville. »

Ces travaux ne font pas qu'améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes qui empruntent déjà cette route, mais ils ont aussi aidé la ville à atteindre son objectif prioritaire d'atténuer l'impact sur l'environnement en encourageant les résidants à utiliser d'autres moyens de transport.

Contribution fédérale : 235 819 $

Réhabilitation de la route pour améliorer la circulation et la sécurité des automobilistes

Le gravelage et le repavage avec du béton d'asphalte à Antigonish

Emplacement du projet : Antigonish

La Route 245, à partir de l'Autoroute 104 direction est vers le chemin Smith no 3, donne accès à des écoles, des installations médicales, des centres commerciaux et d'autres installations importantes.

Cette route avait plein de fentes, plusieurs déformations et nids-de-poule, mais grâce au financement fédéral provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure, des travailleurs l'ont repavé et réparé la sous-structure.

La réhabilitation de ce tronçon d'autoroute a amélioré la circulation, ce qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Également, la route est maintenant plus sécuritaire, nécessite moins d'entretien, et économise de l'argent pour les automobilistes en causant moins de dommage à leurs véhicules.

Contribution fédérale : 1 116 000 $

Amélioration du service de traitement des eaux du village

Emplacement du projet : Arichat

Le village d'Arichat est situé à Isle Madame près de la pointe sud-est de l'Île du Cap Breton. Il s'agit de l'une des plus anciennes collectivités de la Nouvelle-Écosse. Riche de sa beauté naturelle et terre d'accueil d'un solide esprit d'entreprenariat, Isle Madame peut se vanter d'être une collectivité accueillante et tournée vers le progrès qui offre de formidables possibilités d'expansion économique.

L'une des façons de s'assurer que les collectivités de l'île nourrissent ce potentiel consiste à mettre en place de solides infrastructures. Il est devenu impossible d'assurer la maintenance de cinq des stations de pompage d'eau d'égouts d'Arichat, qui ont été construites dans les années 1970. Étant donné que le fabricant des pompes a fermé ses portes en 2001, certaines pièces ne sont plus disponibles et l'on ne peut plus réparer l'équipement défaillant et vieillissant.

Grâce au soutien du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, le village d'Arichat s'est dotée de cinq nouvelles pompes d'eau d'égouts. Le village a opté pour des pompes auto-amorçantes à ciel ouvert et des pompes submersibles souterraines en raison de leur fiabilité et de leur efficacité par rapport au coût. Il a réduit encore davantage les coûts en réutilisant les puits de pompage existants et les égouts collecteurs sous pression.

Contribution fédérale : 250 000 $

Maintien de la tradition de la bonne forme physique à Berwick

La nouvelle aréna dans le Kings Mutual Century Centre à Berwick

Emplacement du projet : Berwick

En octobre 2010, les habitants de Berwick ont participé en très grand nombre à l'ouverture officielle de ce qui fait leur joie et leur fierté, le Kings Mutual Century Centre. Berwick a remplacé son vieil aréna par un établissement plus accessible, qui satisfait aux normes actuelles de sécurité et du code du bâtiment.

Le financement fédéral versé pour ce projet provenait du Fonds Chantiers Canada — volet Grandes infrastructures. Le projet a également reçu l'appui financier des gouvernements provincial et municipal, ainsi que du secteur privé.

Le centre, qui est ouvert au public, est un établissement récréatif à usages multiples de 5 000 mètres carrés, une patinoire conforme aux normes de la LNH qui comprend 865 sièges, une piste de marche de 200 mètres et des bureaux pour l'administration.

Construit en vue de répondre aux besoins à long terme de la collectivité, le Kings Mutual Century Centre permet aux habitants de la région de pratiquer leurs activités sportives et récréatives préférées.

Contribution fédérale : 4 000 000 $

Travaux de réfection multiples dans une rue très fréquentée

La rue Commercial à Berwick
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Berwick

Grâce au soutien financier du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral et du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, la ville de Berwick a pu remplacer son ancien réseau d'évacuation des eaux usées, tout en améliorant la sécurité des piétons et des cyclistes le long d'une rue très fréquentée de la ville.

La rue Commercial est la principale artère de Berwick. La rue est bordée de nombreux commerces et de bureaux, générant ainsi une circulation constante tout au long de la journée. Sous cette rue commerciale très fréquentée était enfoui un réseau d'évacuation des eaux usées vieux de 50 ans, qui a dépassé sa durée de vie utile.

Les équipes de voirie ont installé de nouveaux égouts pluviaux et sanitaires, des bordures de trottoir et des caniveaux. La rue Commercial a été repavée et une partie des trottoirs reconstruite. Des pistes cyclables ont également été aménagées.

« La réalisation du projet de la rue Commercial a permis non seulement d'apporter des améliorations considérables à notre système d'égouts, mais également de refaire une beauté au secteur de la sortie 15, a affirmé le maire de Berwick, John Prall. Les résidants ont beaucoup apprécié les efforts déployés pour embellir la rue Commercial, surtout les bordures et trottoirs, ainsi que les pistes cyclables. »

Contribution fédérale : VC—FCC : 252 063 $ ; et un financement additionnel du FTE.

Amélioration de la gestion des eaux usées

L'installation d'un nouveau réseau de collecte des eaux usées et d'un système de gestion à Bible Hill

Emplacement du projet : Bible Hill

Bible Hill est un petit village résidentiel d'un peu plus de 5 000 personnes situé de l'autre côté de la rivière Salmon et de la ville de Truro. Le village ne compte que quelques employeurs importants, dont le collège agricole local, chef de file national en matière de recherche agricole. Chaque année, le collège attire environ 900 étudiants et des chercheurs en milieu universitaire. Grâce à son collège et à sa proximité d'Halifax, la population de Bible Hill est en plein essor, de même que la demande pour des infrastructures modernes.

Seulement près de 30 pour cent des maisons et des entreprises sont desservies par le réseau d'aqueduc municipal. Les autres utilisent des puits personnels. Il est donc très important de protéger l'eau souterraine qui sert de source d'eau potable à la majorité des résidants.

Jusqu'à tout récemment, les pompes du poste de pompage des eaux usées, vieux de 40 ans, de Bible Hill nécessitaient un entretien important et fonctionnaient à plein régime. De plus, les conduites d'eau pluviale passaient sous le parc de loisirs de Bible Hill, un ancien site d'enfouissement. Les pompes fonctionnaient plus souvent que nécessaire à cause de l'infiltration d'eau pluviale dans les réseaux sanitaires.

Afin de régler ces problèmes et d'accommoder de futures initiatives, le village a reçu du soutien financier du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement du Canada pour l'installation d'un nouveau réseau de collecte des eaux usées et d'un système de gestion.

Une fois terminé, le projet aidera à prévenir l'infiltration des liquides des déchets en décomposition du site d'enfouissement dans l'eau souterraine et les puits du village. Il réduira aussi de façon importante les coûts reliés à l'entretien du réseau d'assainissement.

Contribution fédérale : 271 807 $

Amélioration de la rue Church

Amélioration de la rue Church en Bridgetown

Emplacement du projet : Bridgetown

Le long de la rivière Annapolis se trouve Bridgetown, ville comptant une population d'environ 950 habitants, qui se démarque par son architecture victorienne et son passé glorieux dans le domaine de la construction navale.

Le projet d'amélioration de la rue Church est maintenant considérablement avancé. Grâce au volet Collectivités du Fonds Chantier Canada, de concert avec une contribution équivalente de la part de la province et de la municipalité, les travaux consistaienten la réparation de la surface et du sous-sol, améliorant ainsi le système de collecte des eaux usées et élargissant l'intersection à Granville.

Ce projet a également bénéficié des nouveaux règlements d'évaluation environnementale établis en 2009, qui permettent aux travaux impliquant le renouvellement d'infrastructures déjà existantes d'avancer plus rapidement.

Pour les résidants de Bridgetown, cela signifie une circulation plus fluide, moins de dommages aux véhicules, une meilleure sécurité pour les piétons et une réduction des émissions provenant des véhicules lourds tournant au ralenti à l'intersection.

Selon M. John Langmead, l'ancien agent principal de l'administration de la ville de Bridgetown, « les deux tiers des fonds mis en commun par les gouvernements fédéral et provincial … ont permis à la ville de Bridgetown de procéder à une amélioration importante des surfaces de la route et des trottoirs sur la rue Church. Nous avons tiré profit des améliorations ausystème de collection des eaux usées et à la circulation, sans parler de la diminution des dommages aux maisons et aux véhicules et de la réduction des dangers pour les piétons. »

Bridgetown, qui selon l'avis de plusieurs est « la plus belle petite ville de la Nouvelle-Écosse, » s'est embellie encore davantage.

Contribution fédérale : 350 869 $

Une nouvelle technologie utilisée pour résoudre le problème de la gestion des déchets

Une nouvelle cellule d'enfouissement à l'installation de gestion des déchets solides de Kaizer Meadow à Chester

Emplacement du projet : Chester

Le village de Chester, près de Mahone Bay, a reçu une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada pour construire une nouvelle cellule d'enfouissement à l'installation degestion des déchets solides de Kaizer Meadow. L'agrandissement de l'installation a été complété en 2009 et dessert les comtés d'Annapolis, de Lunenburg et de Kings.

