L'infrastructure au Nouveau-Brunswick

Programmes

Nouveau Fonds Chantiers Canada

Affectation : 394 millions de dollars

Fonds de la taxe sur l'essence

Un peu plus de 225 millions de dollars provenant du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence sera alloué aux municipalités du Nouveau-Brunswick de 2014 à 2019.

Fonds Chantiers Canada : Volet Grandes infrastructures

Nombre de projets depuis 2007 : 8
Contribution fédérale : 155,1 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 374,5 millions

Fonds Chantiers Canada : Volet Collectivités

Nombre de projets depuis 2007 : 49
Contribution fédérale : 32,0 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 96,1 millions de dollars

Fonds Chantiers Canada : Volet Collectivités (Complément)

Nombre de projets depuis 2009 : 21
Contribution fédérale : 11,0 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 37,8 millions de dollars

Financement de base provincial-territorial

Allocation totale depuis 2007 : 175 millions de dollars
Financement fédéral engagé : 175 millions de dollars

Fonds de stimulation de l'infrastructure

Nombre de projets depuis 2009 : 59
Contribution fédérale : 90,3 millions de dollars
Total des coûts admissibles des projets : 231,7 millions de dollars

Nouveau Plan Chantiers Canada

bouton nouveau Plan Chantiers Canada

Lisez à propos du nouveau Plan Chantiers Canada au Nouveau-Brunswick.

Fonds de la taxe sur l'essence en vedette

Bouton du Plan d'action économique

Découvrez un projet du Fonds de la taxe sur l'essence de Nigadoo.

Profils des projets au Nouveau-Brunswick

Cliquer sur le nom d'une des collectivités suivantes pour en apprendre davantage sur certains des projets réalisés au Nouveau-Brunswick.

Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence appuie la gestion durable des eaux usées

L'agrandissement d'un bassin de sédimentation à Allardville
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Allardville

De récentes améliorations du réseau de gestion des eaux usées à Allardville favoriseront la protection des ressources locales d'eau souterraine, tout en réduisant les coûts d'entretien pour les résidants.

La municipalité a procédé à l'agrandissement du réseau central de traitement des eaux usées de la collectivité. Les canalisations souterraines de collecte des eaux usées ont été prolongées de près de 1 800 mètres, et on a effectué 53 nouveaux branchements à des résidences, ce qui a permis la mise hors service des fosses septiques privées. On a également procédé à l'agrandissement d'un bassin de sédimentation afin de répondre à la demande croissante de traitement des eaux usées.

Les travaux ont permis d'accroître les capacités de traitement des eaux usées de la collectivité, en plus de favoriser la protection des réserves d'eau souterraine. À long terme, le projet permet d'éliminer les coûts d'entretien des fosses septiques privées pour les propriétaires des maisons nouvellement desservies.

En consacrant une partie de son affectation du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence aux améliorations proactives de la gestion des eaux usées, Allardville a renforcé les bases du bon état et de la prospérité à long terme de la collectivité.

Le Fonds de la taxe sur l'essence fédéral aide les collectivités à moderniser leurs infrastructures de l'eau et des eaux usées

Construction de conduites d'égout, d'eau et d'eaux pluviales à Atholville
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Atholville

Le village d'Atholville est une petite collectivité d'environ 1 200 habitants, située sur la rive sud de la rivière Restigouche, près de Campbellton. Le village, situé à l'entrée du parc provincial Sugarloaf, compte une usine de pâte qui est l'employeur le plus important de la région.

Comme pour bon nombre d'autres collectivités, certains des systèmes souterrains pour la gestion des déchets et des eaux usées d'Atholville étaient devenus désuets et peu fiables. Pour résoudre ce problème, la Ville a créé un programme de modernisation pluriannuel pour la mise à jour de ses infrastructures souterraines.

Avec le soutien du Fonds de la taxe sur l'essence fédéral, l'un des projets du programme est maintenant terminé. On a remplacé quatre cent cinquante mètres de conduites d'égout, d'eau et d'eaux pluviales sous la rue Ferguson. Au cours des travaux de repavage, on a également ajouté de nouvelles gouttières et de nouvelles bordures.

Ce projet contribuera à offrir aux résidants une qualité de l'eau accrue et des services améliorés de gestion des eaux usées pour les années à venir, tout en permettant d'améliorer l'apparence des lieux pour les entreprises locales.