Le premier du genre en Amérique du Nord, le nouveau site utilise des filtres à sable et des processus d'aération pour fractionner les déchets organiques liquides et purifier les liquides de décomposition. Après le traitement, le liquide purifié passe dans un appareil de vaporisation qui pulvérise l'eau, la libère dans l'air, où elle retombe sur le sol comme de la pluie et de la neige. Ainsi, seule l'eau propre se déverse dans l'écosystème de la rivière East.

Contributionfédérale : 641 750 $

« Faire du neuf avec du vieux » - recyclage axé sur la prospérité future

L'installation de récupération des matériaux à Clare
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Clare

Le comté de Digby, y compris la municipalité de Clare, la municipalité du district de Digby et la ville de Digby, ne pouvait pas traiter les matières recyclables localement. Le plastique et le papier étaient envoyés au site d'enfouissement de Yarmouth, à environ une heure de distance. Grâce au soutien financier lié au Fonds de la taxe fédérale sur l'essence, les choses ont changé.

Aujourd'hui, la première installation de récupération des matériaux du comté de Digby est située à Clare et permet de traiter chaque année plus de 1 000 tonnes de matières recyclées. Au-delà de l'aspect pratique supplémentaire et des avantages pour l'environnement, le centre génère des revenus au moyen de la vente de matériaux recyclables triés et mis en ballots.

Conformément à l'esprit du projet, une ancienne scierie située dans le parc industriel de Clare a été rénovée pour accueillir la nouvelle installation. La plupart des équipements de la scierie ont été achetés usagés et remis en état à l'échelon local.

« En tant que municipalité de la Nouvelle-Écosse, il nous incombe de détourner ces produits des sites d'enfouissement, et la ville de Clare est très heureuse de participer à cette entreprise, a observé M. Jean Melanson, préfet de la municipalité de Clare. Il nous convient tout à fait de collaborer à la croissance de notre économie en appuyant des initiatives durables et écologiques. »

Amélioration de la qualité de l'eau et début rapide des travaux

La conduite maîtresse remplacée au comté d'Annapolis

Emplacement du projet : Comté d'Annapolis

Le parc Cornwallis est situé dans une petite collectivité de la vallée d'Annapolis, à l'extrémité ouest de Clementsport. Ancienne base militaire, le parc abrite maintenant le complexe de salles de réunion le plus moderne de Nouvelle-Écosse. Chaque année, plus de 1 000 cadets de la Marine royale canadienne reçoivent une formation au Centre Pearson pour le maintien de la paix.

Pour que la collectivité demeure un endroit de choix pour les réunions, il est essentiel de conserver les infrastructures. C'est pourquoi la municipalité d'Annapolis a demandé l'aide du fédéral pour moderniser le réseau de distribution de l'eau au parc Cornwallis.

Le réseau avait été installé en 1949. Malgré les travaux d'entretien au fil des ans, la corrosion avait sévèrement affecté les vieux tuyaux et la qualité de l'eau était problématique depuis quelque temps.

Le projet marque le début d'un processus pluriannuel pour remplacer les tuyaux non conformes. En tout, on remplacera 700 mètres de la conduite maîtresse endommagée. Le réseau de distribution sera également modifié afin d'améliorer l'accès aux équipes d'entretien.

Sans l'aide du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, le début du projet aurait pu être retardé. Le processus fédéral accéléré d'évaluation environnementale, établi en 2009, a aussi aidé au démarrage rapide du projet.

Contribution fédérale : 54 472 $

Le traitement des eaux usées permet de protéger une ressource importante

Le système d'eaux usées de Cornwallis Park dans le comté d'Annapolis.

Emplacement du projet : Comté d'Annapolis

Située sur la rive sud du bassin Annapolis, Deep Brook est le site de récolte de myes le plus productif au Canada.

Lorsqu'on a signalé des défectuosités du réseau d'évacuation des eaux usées au centre de Deep Brook, les administrateurs ont cherché des solutions. Les défaillances du réseau mettaient en danger la santé des résidants, de l'environnement et des parcs à myes, qui sont une source de revenus importante pour la collectivité.

Le financement du gouvernement fédéral, qui provenait du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada a permis de prolonger le système d'eaux usées de Cornwallis Park jusque dans la collectivité de Deep Brook.

Le nouveau système de collecte des eaux usées de Deep Brook est conçu pour pouvoir être agrandi au besoin. Par exemple, si le besoin s'en fait sentir, le système pourrait également desservir la partie est de la collectivité.

Près de 75 résidences, y compris des commerces et des entreprises locales, sont désormais branchées à l'usine de traitement des eaux usées de Cornwallis Park. De plus, ce qui importe vraiment pour la collectivité, les parcs à myes sont maintenant à l'abri du danger.

Contributionfédérale : 361 287 $

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence contribue à l'agrandissement du réseau de sentiers récréatifs


Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Comté d'Annapolis

Les résidants et les visiteurs de tous âges du comté d'Annapolis ont maintenant un plus grand nombre de raisons de demeurer actifs grâce à l'aménagement d'une nouvelle section du sentier Old Mill.

Le sentier Old Mill est une piste à usages multiples, accessible pour les gens en fauteuil roulant, qui longe la rivière Annapolis dans la petite communauté résidentielle de South Farmington.

Ce projet a été réalisé pour accroître les options d'activités récréatives extérieures pour la population vieillissante et pour les personnes handicapées de la communauté. Doté de tables à pique-nique et de bancs, le sentier permet également aux familles de profiter d'activités en plein air, en plus d'offrir de nouvelles voies d'accès aux différents secteurs de la collectivité.

Lors de son ouverture en 2000, le sentier couvrait moins d'un hectare. Au cours d'une séance publique du conseil municipal portant sur le processus de mobilisation pour les loisirs communautaires, en 2011, on a constaté que les résidants de South Farmington aimaient beaucoup le sentier et qu'ils souhaitaient qu'il soit prolongé. Le conseil a accepté cette proposition et, grâce au soutien financier du Fonds de la taxe fédérale sur l'essence, on a doublé la longueur initiale du sentier.

« Sans le Fonds de la taxe sur l'essence, il aurait été peu probable que nous procédions à l'agrandissement de notre réseau de pistes et de sentiers en vue de créer de nouveaux liens entre les collectivités, pour les gens de tous âges », a dit Debra Ryan, gestionnaire des Services récréatifs du comté d'Annapolis.

Les projets comme celui-ci démontrent comment le gouvernement du Canada contribue à la viabilité des collectivités, afin de promouvoir l'adoption d'un style de vie actif et l'assainissement de l'environnement.

Maintien d'un lien essentiel entre les collectivités

Trunk 2, une autoroute importante du comté de Cumberland

Emplacement du projet : Comté de Cumberland

Entourée de fermes, de mines de minerais et de longues bandes de forêts, Trunk 2, une autoroute importante du comté de Cumberland, est surtout empruntée pour l'agriculture, le transport des grumes et du bois d'œuvre et à des fins touristiques.

De plus, cette route relie principalement les collectivités de Springhill, d'Amherst et de Parrsborro. En fait, si la route venait à fermer, Parrsborro serait entièrement coupée de l'est du comté.

Conscient de l'importance de conserver cette route, le gouvernement fédéral a versé la moitié du coût pour la remettre en état. La contribution provenait du Fonds de stimulation de l'infrastructure.

Les travaux consistaient à répandre une couche de gravier et d'asphalte sur 6 kilomètres de route au nord du chemin Lakelands.

C'est très agréable de conduire sur une surface fraîchement pavée et ces travaux ont de beaucoup amélioré la sécurité des automobilistes. Ces améliorations ont aussi réduit les coûts d'entretien permanent et ont prolongé la durée de vie de la route.

Contributionfédérale : 810 000 $

Amélioration considérable pour les navetteurs d'Halifax

Le Terminal du pont de Metro Transit
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Dartmouth

Pour étendre et améliorer ses services de transport en commun, la Municipalité régionale d'Halifax a utilisé une partie de son allocation du Fonds de la taxe sur l'essence pour construire un nouveau terminal d'autobus à Dartmouth.

Situé au pied du pont McDonald, qui mène à Halifax, le Terminal du pont de Metro Transit est un des points de transfert les plus occupés dans le réseau d'autobus. La plupart des autobus allant de Dartmouth à Halifax arrêtent ici et c'est la fin de la ligne pour tous les autres itinéraires de Dartmouth.

Le vieux terminal n'avait pas d'abri autre que le pont au-dessus et consistait en une seule plate-forme étroite où les conducteurs et les passagers se disputaient l'espace. Sortir du terminal souvent surpeuplé et y entrer prenaient du temps et la sécurité était en train de devenir une sérieuse préoccupation.

Avec le nouveau terminal, les utilisateurs du transport en commun peuvent maintenant attendre leurs autobus dans le confort d'un abri à température contrôlée. L'immeuble est entièrement accessible et comprend des toilettes publiques, des dispositifs d'affichage de l'information améliorés pour les clients, de l'espace pour les vendeurs, une salle privée pour les conducteurs et des installations d'entreposage pour les bicyclettes. Grâce à 16 voies d'arrêt distinctes pour les autobus recouvertes de verre, il est aussi beaucoup plus facile pour les conducteurs et les passagers de circuler dans le terminal, ce qui améliore les temps de transport et réduit le risque d'accidents.

Un nouveau pont pour piétons reliant les rues avoisinantes au terminal complète l'ensemble, ainsi que des caméras de sécurité téléguidées pour améliorer la sécurité et un certain nombre de dispositifs éconergétiques, y compris un toit vert.

Ce projet complète un certain nombre d'ajustements apportés aux horaires et aux itinéraires par Metro Transit pour faire face à la croissance constante de la population dans cette zone, ainsi qu'aux augmentations de clientèle que devraient susciter les développements extracôtiers et les contrats de construction de navires.

Amélioration des débouchés commerciaux

Un nouveau collecteur d'égouts sanitaires le long de la rive nord de Lake Banook à Dartmouth

Emplacement du projet : Dartmouth

Les travaux de construction d'un nouveau collecteur d'égouts sanitaires sont presque terminés le long de la rive nord de Lake Banook à Dartmouth. Cette conduite d'égout procurera les services essentiels d'infrastructures requis pour l'expansion du plus grand parc industriel du Canada Atlantique.

Le parc industriel Burnside, situé à quelques minutes du centre-ville d'Halifax, renferme plus de 1 500 entreprises commerciales, procure un emploi à 27 000 personnes et génère environ 4,58 G$ par année en retombées commerciales.

Grâce à une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le collecteur d'égout actuel alimenté par gravité sera prolongé de deux kilomètres essentiels pour accueillir deux phases d'un projet de développement. Le diamètre du tuyau sera aussi doublé pour tenir compte de l'augmentation du débit d'eaux d'égout qui en résulte.

Le gestionnaire de Business Parks, Michael Wile, prévoit que ce projet apportera de gros bénéfices. « L'achèvement du collecteur d'égout de North Dartmouth permettra de poursuivre la réussite et la croissance du Burnside Business Industrial Park, un important moteur économique pour la région. »

Les investissements dans le parc industriel aident également Halifax à se préparer à sa croissance économique future à titre de porte d'entrée de l'Atlantique à des marchés américains et internationaux.

Contribution fédérale : 1 333 333 $

Assurer un approvisionnement adéquat en eau pour l'avenir

Une nouveau source aménagée, avec un station de pompage et un tuyau d'adduction à East Hants

Emplacement du projet : East Hants

Le service public régional de distribution de l'eau East Hants s'approvisionne dans la rivière Shubenacadie et distribue l'eau potable à près de 6 500 personnes des collectivités d'Enfield, d'Elmsdale et de Lantz. Comme les villes s'agrandissent, on prévoit que le besoin en eau potable de ces collectivités doublera au cours des 20 prochaines années.

Pour répondre à cette croissance de la demande et fournir un approvisionnement adéquat en eau aux résidants pendant toute l'année, East Hants doit avoir accès à des ressources additionnelles en eau. Grâce à la contribution financière du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, East Hants a choisi l'option de la source aménagée.

Une station de pompage et un tuyau d'adduction souterrain dans le secteur Shubenacadie-Grand Lake permettent de recueillir de l'eau provenant de la rivière Shubenacadie, en amont du pont de l'autoroute 102, grâce à un réseau de conduites souterraines. Des systèmes de contrôle surveillent, consignent et gèrent le débit de la rivière et les quantités d'eau extraites.

La nouvelle source aménagée est maintenant en place et permettra d'approvisionner la collectivité en eau douce pendant plusieurs années.

Contributionfédérale : 662 933 $

Les résidants régionaux jouissent d'un complexe sportif plus grand et amélioré

Le complexe sportif à East Hants

Emplacement du projet : East Hants

Il y a environ deux décennies, on a construit le Sportsplex d'East Hants dans la collectivité de Lantz, située sur la rivière Shubenacadie entre Milford et Elmsdale, dans la municipalité en plein essor d'East Hants.

Au fil des ans, le Sportsplex a largement contribué à la qualité de vie des résidants d'East Hants, en leur offrant des installations récréatives et un lieu de rencontre communautaire. Cependant, l'établissement devait être modernisé afin de répondre aux exigences de la collectivité croissante.

Aujourd'hui, les résidants bénéficient d'une installation polyvalente agrandie grâce à une aide financière du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada et du Fonds des collectivités innovatrices administré par l'Agence de promotion économique du Canada atlantique.

L'installation rénovée comporte une deuxième patinoire, un nouveau terrain de soccer et une piste de course intérieur, deux nouvelles salles polyvalentes et des vestiaires améliorés. Les équipements mécaniques et le système électrique sont plus éconergétiques, et un nouvel ascenseur et un stationnement repavé améliorent l'accès à l'installation. Le centre rénové, qui héberge de nombreux organismes de sport amateur, a déjà accueilli un certain nombre de manifestations sportives d'envergure.

« L'agrandissement du Sportsplex d'East Hants constitue une étape importante à une époque où l'on met de plus en plus l'accent sur l'exercice et sur l'activité physique », a souligné M. John Patterson, préfet de la municipalité d'East Hants.

Contribution fédérale : FCC-VGI : 2 000 000 $ ; Fonds des collectivités innovatrices : 1 000 000 $

Moderniser l'accès à la bibliothèque et ses ressources

Construction d'une nouvelle bibliothèque à Halifax

Emplacement du projet : Halifax

La bibliothèque du chemin Spring Garden a été construite en 1951. Sa vocation était double : elle servait non seulement de principal centre de ressources de la ville, mais également de lieu de commémoration pour les anciens combattants de la Première et de la Seconde Guerre mondiale provenant de Halifax. Située au cœur de la ville, la bibliothèque actuelle de 3 530 mètres carrés abrite une collection de plus de 220 000 titres.

Afin de répondre aux besoins croissants de la collectivité et de moderniser l'accès aux ressources, on construit une nouvelle bibliothèque à la fine pointe. Elle remplacera l'ancien bâtiment de la rue Spring Garden grâce au soutien du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada.

Halifax a consulté un vaste éventail de résidants et de groupes communautaires afin de choisir le concept architectural de la bibliothèque et les services qui y seront offerts.

D'une superficie d'environ 10 000 mètres carrés, la nouvelle bibliothèque sera trois fois plus grande que l'ancienne. Dans le but d'améliorer l'accès aux ressources électroniques, le nombre de stations d'ordinateurs passera de 37 à 235. On y comptera cinq fois plus de salles de réunion et d'apprentissage adaptables, toutes équipées des technologies les plus récentes. Un nouvel auditorium de 250 places permettra d'y tenir des présentations et conférences, et servira de lieu de rassemblement.

La bibliothèque centrale de Halifax respecte la norme LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) Argent. Le bâtiment et ses ressources seront entièrement accessibles aux personnes handicapées.

Ce projet procure aux résidants un nouveau centre de ressources et un lieu de rencontre innovateurs. Il contribuera également à revitaliser le centre ville en y attirant les résidants locaux, mais également les touristes et les visiteurs des régions. L'immeuble conservera aussi sa vocation commémorative.

Contribution fédérale : 18 300 000 $

Passer des rails à la randonnée pour favoriser une vie active

Le sentier Chain of Lakes est le plus récent de la régionet relie les sentiers de banlieue au réseau de sentiers urbains. à Halifax

Emplacement du projet : Halifax

Grâce aux sentiers à usages multiples qui sillonnent la municipalité régionale d'Halifax, les résidants peuvent se déplacer d'un endroit à l'autre en empruntant des sentiers sécuritaires offrant une vue panoramique.

Le sentier Chain of Lakes est le plus récent de la région et relie les sentiers de banlieue au réseau de sentiers urbains. Suivant l'ancienne ligne de chemin de fer Chester Spur, le tracé s'étend du sentier Beechville-Lakeside-Tiberlea dans le parc industriel Lakeside jusqu'au parc du lac Bayers. Ensuite, il se scinde en deux pour aboutir à la rue Joseph Howe et au rond-point Armdale, deux artères importantes qui mènent à Halifax.

À l'aide du soutien du Fonds de stimulation de l'infrastructure, les travaux de nivellement et de pavage des sections importantes du sentier de huit kilomètres, sur une largeur de quatre mètres, sont maintenant terminés. Des garde-fous ont également été installés.

Ces travaux ont notamment permis d'ouvrir le sentier aux cyclistes, aux amateurs de planche et de patins à roulettes, et aux fauteuils roulants. Le pavage permettra aussi à la ville de déneiger le sentier pendant l'hiver.

Le sentier Chain of Lakes complète la phase II de la section néo-écossaise du sentier Transcanadien. Le sentier Transcanadien est le plus grand réseau de sentiers au monde.

Contribution fédérale : 333 333 $

Le Halifax Mainland Common Centre est maintenant une réalité

Mainland Common Centre à Halifax

Emplacement du projet : Halifax

Le très attendu Halifax Mainland Common Centre a été inauguré en grande pompe en janvier 2011 et a débuté ses activités en accueillant les Jeux d'hiver du Canada du 11 au 27 février.

Cette installation sportive de haut calibre, également appelée Canada Games Centre, abrite une piscine intérieure de 25 mètres comptant huit couloirs, une piscine ludique et une glissade d'eau. Le Centre comprend également un complexe sportif de 52 000 pieds carrés, une piste de course et de marche de 200 mètres et deux aires distinctes de 500 places pour les spectateurs. On y trouve également quatre gymnases complets, un centre de santé et de bien-être de 11 500 pieds carrés, un centre jeunesse, des studios de danse et d'arts polyvalents, des salles de réunion communautaires et un café.