Petites améliorations, grande différence

Protéger la santé publique et l'environnement

Un nouveau commutateur automatique pour la génératrice du principal abri de puits, des génératrices pour les deux stations de relais et un nouveau poste de chloration automatique pour mesurer et chlorer l'eau de façon plus exacte pour Bath

Emplacement du projet : Bath

Parfois, de petites améliorations peuvent faire une très grande différence.

Les coupures en alimentation n'étaient pas fréquentes à Bath. Cependant, lorsqu'elles se produisaient, l'alimentation en eau pouvait être compromise.

Grâce à la contribution de 20 000 $ du volet Collectivités du Fonds de chantiers Canada du fédéral, les responsables de Bath ont acheté un commutateur automatique pour la génératrice du principal abri de puits, des génératrices pour les deux stations de relais et un nouveau poste de chloration automatique pour mesurer et chlorer l'eau de façon plus exacte.

Ces infrastructures assurent une alimentation continue d'énergie pour pomper l'eau et pour maintenir la pression dans les tuyaux, même pendant les pannes de courant. Ils assurent aussi une qualité constante de l'eau, ce qui prévient des obligations d'ébullition d'eau, et assurent des opérations de traitement d'eau mieux gérées.

Selon le maire Troy Stone, ces trois petites améliorations rehaussent au maximum la sécurité de l'alimentation de l'eau du village. Maintenant assurée de la sécurité et la fiabilité de l'eau potable, élément essentiel à toute collectivité, Bath peut aller de l'avant et attirer de nouveaux résidants et de nouvelles entreprises.

Contribution fédérale : 20 000 $

Risque réduit de pannes du système d'égout à Bathurst

Mise à jour d'un station de pompage des eaux d'égout à Bathurst

Emplacement du projet : Bathurst

La ville de Bathurst, une des premières colonies du Nouveau Monde, est située sur le littoral de la baie des Chaleurs surplombant l'océan Atlantique. L'économie de la ville reposait à l'origine sur la foresterie et par la suite, sur l'exploitation minière. Maintenant, c'est une ville dont l'économie est davantage diversifiée, qui accorde beaucoup d'importance à la famille et qui attire une main-d'œuvre hautement qualifiée.

On s'inquiétait de ce que deux stations de pompage des eaux d'égout construites au début des années 1970 risquaient de tomber en panne. Comme les stations sont situées dans les zones résidentielles de la ville, une panne pourrait refouler les eaux d'égout dans les maisons ou dans les voies navigables. L'entretien représentait aussi une difficulté en raison de la vétusté des contrôles des pompes.

Bathurst a installé de nouveaux équipements aux stations de pompage de la rue Bridge et de la promenade Vallée Lourdes grâce à la contribution fédérale du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada. Tous les contrôles ont également été améliorés et sont maintenant d'un accès plus facile.

Contribution fédérale : 423 358 $

Une autre section du sentier Fundy est achevée

Le sentier Fundy au Nouveau-Brunswick

Emplacement du projet : Baie de Fundy

Le sentier Fundy est une route côtière à multiples usages qui permet aux visiteurs d'accéder à des secteurs de la baie de Fundy auparavant inaccessibles. En parcourant cette route qui longe la côte sud de la province, on découvre un sentier de randonnée et de vélo, des chemins menant aux plages et aux estuaires, ainsi qu'un centre d'interprétation qui redonne vie à la riche histoire de la région.

C'est à bord de son véhicule qu'il est le plus facile de découvrir les merveilles d'une des plus belles régions côtières au monde. La route de plaisance pavée et à vitesse réduite qui fait partie du sentier est parsemée de belvédères permettant d'admirer le paysage; en outre, elle est facilement accessible à partir de la route Transcanadienne.

Grâce au Financement de base pour les provinces et les territoires du gouvernement fédéral, la province a ajouté onze kilomètres à la route du sentier Fundy. Les fonds fédéraux ont également permis de financer la conception et la construction d'éléments essentiels de cette route à l'intersection du chemin Old Salmon et de la route 114, près de l'entrée du parc national de Fundy, vers la plage Seely et Tufts Point.

Maintenant les touristes et résidants bénéficient d'un meilleur accès à l'une des dernières côtes sauvages entre la Floride et le Labrador, et profitent d'occasions uniques au monde de découvrir la vie marine.

Contribution fédérale : Le Nouveau-Brunswick reçoit 175 millions de dollars en vertu du Fonds de financement de base provincial/territorial pour des initiatives à travers la province.