Le nouveau centre a été aménagé pour accueillir tant des programmes de bien-être et de loisirs que des activités sportives et des compétitions de haut niveau. Il s'agit du plus important complexe municipal à l'est de Montréal. Judicieusement édifié sur Thomas Raddall Drive, près de Lacewood Drive, il s'ajoute aux autres fleurons du parc urbain de Halifax, qui comprend également la Halifax West High School, la bibliothèque publique Keshen Goodman, la salle de spectacle Bella Rose et des installations de soccer intérieures et extérieures.

Ce projet a notamment vu le jour grâce à une contribution du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada.

Contribution fédérale : 12 000 000 $

Une route asphaltée pour augmenter l'efficacité des voyages

Autoroute 102, l'autoroute Veterans memorial, à Dartmouth et Halifax

Emplacement du projet : Halifax et Dartmouth

L'autoroute 102, aussi connue sous le nom d'autoroute Veterans Memorial, est une des autoroutes à chaussées divisées les plus occupées de la Nouvelle-Écosse, avec plus de 20 000 véhicules qui l'empruntent chaque jour. Elle fait le lien avec les autoroutes 101, 103, 104, 118 et la Transcanadienne, et fournit un accès facile à l'Aéroport international Robert-L.-Stanfield, aux centres-villes de Halifax et de Dartmouth.

Son importance économique en Nouvelle-Écosse et pour les autres provinces maritimes est aussi accentuée par le grand volume de voyageurs et de transporteurs commerciaux qui circulent par l'aéroport qu'elle dessert. Plus de 3,4 millions de passagers et 27 000 tonnes de marchandises circulent annuellement sur 640 vols vers 42 destinations chaque année.

Assurer la qualité de cette route primaire est vital et lorsque des sections de cette autoroute se sont grandement détériorées, la province a demandé un investissement de 1 395 M$ du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral pour aider avec les réparations nécessaires.

Maintenant que les nids-de-poule et les accotements ont été réparés et que l'asphalte a été remplacé, les résidants, les camionneurs et les touristes peuvent emprunter cette autoroute plus sécuritaire. Ces réparations prolongent la durée de vie de la surface d'environ 15 ans, ce qui réduira amplement les coûts de l'entretien continu.

Contribution fédérale : 1 395 000 $

Restauration de l'hôtel de ville historique de Halifax

L'hôtel de ville de Halifax

Photo utilisée avec l'autorisation
de Graeme F. Duffus NSAA

Emplacement du projet : Halifax

L'hôtel de ville de Halifax est situé au coin des rues Duke et Argyle à l'extrémité de Grand Parade. Construit en 1889, l'édifice, classé lieu historique national, n'a subi que très peu de dommages lors de l'explosion qui a secoué la ville en 1917.

Après 120 ans d'usure et quelques rénovations, le revêtement de pierre de l'édifice s'est détérioré au point de mettre en danger la sécurité publique. Mais grâce au soutien du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral et de la province, les travaux sont maintenant complétés pour redonner à ce site emblématique sa splendeur d'antan.

Le projet a compris une restauration systématique en quatre phases des façades en pierre de l'édifice, commençant du côté de la rue Argyle. Les travaux ont consisté à nettoyer, à repeindre et à reconstruire les détails sculptés.

Les touristes et les résidants peuvent encore une fois admirer ce magnifique édifice, tel qu'il paraissait en 1889.

Contributionfédérale : 2 000 000 $

Des déplacements plus sécuritaires pour les banlieusards de Halifax

Le pont d'étagement Fairview à Halifax

Emplacement du projet : Halifax

Le pont d'étagement Fairview est une importante route directe qui relie la ville de Bedford au centre-ville de Halifax. Avec plus de 25 000 véhicules qui empruntent quotidiennement ce pont d'étagement, c'est une des routes de banlieue les plus achalandées de la province.

Des inspections ont révélé qu'une vieille section du pont d'étagement devait être complètement remplacée. Entre-temps, une des trois voies avait dû être fermée en raison de la détérioration des poutres principales du pont d'étagement.

Le gouvernement fédéral a fourni une aide financière provenant de son Fonds de stimulation de l'infrastructure afin de démolir complètement et de reconstruire une section d'une longueur de 38 mètres.

Une structure faite de poutres de béton précontraint prémoulé a été construite, et les approches du pont d'étagement ont été modifiées afin d'améliorer la circulation automobile. Les travaux incluaient également l'élargissement des accotements et l'installation de trottoirs à usages multiples.

Le pont d'étagement est maintenant complètement rouvert à la circulation, et la sécurité des banlieusards et l'efficacité du transport ont été grandement améliorées dans ce secteur.

Contribution fédérale : 2 700 000 $

Importante restauration d'un pont au-dessus du port de Halifax

Le nouveau pont Mackay à Halifax

Emplacement du projet : Halifax

Grâce à un investissement de 3,7 M$ du Fonds de stimulation de l'infrastructure, d'importants travaux de restauration sont presque terminés sur le pont A. Murray MacKay à Halifax.

Le pont MacKay est la seule structure qui peut soutenir la circulation de camions commerciaux et c'est la route principale qui traverse au-dessus du port de Halifax pour se rendre dans le quartier central des affaires de la ville. Avec plus de 18 millions de véhicules qui circulent sur le pont chaque année, l'état de la surface de la route s'était grandement détérioré au point de soulever d'importantes inquiétudes de sécurité pour les automobilistes. L'air salin avait également contribué à la corrosion des panneaux du tablier et des joints de dilatation, aggravant les inquiétudes au sujet de la sécurité.

La contribution fédérale, équivalant à la contribution provinciale, a permis de remplacer les couvertures de plaques d'acier du tablier et les joints de dilatation. La chaussée a aussi été refaite pour améliorer les conditions de conduite.

En plus de répondre aux besoins de sécurité, il ne devrait pas y avoir de réparations majeures nécessaires sur ce pont d'ici 15 ans. « C'est…le plus important projet réalisé sur le pont MacKay depuis son ouverture en 1970, » a fait remarquer Steve Snider, président-directeur général de Halifax Harbour Bridges. « Ces travaux étaient nécessaires pour la sécurité à long terme des automobilistes. »

Contribution fédérale : 3 700 000 $

Transport en commun de Ragged Lake

L'installation de transport en commun de Ragged Lake

Photo utilisée avec l'autorisation de Chris Reardon


Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Halifax

Desservant plus de 23 millions de personnes dans la municipalité régionale de Halifax (MRH) chaque année, Metro Transit est la plus grande agence de transport en commun de la région du Canada atlantique.

L'exploitation efficiente est essentielle pour conserver des prix bas et assurer un niveau de service élevé aux utilisateurs du transport en commun. C'est pour cette raisonque la MRH a utilisé une partie du financement qu'elle a reçu du gouvernement fédéral dans le cadre du Fonds de la taxe sur l'essence et de la Fiducie d'investissement pour les transports en commun pour construire une nouvelle installation d'entreposage des autobus à Halifax.

Auparavant, Metro Transit utilisait des installations restreintes à Dartmouth. Le garage où étaient entreposés les autobus était trop petit pour la flotte croissante et n'était pas chauffé. Par conséquent, on n'éteignait pas le moteur des autobus pendant les nuits d'hiver.

Comportant plus de 16 700 mètres carrés d'espace, la nouvelle installation de transport en commun de Ragged Lake a un centre de services pour autobus, une section d'administration et un garage chauffé où l'on peut entreposer jusqu'à 200 véhicules de transport en commun. Le bâtiment a été construit à l'aide de produits ayant de faibles émissions, voire aucune, et fait appel à bon nombre de dispositifs permettant d'économiser l'énergie.

L'emplacement de l'installation augmente l'efficience en diminuant les coûts de péage qu'on engageait auparavant pour utiliser les autobus, qui devaient passer sur deux ponts à Dartmouth.

Les économies financières et opérationnelles réalisées grâce à ce projet permettentà Metro Transit de se pencher sur d'autres priorités, notamment l'expansion de la flotte et la mise en place de nouvelles routes et de nouveaux services pour ses clients.

Le Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral à l'appui des investissements stratégiques dans le transport en commun

Nouveau autobus du parc de Metro Transit, à Halifax
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Halifax

Le parc de Metro Transit, à Halifax, comprend 22 nouveaux autobus écologiques grâce au soutien financier du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral. Neuf de ces nouveaux autobus seront utilisés pour accroître le parc, alors que le reste des autobus remplacera les anciens modèles.

Les modèles d'autobus plus anciens d'Halifax étaient moins économiques en essence et moins fiables, ce qui augmentait les coûts d'entretien. Les émissions des moteurs diesel suscitaient également des préoccupations environnementales. Selon le rapport de l'automne 2011 présenté au Comité permanent des transports de la Municipalité régionale d'Halifax, les émissions de suies d'un autobus urbain de 1988 sont comparables à celle de 60 autobus modernes à moteur diesel propre. Donc, en plus d'offrir des avantages sur le plan de la fidélité, le remplacement des autobus plus désuets réduit aussi considérablement les émissions des moteurs diesel.

« La promesse d'un financement à long terme pour les transferts de la taxe sur l'essence… [a aidé] Halifax à faire des investissements stratégiques en vue d'améliorer et de moderniser le réseau de transport en commun, a souligné Mike Savage, le maire d'Halifax, relativement à l'importance du financement lorsqu'il a initialement annoncé l'investissement. Dans le cadre de la planification d'une économie et d'une collectivité en croissance, les investissements judicieux de différents ordres de gouvernement dans le transport en commun et d'autres infrastructures sont d'une importance cruciale. »

Une sécurité routière améliorée à Inverness

9,6 km de la route 105 en direction nord ont été resurfacés

Emplacement du projet : Inverness

Principale route qui traverse la région d'Inverness au Cap-Breton en Nouvelle-Écosse, la route 105 relie plusieurs collectivités entre Port Hastings et Sydney. Les entreprises locales, les résidants et les touristes utilisent cette route quotidiennement pour le transport de biens, pour leur trajet quotidien et pour les activités récréatives.

Plusieurs années d'utilisation abondante de cette route ont amené une détérioration et créé plusieurs trous et autres problèmes qui ont commencé à compromettre la sécurité des automobilistes.

Grâce à un financement combiné de 2 430 000 $ des gouvernements fédéral et provincial, 9,6 km de cette route en direction nord ont été resurfacés. Une surface plus uniforme signifie que les automobilistes n'ont plus à zigzaguer pour éviter les défauts, ce qui augmente la sécurité et réduit l'usure des véhicules. La route a aussi vu sa durée de vie prolongée d'un autre 15 ans.

Contribution fédérale : 1 215 000 $

Améliorations de l'efficacité énergétique à Kentville

Emplacement du projet : Kentville

Située au cœur du comté de Kings le long de la pittoresque route panoramique Évangéline, Kentville est la plus grande ville de la vallée de l'Annapolis. C'est aussi le carrefour régional de la plupart des services professionnels et municipaux.

En 1980, la ville a fait construire le complexe municipal du comté de Kings. L'édifice héberge les bureaux municipaux, le bureau du shérif, le registre des titres de propriété et d'homologations, ainsi que le bureau local d'évaluation provinciale. Il abrite également une bibliothèque à l'intention des avocats et des cellules pour un court séjour. Des salles d'audience et des greffes pour les juges provinciaux et les juges de la Cour suprême, leur personnel de soutien et les procureurs de la Couronne, complètent la liste des occupants actuels.

Même si cet édifice vieux de 30 ans remplit bien son rôle, une vérification récente de la consommation énergétique a révélé que certaines améliorations importantes pourraient réduire de 20 pour cent la consommation d'électricité et de combustible.

Grâce au volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, le complexe possède maintenant un nouveau système de chauffage, de climatisation et de ventilation. On a également refait la toiture et installé des contrôles numériques pour l'éclairage et le chauffage.

Ces améliorations ont donné un nouveau souffle à l'édifice et contribueront à assurer la rentabilité de l'édifice pour la prestation de services essentiels, et ce, pour longtemps.

Contributionfédérale : 296 667 $

Revitalisation d'une rue achalandée du centre-ville

Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Kentville

Au cours des dernières années, beaucoup d'entreprises ont déménagé à Kentville, dans la vallée de l'Annapolis. Cette ville est maintenant la première ville en importance de la région, et celle qui connaît la croissance la plus rapide.

Avec ses bureaux, ses magasins et ses restaurants, Webster Court est l'une des principales rues du centre-ville de Kentville. Toutefois, après des années de détérioration, cette zone à circulation élevée avait besoin d'être réparée. Grâce à l'allocation provenant du Fonds de la taxe sur l'essence, la Ville a revitalisé le secteur.

Aujourd'hui, la route est asphaltée et les bordures et les trottoirs ont été refaits en béton. La touche finale : des lampadaires à DEL.

« Nous sommes très heureux du soutien que nous avons reçu du gouvernement fédéral à l'égard de ce projet de mise en valeur, a dit le maire de Kentville, David L. Corkum. La collaboration de tous les partenaires financiers a permis de transformer Webster Court, l'une des rues les plus délabrées de Kentville, en l'une de ses plus belles rues. »

La sécurité des conducteurs est accrue sur l'une des plus importantes autoroutes de la Nouvelle-Écosse

L'autoroute 101

Emplacement du projet : Kingston

L'autoroute 101 traverse la province d'est en ouest le long de la côte sud de la baie de Fundy, entre Halifax et Yarmouth. Dès sa construction, l'autoroute est rapidement devenue une route majeure. Aujourd'hui, elle permet la circulation d'un flot constant de trafic commercial et résidentiel quotidien, ainsi que des véhicules des touristes durant les mois d'été.

Dans la foulée de l'utilisation accrue, la fréquence des accidents a aussi augmenté au cours des décennies. L'autoroute a même été appelée l'une des routes les plus dangereuses de la Nouvelle-Écosse causant plusieurs morts chaque année. Il était nécessaire de lui apporter des améliorations pour accroître la sécurité.

Les conducteurs peuvent maintenant circuler sur une route plus sûre entre Coldbrook et Kingston grâce, en partie, au financement du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada. Ce programme de financement de l'infrastructure du gouvernement du Canada cible les importants projets stratégiques d'importance nationale et régionale, comme le réseau national d'autoroutes de base.

La province de la Nouvelle-Écosse s'est servie de son allocation pour réaliser un projet visant à construire de nouvelles voies de dépassement à trois endroits le long d'un tronçon de 31 kilomètres de l'autoroute.

Les utilisateurs de l'autoroute bénéficient de ces améliorations de plus d'une façon. Grâce aux nouvelles voies, il est plus sécuritaire de dépasser les véhicules plus lents en permettant le dépassement sur une voie de circulation dans le même sens. L'amélioration de la circulation du trafic qui en a résulté permet également aux usagers qui empruntent l'autoroute quotidiennement de circuler de façon plus rapide et moins frustrante.

Contribution fédérale : 4 166 711 $

Amélioration d'une importante artère

Le projet du chemin New Cumberland comprenaient le resurfaçage de la route, le remplacement des ponceaux, la réparation des principaux bris de surface au moyen de retouches d'asphalte et l'installation de nouveaux accotements.

Emplacement du projet : Lake Centre

Riche en charme et en histoire, le District de Lunenburg offre un style de vie rurale sécuritaire avec de jolies collectivités le long de la mer, des anses et des plages scintillantes et de nombreux lacs récréatifs. Une population croissante y habite et ce district est considéré comme un point névralgique de développement en Nouvelle-Écosse.

Pour le Lake Centre, situé au cœur de Lunenburg, l'accès au financement fédéral de l'infrastructure était un élément clé pour régler le problème de sécurité de longue date, sur une importante artère locale. Le chemin New Cumberland était dans un piteux état et présentait non seulement des fissures et des ornières qui rendaient la conduite dangereuse, mais les chasse-neige éprouvaient des difficultés à nettoyer la route l'hiver.

Les travaux dans ce projet comprenaient le resurfaçage de la route, le remplacement des ponceaux, la réparation des principaux bris de surface au moyen de retouches d'asphalte et l'installation de nouveaux accotements.

« La route était dans un piteux état avant l'asphaltage, a commenté Wayne Feener, ingénieur de projet pour le ministère du Transport et du Renouvellement de l'infrastructure de la Nouvelle-Écosse. Les résidants qui habitent le long de cette route sont très heureux des travaux terminés. »

Non seulement la sécurité des automobilistes a été grandement améliorée, mais les travaux ont prolongé la durée de vie de cette route de 15 ans et ont aidé à réduire les coûts d'entretien des véhicules.

Contribution fédérale : 675 000 $

Un nouveau centre pour favoriser l'activité physique et économique

Queens Place Emera Centre à Liverpool

Emplacement du projet : Liverpool

Grâce à une contribution du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada, les résidants de la municipalité de la région de Queens jouissent maintenant d'un tout nouveau complexe sportif et récréatif multifonctionnel.

Le complexe de 20 millions de dollars, nommé Queens Place Emera Centre, comprend une piste de marche, une grande patinoire et un centre d'entraînement, avec studio d'aérobie. Il permet également d'accueillir des événements communautaires et d'offrir des programmes éducatifs. On y trouve aussi une cantine, avec une aire commune.

Le complexe proposera un vaste éventail d'activités récréatives et sportives pour les résidants de tous âges et de toutes conditions. La municipalité y organisera également des salons professionnels et des concerts.

En plus de stimuler le développement économique dans la région, le projet de Queens Place renforce les capacités de la municipalité à offrir un mode de vie sain à ses résidants, une priorité pour cette dernière.

« Nous sommes très enthousiastes, souligne Doug Adams, président du comité de Queens Place. Le financement du gouvernement fédéral est essentiel à ce projet et nous permet enfin d'offrir aux résidants les installations qu'ils méritent et de nouvelles façons de demeurer actifs. »

Contribution fédérale : 6 555 231 $

Un trésor du patrimoine national remis en état

Le Bluenose II, restauré à sa gloire ancienne, est à flot dans le havre pendant que des spectateurs profitent de cet évènement historique.

Photo de Communications Nouvelle-Écosse

Emplacement du projet : Lunenburg

Il y a près d'un siècle, la Nouvelle-Écosse s'est fait reconnaître comme étant la province d'origine de constructeurs chevronnés de goélettes de course grâce au légendaire Bluenose. Cette goélette de pêche a été construite en 1921 et est passée à l'histoire en remportant le International Fisherman's Trophy cette même année, et les 17 années qui ont suivi. Bien qu'il ait coulé en 1946 après avoir fait naufrage sur un récif près d'Haïti, le navire continue de témoigner des compétences en navigation et en construction navale du Canada atlantique grâce à une image iconique gravée sur les pièces de monnaie canadiennes de dix cents et sur la plaque d'immatriculation de la Nouvelle-Écosse.