Accroître le potentiel de développement économique dans le nord du Nouveau-Brunswick

Le port de Belledune

Emplacement du projet : Belledune

Le port de Belledune est un important port en eau profonde situé dans une baie protégée qui se déverse dans le sud du golfe du Saint-Laurent. Il offre une capacité de manutention toute l'année aux navires transportant du cargo entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Il fournit aussi des liaisons intermodales pour les réseaux de train et routier vers les marchés clés du Canada et du nord-est des États-Unis.

En 2008, dans le cadre d'une évaluation structurelle, on a déterminé que trois des terminaux du port devait être remis à neuf. Grâce à l'appui financier fédéral du Fonds de stimulation d'infrastructure, l'administration portuaire de Belledune a réalisé les travaux de remise à neuf nécessaires, a construit une aire d'entreposage de cargo de 18 hectares ainsi qu'un terminal de manutention horizontal pour barges au quai pour le cargo sur roues.

Ces travaux ont permis au port de Belledune d'étendre la portée de ses opérations et d'offrir des services plus concurrentiels. En plus de stimuler les affaires pour le port, les améliorations apportent des avantages économiques connexes à toute la région. Au sujet du projet, Rayburn Doucett, président directeur général du port de Belledune, a affirmé qu'il s'agissait du « point de départ de la transformation de l'économie du nord du Nouveau-Brunswick ».

Contribution fédérale : 26 400 000 $

Un nouveau centre civique qui procurera des avantages économiques

Le nouvel édifice municipal à Bouctouche

Emplacement du projet : Bouctouche

Grâce à un investissement du gouvernement fédéral par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure et au financement du gouvernement provincial et l'administration municipale, la ville à majorité francophone de Bouctouche, située à 40 km au nord-est de Moncton, près du détroit de Northumberland, est dotée d'un nouvel édifice municipal.

L'édifice abrite l'hôtel de ville et des bureaux municipaux, des salles de réunion à l'intention de la collectivité, une piste de course intérieure ainsi qu'une patinoire réglementaire pour le hockey avec 1 000 sièges pour les spectateurs. Le centre remplace plusieurs bâtiments désuets qu'il était devenu coûteux d'entretenir et qui ne répondaient plus aux besoins de la collectivité.

La municipalité espère retirer à long terme d'importants coûts-avantages en partageant les frais liés à l'administration et à la gestion de l'édifice, tout en réduisant les coûts d'exploitation. Le maire de Bouctouche, Aldéo Saulnier, décrit ce nouvel édifice comme un « apport extraordinaire à la municipalité de Bouctouche et à toute la région, » rajoutant que le projet a donné un élan économique considérable à la communauté pendant la crise économique.

Contribution fédérale : 5 000 000 $

Mobilité accrue pour une ville en croissance

La rue Paul a un nouveau trottoir d'un côté et un sentier polyvalent de l'autre, à Dieppe
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Dieppe

Située sur les rives de la rivière Petitcodiac, la ville de Dieppe se trouve à l'est de Moncton. Sa population a plus que quadruplé en moins de 30 ans, ce qui en fait l'une des municipalités qui croît le plus rapidement dans les Maritimes et la cinquième au Canada.

Bourdonnant d'activité commerciale, la ville de Dieppe connaît une circulation importante sur ses routes. La rue Paul est l'une des plus achalandées de la ville et jusqu'à 30 000 véhicules y circulent quotidiennement. Afin d'assurer le mouvement fluide des gens et des marchandises, la ville a lancé un grand projet de réfection des routes en 2010.

Grâce à l'appui du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral, les travaux pour élargir la rue jusqu'à six voies entre la route 15 et la rue Sunset et ajouter des voies réservées pour tourner sont maintenant terminés. La ville a remplacé la canalisation principale en même temps pour économiser sur les réparations futures ou les frais de remplacement et réduire le potentiel de perturbations de la circulation.

Maintenant bordée d'arbres et de fleurs, la rue Paul a un nouveau trottoir d'un côté et un sentier polyvalent de l'autre pour favoriser des formes de transport plus actives.

La réfection de cette rue a considérablement amélioré la circulation, ce qui contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le projet a aussi fourni plus de choix aux navetteurs qui préféreraient laisser leurs voitures à la maison.

Restauration d'une route agricole achalandée

Route 108 dans la ville de Drummond

Emplacement du projet : Drummond

En plus d'abriter le Musée mondial de la pomme de terre, Drummond est une collectivité agricole qui se concentre sur la production de pommes de terre destinées aux marchés interprovinciaux et internationaux.

Une fois récoltées, les pommes de terre sont transportées à des usines de transformation par camions. Ces derniers empruntent la route 108 qui traverse le centre de la province d'est en ouest. Cette route collectrice achalandée donne un accès facile aux routes 105, 130 et à l'autoroute Transcanadienne.