Lancé en 1963, le Bluenose II possède fièrement plusieurs des caractéristiques de son prédécesseur et a été construit dans le même chantier naval par certains des mêmes ouvriers. Symbole extrêmement populaire du patrimoine maritime, d'innombrables touristes ont afflué vers la côte Est et ses ports afin d'apercevoir ce célèbre navire.

Au fil des décennies, les effets des nombreuses excursions dans l'océan Atlantique avaient déformé la coque, compromettant ainsi la sécurité et la performance du navire. Le temps avait également fait des ravages à l'intérieur de la goélette; le câblage, les mécanismes de traitement des eaux usées et le système de propulsion devaient désespérément être mis à jour. Puisque le Bluenose II n'était plus en état de naviguer, sa restauration était devenue une priorité.

Grâce aux contributions financières du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral et de la Province de la Nouvelle-Écosse, le navire a maintenant été entièrement restauré; il se trouve peut être même en meilleur état qu'il ne l'était pendant sa période de gloire. Des ouvriers qualifiés ont complètement reconstruit la coque à l'aide de nouveaux matériaux qui la protègeront mieux contre les forces de la nature. Les systèmes désuets ont été remplacés et, pour couronner le tout, le nouveau pont a été reconfiguré afin de mieux refléter celui du Bluenose original.

Connu comme étant « l'ambassadeur nautique du Canada », cette icône nationale peut maintenant continuer de visiter les ports de l'Amérique du Nord en rappelant le travail soigné des constructeurs de navire canadiens et une ère de prouesses maritimes glorieuses.

Contribution fédérale : 4 937 500 $

Pour en approrendre davantage sur le projet, visitez le page Projets du début à la fin – Bluenose II.

Assurer la fermeture écologique d'un site d'enfouissement

La fermeture d'un site d'enfouissement de première génération au Lunenburg Regional Community Recycling Centre en Nouvelle-Écosse

Emplacement du projet : Lunenburg

Ses paysages idylliques, ses villages côtiers et ses maisons colorées font de Lunenburg une des principales destinations touristiques de la Nouvelle-Écosse.

Aussi impressionnant que soit ce site du patrimoine mondial de l'UNESCO, Lunenburg doit, comme toutes les autres villes, assurer des tâches non liées au tourisme, comme la gestion des déchets. Lorsque des odeurs nauséabondes ont commencé à se dégager de l'ancien site d'enfouissement, le conseil municipal a dû prendre des mesures pour mieux gérer ses déchets.

La ville a utilisé les fonds du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada pour couvrir les coûts de la fermeture d'un site d'enfouissement de première génération au Lunenburg Regional Community Recycling Centre.

Inutilisé depuis 2005, le site d'enfouissement vieux de 13 ans a été recouvert d'une couche d'argile de trois pieds destinée à minimiser les émissions de gaz et à retenir les liquides produits durant le processus de décomposition.

Pour assurer un drainage adéquat et favoriser la croissance des plantes, la couverture d'argile a été recouverte de dix pouces de compost produit localement. L'ajout d'un système de gicleur placé stratégiquement assurera la croissance de nouvelles plantes et permettra de garder le compost humide et d'éviter le craquement de la couche d'argile.

Une fois le site d'enfouissement adéquatement couvert, la municipalité a continué à surveiller les émissions de gaz et les fuites de liquide, en plus de vérifier l'intégrité de la couverture d'argile. Ces mesures permettront de protéger la qualité de l'eau et de l'air de la collectivité.

Contributionfédérale : 534 000 $

Amélioration de la route Lighthouse — les travaux débutent plus tôt que prévu

Route 331 à Lunenburg

Emplacement du projet : Lunenburg

La route 331 se déroule le long de la route South Shore's Lighthouse près de Vogler's Cove. Les cyclistes et les automobilistes aiment bien emprunter cette route pour profiter d'une côte paradisiaque de panoramas océaniques et de villages de pêches abrités.

Cette route a commencé à présenter des signes d'usure avec d'importantes ornières et fissures qui la rendent dangereuse à certains endroits. La province de Nouvelle-Écosse a demandé avec succès du financement du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral pour la restauration cette importante route collectrice.

Dix kilomètres de route ont maintenant été restaurés. Ce projet s'est déroulé dans un temps raisonnable grâce au processus fédéral simplifié d'évaluation environnementale mis en place en 2009. Les travaux terminés comprenaient la réparation des nids de poules, le resurfaçage de la route et la réparation des accotements.

Avec ces améliorations, les résidants et les touristes profitent d'une route sécuritaire pour se promener et la province a réduit ses coûts d'entretien.

Contribution fédérale : 1 350 000 $

Une construction coordonnée et des coûts réduits

Améliorer un système d'égouts sanitaires et remplacer une conduite d'eau trop petite à Mahone Bay

Emplacement du projet : Mahone Bay

La côte sud de la Nouvelle-Écosse, de renommée mondiale, attire des visiteurs des quatre coins du monde avec ses paysages de cartes postales et ses anses tranquilles. Mahone Bay est un des villages les mieux connus le long de ce littoral et doit sa prospérité au tourisme.

Pour se rendre à Mahone Bay, les visiteurs suivent habituellement la route 103 qui serpente le littoral pour emprunter le chemin Long Hill jusqu'au port et ses nombreux centres d'intérêt. Cependant, des pressions financières et la reconstruction des services de distribution d'eau sur le chemin Long Hill menaçaient de faire durer la construction au-delà d'une seule saison touristique.

La municipalité de Mahone Bay a décidé de coordonner les travaux d'amélioration du système d'égouts sanitaires avec le remplacement d'une conduite d'eau trop petite, pour n'avoir qu'à excaver le chemin Long Hill qu'une seule fois. Le projet a été possible grâce à l'investissement de 61 250 $ du volet Collectivités de Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral ainsi que des fonds provenant en parts égales de la municipalité et de la province. Il a également bénéficié des nouveaux règlements d'évaluation environnementale établis en 2009, qui permettent aux travaux impliquant le renouvellement d'infrastructures déjà existantes d'avancer plus rapidement.

Les fonctionnaires municipaux ont estimé avoir épargné environ 15 pour cent du coût total des deux projets, sans compter le service offert à un nombre accru de familles et la mise en valeur de terrains non bâtis. Ce sont des « améliorations importantes pour les résidants et augmente les possibilités d'expansion dans l'avenir, » a déclaré Derrick MacKenzie, directeur des opérations et des services récréatifs de Mahone Bay. Une perturbation moindre de la circulation pendant la saison touristique a produit des avantages économiques considérables pour la collectivité.

Contribution fédérale : 61 250 $

Un nouveau pont crée une solution permanentes longuement attendues

Le pont River à Meteghan

Emplacement du projet : Meteghan

La route 1, aussi connue comme la route touristique Évangéline, traverse douze villages francophones entre Salmon River et Saint-Bernard. C'est la principale artère de Yarmouth jusqu'à la côte ouest de la Nouvelle-Écosse.

Sur le pont River, qui enjambe la route 1 à la hauteur de la collectivité de pêcheurs Meteghan, la circulation est constante. En 2003, le pont River s'est partiellement effondré. Un pont temporaire a dû être construit pour maintenir la circulation automobile. Grâce au fonds du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, un pont permanent est maintenant en place.

Les résidants, le trafic commercial, les autobus scolaires, les véhicules d'urgence ainsi que les visiteurs pourront emprunter le nouveau pont de façon sécuritaire, et ce, pour de nombreuses années à venir.

Contribution fédérale : 900 000 $

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence favorise les déplacements sécuritaires dans le « cœur de la vallée »

Le nouveau feu de circulation à diode électroluminescente, situé à Middleton
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Middleton

La pittoresque ville de Middleton est nichée entre deux montagnes dans le comté d'Annapolis, en Nouvelle-Écosse. Sa situation géographique en fait un centre de services idéal pour le district agricole avoisinant, et les nombreux services communautaires offerts dans la ville en font un milieu de vie enviable

Le pont de la rue Marshall, situé dans la ville, offre aux résidants un accès essentiel au-dessus du ruisseau Eel, mais la structure s'est détériorée après 30 ans de service. Et comme pour la plupart des petites villes rurales, le plan routier initial de Middleton ne comprenait pas de système de signalisation routière électronique. Compte tenu de l'augmentation de la circulation des piétons et des véhicules au cours des années, ces préoccupations sont devenues de plus en plus importantes sur le plan de la sécurité dans la communauté.

Pour résoudre ces problèmes d'infrastructure, Middleton a investi une partie de ses affectations annuelles du Fonds de la taxe fédérale sur l'essence dans le remplacement du pont et l'installation du premier feu de circulation de la communauté.

Le nouveau pont est plus large que le précédent, ce qui rend les traversées plus simples et plus sécuritaires pour les véhicules et pour les piétons. Le nouveau feu de circulation à diode électroluminescente (DEL), situé au centre de la ville à l'angle des rues Commercial et Main, utilise très peu d'électricité, ce qui permet à la Ville de se moderniser tout en économisant de l'énergie.

Middleton est fier d'offrir à des résidants une qualité de vie élevée, et ces améliorations permettent d'accroître encore davantage la sécurité des résidants et des visiteurs de la collectivité que l'on désigne dans la région comme le « cœur de la vallée ».

Une route meilleure et une plus grande sécurité sur la rue North

Emplacement du projet : Middleton

Surnommée le « Cœur de la vallée d'Annapolis Valley, » la ville de Middleton est située à mi-chemin entre Halifax et Yarmouth sur la Transcanadienne. Son économie primaire est basée sur le service à l'industrie locale de l'agriculture, en plein essor.

Middleton se targue fièrement de fournir à ses résidants et ses commerces des services et des commodités de qualité et l'entretien de l'infrastructure routière est une partie importante de ces services.

Grâce à une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral, des travaux et des restaurations récemment terminés ont amélioré la sécurité des piétons et l'infrastructure de la principale conduite d'eau sur la rue North. Les travaux comprenaient l'élargissement de la route, l'amélioration de l'égouttement pluvial, l'installation de nouvelles bordures de chaussée, ainsi que de nouveaux caniveaux et trottoirs. Le processus fédéral simplifié d'évaluation environnementale mis en place en 2009 a contribué à accélérer la réalisation de ce projet.

Le déplacement des piétons le long de la rue North s'est grandement amélioré, surtout pour les personnes âgées et handicapées qui avaient besoin d'un accès plus sécuritaire au centre de soins de longue durée de la Ville. L'accès à ce centre a aussi été amélioré pour les véhicules d'urgence.

Contribution fédérale : 241 500 $

Accueil sans heurt le long du tronçon 16

Tronçon 16 à Monaster

Emplacement du projet : Monastery

Le comté d'Antigonish de la Nouvelle-Écosse est une région riche en paysages magnifiques et en histoire. Cependant, il est difficile de garder les routes en bon état, étant donné le flot régulier de touristes et de banlieusards qui empruntent les routes de la région.

Dans la ville de Monastery, nommée d'après un monastère français établi à cet endroit en 1825, une section de 5,1 kilomètres du tronçon 16 de l'autoroute s'est sérieusement détériorée. Comme les ornières, les fissures et les nids-de-poule compliquaient la conduite routière, la ville a fait une demande de contribution financière au Fonds fédéral de stimulation de l'infrastructure pour la remise en état de la plate-forme.

La demande a été acceptée. Les travailleurs ont rendu l'autoroute sécuritaire et remis en état la chaussée à partir du tronçon 4 jusqu'à Guysborough County Line.

Contribution fédérale : 630 000 $

Une surface de roulement plus uniforme sur le chemin Mount William

Rue Mount William à Mount William en Nouvelle-Écosse

Emplacement du projet : Mount William

Mount William est situé dans le comté de Pictou, une région reconnue pour ses parcs panoramiques, ses riches terres agricoles et ses vues sur les montagnes. Outre la sécurité des résidants locaux, le maintien des routes en bon état est une composante essentielle du tourisme dans cette région.

Avant les travaux de réfection de la route, les automobilistes qui empruntaient le chemin Mount William pour se rendre de l'autoroute transcanadienne au chemin Granton Abercrombie vivaient une expérience plutôt cahoteuse. D'importantes fissures, ornières et nids-de-poule augmentaient de façon significative les risques d'accident et exigeaient beaucoup des véhicules.

Un tronçon de 5,3 kilomètres de route a été réparé, et les résidants et les touristes voyageant dans la région bénéficient maintenant de conditions routières plus agréables et plus sécuritaires. Les travaux vont également prolonger d'environ 15 ans la durée de vie de la route et réduiront grandement la nécessité de faire des travaux d'entretien continus ainsi que les frais qui en découlent.

Une contribution provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, accompagnée d'une participation financière équivalente de la province, a été déterminante dans la réalisation de ce projet.

Contribution fédérale : 765 000 $

Une nouvelle installation de santé et de mise en forme

Centre de mieux-être du comté Pictou

Emplacement du projet : New Glasgow

Le comté de Pictou, situé dans le centre de la Nouvelle-Écosse, englobe les villes de New Glasgow, de Pictou, de Trenton, de Stellarton et de Westville, ainsi que de nombreuses collectivités plus petites. Les plages, les forêts, les parcs et les sentiers qui parsèment la région se prêtent parfaitement aux activités physiques récréatives de plein air.

En plus de pouvoir profiter de la nature, les résidants peuvent maintenant s'adonner à une vaste gamme d'activités de mise en forme offertes dans la nouvelle installation récréative intérieure du comté de Pictou.

Le Centre de mieux-être est doté d'installations ultramodernes qui incluent deux patinoires de taille réglementaire, un centre aquatique, un gymnase, un centre de conditionnement physique ainsi qu'un espace multifonctionnel pour les conférences ou les événements communautaires.

En outre, le Centre loue des locaux au YMCA du comté de Pictou. Puisque ces nouveaux locaux sont plus grands, le YMCA a pu élargir ses propres programmes récréatifs et organiser des services de garde communautaires, ce qui profite encore plus aux familles de la région.

En tout et partout, le Centre de mieux-être du comté de Pictou est digne de son nom, puisqu'il a atteint son objectif d'améliorer la vie de ceux et celles qui vivent dans la région. Il s'agit d'un nouveau lieu inspirant où les jeunes et moins jeunes peuvent s'amuser, rester en forme et acquérir de nouvelles compétences.

Ce projet de 35 millions de dollars a vu le jour grâce au soutien financier du gouvernement fédéral provenant du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada, à une contribution provinciale de contrepartie, au financement de commanditaires et à une campagne de financement communautaire bien appuyée. De plus, des contributions non financières d'entreprises locales, de groupes communautaires et de résidants ont également permis de concrétiser le projet, en plus de témoigner du désir de la communauté de le mener à terme.

Contribution fédérale : 11 000 000 $

Pour en apprndre davantage sur le projet, visitez le page Projets du début à la fin – Centre de mieus-être du comté de Pictou.

Réfection d'une route maritime scénique

Emplacement du projet : Parker's Cove

Port d'attache de la plus grosse flotte active de bateaux de pêche en Nouvelle-Écosse, Parker's Cove est aussi un endroit idéal pour observer le soleil qui se couche sur la mer et les marées qui entrent dans la baie de Fundy.

Classée route collectrice secondaire, la route Shore Road Ouest mène directement à Parker's Cove. Elle présentait cependant d'importantes ornières, fissures et nids de poules. À l'été 2009, le gouvernement fédéral a appuyé la province de Nouvelle-Écosse dans son projet de réfection de la route avec une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure.

Les travaux comprenaient l'ajout de gravier et l'asphaltage de la chaussée de huit kilomètres du chemin Parker Mountain au chemin Hampton Mountain. Le remplacement des ponceaux et le renouvellement des accotements par l'équipe de route ont permis de prolonger la durée de vie de cette route de 15 années supplémentaires.

Cette route améliorée représente aussi une réduction du temps de parcours et moins d'entretien des véhicules pour les résidants, ainsi qu'une expérience plus sécuritaire et plaisante pour les touristes qui souhaitent admirer le flux et le reflux des marées.

Contributionfédérale : 1 228 100 $

Chemin sécuritaire et de plus longue durée

Réparation sur 7,9 km de la route 236 entre Princeport et Goss Bridge, deux villages situés à l'ouest de Truro

Emplacement du projet : Princeport

La route 236 qui traverse le comté de Colchester en Nouvelle-Écosse relie plusieurs petits villages à de plus grandes collectivités des environs. Les touristes désireux de s'évader en campagne empruntent cette route qui relie l'autoroute Transcanadienne près de Truro et la vallée d'Annapolis, région renommée de la côte nord de la Nouvelle-Écosse.

Des tronçons de la route 236, craquelés et remplis d'ornières, n'offraient plus une conduite sécuritaire. Au courant de ce fait, le ministère des Transports et de l'infrastructure de la Nouvelle-Écosse a demandé et a obtenu 1 156 500 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure pour refaire 7,9 km de la route 236 entre Princeport et Goss Bridge, deux villages situés à l'ouest de Truro.

L'opération a compris le remplissage de nids de poules et le reprofilage de la route avec le recyclage et l'installation d'une nouvelle couche d'asphalte. Les accotements ont aussi été réparés. Les résidants et les touristes ont maintenant une route sécuritaire avec une durée d'environ 15 ans, ce qui devrait réduire de beaucoup l'entretien à court et à moyen terme.

Contribution fédérale : 1 156 500 $

Préservation des routes scéniques du cap Breton

Rue reparé à Red River, en Nouvelle-Écosse

Emplacement du projet : Red River

L'île du cap Breton est reconnue mondialement pour ses côtes à couper le souffle et ses sentiers terrestres. Partie importante de l'économie locale, le tourisme a connu une croissance constante dans la région depuis la Deuxième Guerre mondiale, surtout des touristes qui circulent en automobile pour faire le circuit scénique de la piste Cabot.

Voulant conserver l'accent sur cette route touristique pittoresque, c'est la priorité de chaque collectivité sur l'Île de garder les routes en bonne condition. Pour la collectivité de Red River dans le comté d'Inverness, le Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral a aidé à atteindre cet objectif.

Le chemin Red River est connu comme une route scénique pour les touristes qui veulent explorer cette région riche en histoire. Malheureusement, il avait grandement besoin d'une réfection. D'importantes ornières, des fissures et des nids de poules rendaient cette route difficile à conduire et augmentaient les risques de sécurité.

Un financement fédéral a permis la réfection de deux kilomètres de cette route.

Contributionfédérale : 405 000 $

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence aide la collectivité à favoriser la durabilité

nouveau bâtiment administratif éco-énergétique
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : St. Mary's

Un nouveau bâtiment administratif éco-énergétique apporte un vent de fraîcheur dans la municipalité du district de St. Mary's.

Cet ancien bâtiment administratif avait plus de 135 ans. On était préoccupé par la mauvaise qualité de l'air attribuable à la poussière et aux moisissures. De plus, le bâtiment était trop petit et manquait de dispositifs modernes d'économie d'énergie, conçus pour réduire les coûts de fonctionnement.

Grâce au soutien financier du Fonds de la taxe sur l'essence, on a construit un nouveau bâtiment qui compte des salles pour les assemblées publiques, des bureaux municipaux, des salles du conseil municipal et le centre de commandement du Bureau des mesures d'urgence de la Nouvelle-Écosse.

À St. Mary's, une collectivité rurale pittoresque comprenant des terres agricoles, des communautés riveraines de pêcheurs et de nombreuses forêts, les résidants ont réagi très positivement à la construction du nouveau bâtiment. Ce nouveau bâtiment de près de 517 mètres carrés plus d'espace comprend de nombreuses caractéristiques écologiques, comme un système intégré de gestion des eaux pluviales; des dispositifs d'éclairage, des portes et des fenêtres éco-énergétiques; ainsi qu'un système de chauffage et de climatisation géothermique. De plus, on a employé des matériaux recyclés dans la construction de ce nouveau centre communautaire.

Comme St. Mary's a employé des pratiques environnementales exemplaires dans la conception et la construction du bâtiment, on a attribué à ce denier une certification Green Globes 3 aux termes de la Green Building Initiative, une organisation sans but lucratif dont l'objectif est d'encourager l'adoption de méthodes écologiques dans la construction résidentielle et commerciale.

En appuyant des projets comme celui-ci, le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence aide les municipalités à renouveler leurs infrastructures de façon à contribuer à l'assainissement de l'air, ainsi qu'à offrir un avenir plus durable à tous les Canadiens.

Des améliorations au réseau d'égouts qui stimuleront la croissance de la collectivité

Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Springhill

La ville de Springhill, nichée dans la chaîne de montagnes Cobequid, dans le nord-ouest de la Nouvelle-Écosse, est fière autant de la longue histoire de sa mine de charbon que de sa gérance de l'environnement. La collectivité s'efforce de préserver ses assises économiques en utilisant à son avantage les ressources de son milieu, mais aussi en les protégeant.

Par exemple, Springhill a pris des mesures pour veiller à ce que son réseau de traitement des eaux usées fonctionne efficacement en ayant le moins d'effets possible sur l'environnement local.

Le gouvernement du Canada a fourni environ le tiers des fonds de 1,5 million de dollars nécessaires aux travaux d'amélioration du réseau au titre du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada. La province en investit un autre tiers. Le dernier tiers, versé par la municipalité, provient de son affectation annuelle au titre du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral.

Les équipes de travail ont remplacé les principales canalisations d'eau et les égouts pluviaux sous plusieurs rues. Elles ont aussi installé un nouveau poste de désinfection par rayonnement ultraviolet à la station de traitement des eaux usées. Les systèmes de traitement par rayonnement ultraviolet prennent peu de place et ne nécessitent l'utilisation d'aucun produit chimique dangereux. En outre, ils permettent de traiter l'eau plus rapidement que les autres systèmes.

Les améliorations de ce projet permettent à la ville de rendre son réseau de traitement des eaux usées conforme aux normes environnementales actuelles. La ville pourra s'assurer que son réseau répondra pour de nombreuses années encore aux besoins des nouveaux résidants et des nouvelles entreprises qui s'y établiront.

Contribution fédérale : 505 500 $ et une affectation au titre du Fonds de la taxe sur l'essence du Canada.

Amélioration de l'autoroute 104

Un pont amélioré comme partie des réparations sur l'autoroute 104 à Tracadie Harbour

Emplacement du projet : Tracadie Harbour

Comme l'autoroute 104 est l'une des principales routes qui traversent la Nouvelle-Écosse, elle s'use assez rapidement. De Tracadie Harbour et à travers certaines parties d'Aulds Cove, plus de neuf kilomètres de route étaient détériorés au point où les automobilistes devaient dévier de leur trajet pour éviter les rainures profondes et les trous.

À l'aide de près de 2 M$ du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral, la province a maintenant procédé aux réparations tout en améliorant la sécurité des automobilistes et la circulation, ce qui représente de plus faibles émissions de gaz à effet de serre et une réduction des coûts d'entretien pour les automobilistes et la province.

La nouvelle surface a une durée de vie de 15 ans.

Contribution fédérale : 1 980 000 $

Amélioration des routes locales dans le comté de Yarmouth

Chemin Raynardton à Tusket

Emplacement du projet : Tusket

Fondée par des Acadiens en 1785, Tusket est une petite collectivité de pêcheurs dans le comté de Yarmouth. Au nombre de ses caractéristiques historiques, on y trouve le plus vieux palais de justice encore existant au Canada.

Chaque année, plusieurs touristes visitent la région pour son histoire et pour la pratique de la pêche sportive et du canot; le maintien en bon état des routes locales est dès lors une priorité.

Il a fallu réparer le chemin Raynardton lorsque d'importantes ornières, fissures et nids-de-poule ont commencé à compromettre la sécurité des automobilistes. Grâce en partie à une contribution financière du fédéral provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure, l'installation d'une nouvelle couche de gravier et le réasphaltage, qui étaient nécessaires, sont maintenant terminés.

Le chemin offre maintenant une meilleure sécurité, des temps de déplacement plus courts et moins d'entretien de véhicules pour les résidants du secteur et les visiteurs.

Contribution fédérale : 450 000 $

Le projet de la nouvelle bibliothèque de Weymouth complété

La nouvelle bibliothèque de Weymouth

Emplacement du projet : Weymouth

Le village historique de Weymouth est situé à l'extrémité sud du comté de Digby. Ce village pittoresque se caractérise par de jolies maisons patrimoniales restaurées, des acres de forêts vierges et des kilomètres de rivages spectaculaires.

Weymouth et les collectivités environnantes ont connu des difficultés économiques au cours des dernières années à cause du départ du plus gros employeur et de la fermeture des plus importants commerces du centre-ville. Afin de revitaliser le centre-ville et le secteur riverain, une nouvelle bibliothèque a été construite grâce au volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada (FCC) et au financement provincial et municipal pour les infrastructures.

Bien que l'achalandage ait été le plus important de toutes les bibliothèques rurales de la Nouvelle-Écosse, les installations existantes ne répondaient pas à la demande. La nouvelle bibliothèque d'une superficie de 307 mètres carrés offre une salle polyvalente spacieuse, plus de zones de lecture, l'accès Internet à haute vitesse, une salle séparée pour les enfants et des toilettes accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Vingt-et-un espaces de stationnement asphaltés sont également disponibles, dont trois réservés aux personnes handicapées.

L'emplacement de choix de la nouvelle bibliothèque sert de point d'ancrage pour tous les projets de renouvellement du centre-ville et ses nouveaux services améliorés contribuent à attirer plus de visiteurs dans la ville. Le projet ajoute également une valeur économique en soutenant l'éducation permanente pour la main-d'œuvre locale et la formation des nouveaux travailleurs.

Contribution fédérale : 139 300 $

Consolidation d'un site historique pour prévenir sa détérioration

Emplacement du projet : Yarmouth

La célèbre route Lighthouse (route des phares) de la Nouvelle-Écosse commence au deuxième phare le plus photographié de la province, le phare du cap Fourchu. Situé à la pointe du site pittoresque de cap Fourchu à 10 minutes seulement de Yarmouth, le phare est le premier de la région du style « cœur de pomme » et a guidé en toute sécurité les vaisseaux dans le port de Yarmouth depuis 1840.

Encerclés par l'océan Atlantique sur trois de ses côtés, le site, les bâtiments et les routes menant au phare sont la proie de puissantes vagues et de rudes conditions climatiques.

Plutôt que laisser ce lieu historique désigné se dégrader davantage et entraîner sa fermeture, le conseil municipal de Yarmouth a utilisé une contribution financière du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral pour la remise en état du site.

Les améliorations, maintenant terminées, ont réparé des zones endommagées et aideront à minimiser le dommage futur des rudes conditions climatiques et de l'érosion par l'eau. Des conduites de drainage ont été installées, des éléments électriques ont été réorientés ou déplacés, et les voies d'accès réaménagées. Un cercle de virage et une digue protectrice ont aussi été ajoutés. Les plateformes, les allées piétonnes et les observatoires ont été reconstruits avec des matériaux modernes plus durables. Les touristes peuvent se déplacer facilement et en toute sécurité sur le site grâce à une meilleure signalisation.

Ces améliorations signifient que la collectivité continuera de briller comme un phare pour les marins de l'est du pays, tout en contribuant à la préservation, au développement et à la promotion de son patrimoine culturel.

Contribution fédérale : 822 476 $