Au fil des ans, les intempéries et la circulation importante avaient endommagé la chaussée sur des sections de la route 108, entre la ville de Drummond et le chemin Davis Mill. Les nids-de-poule et les ornières compromettaient la sécurité des conducteurs et le chemin ne respectait plus les normes de l'Association des transports du Canada.

Grâce à l'aide du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement du Canada, ces sections ont été repavées.

La route 108 est la route principale qui traverse Drummond. Il est donc important de la maintenir en parfaite condition pour les producteurs agricoles locaux. Cette route est aussi empruntée par les touristes qui souhaitent découvrir l'impact de l'humble pomme de terre sur la survie des premiers colons du Nouveau-Brunswick et sur l'économie actuelle de la province.

Contribution fédérale : 1 500 000 $

Construction et remise en état des routes 101, 102 et 109

Route 109 à Perth-Andover

Emplacement du projet : Fredericton et Perth-Andover

Ces projets, dont le coût total est de 4,2 millions de dollars, visaient à prolonger la durée de vie de ces routes et à accroître la sécurité routière. Le gouvernement fédéral y a consacré plus de 2,1 million de dollars par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure. Les projets ont créé plus de 80 emplois et amélioré la sécurité routière pour les automobilistes du Nouveau-Brunswick.

Contribution fédérale : 2 100 000 $

Aménagement des routes de la région de Fredericton

Travaux de construction et de remise en état de 9,5 kilomètres de la route 101

Emplacement du projet : Fredericton

Un investissement du Fonds de stimulation de l'infrastructure du Plan d'action économique du Canada permet d'améliorer les routes à Fredericton.

Les travaux de construction et de remise en état de 9,5 kilomètres de la route 101, du village New Maryland jusqu'à la route O'Leary, ont rendu la circulation plus agréable et plus sécuritaire.

Les travaux, qui consistaient à remplacer deux ponceaux transversaux, à reprofiler la chaussée et à appliquer une nouvelle couche d'asphalte, ont été effectués durant le mois de juillet 2009.

Ce projet a également permis de remettre en état 2,4 kilomètres de la route 102, une autoroute située à Fredericton, est un lien vital entre le centre-ville et les parties nord de la ville. Les travaux consistaient à reprofiler les voies principales et les bretelles d'accès et de sortie et à appliquer une nouvelle couche d'asphalte.

« Ce projet a été couronné de succès, puisqu'il a permis d'améliorer la sécurité et le confort des conducteurs » affirme Kevin McKnight, ingénieur résident, ministère des Transports.

Contribution fédérale : 1 350 000 $

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence contribue à « l'écologisation » de Fredericton

Multi-use trails are contributing to a greener and more active Fredericton
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Fredericton

Les sentiers à usages multiples contribuent à la qualité de l'environnement et à la promotion d'un mode de vie actif à Fredericton, grâce à un soutien financier du Fonds de la taxe fédérale sur l'essence.

La Ville a investi son financement du Fonds de la taxe sur l'essence pour transformer des chemins de fer abandonnés en sentiers panoramiques depuis 2008. Jusqu'à maintenant, cette initiative a permis d'aménager 14,8 kilomètres de sentiers dont les gens peuvent profiter.

Les sentiers, d'une largeur de 3,5 mètres, constituent des liens entre les quartiers et vers le centre-ville en rejoignant des trottoirs et d'autres sentiers existants. Ils encouragent les résidants à profiter de l'air pur et à marcher ou à faire du vélo pour se rendre au travail, plutôt que d'utiliser leur voiture. De plus, les sentiers entraînent l'augmentation du nombre d'options récréatives pour les coureurs, les amateurs de patin à roues alignées et les skieurs de fond. Les sentiers sont accessibles pour les personnes en fauteuil roulant et pour les poussettes, ce qui signifie que tout le monde peut profiter d'expériences récréatives en plein air dans la capitale provinciale.

L'augmentation des options de transport actif aide Fredericton à atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un réseau de sentiers peut permettre de réduire le nombre des déplacements courts en véhicule motorisé, qui sont considérés comme les déplacements qui génèrent le plus de pollution par kilomètre, et qui sont les moins efficaces sur le plan de la consommation de carburant.

L'aménagement des sentiers favorise également la stimulation de l'économie locale. Selon le Conseil des sentiers du Nouveau-Brunswick, les sentiers dans la province emploient environ 1 500 personnes pour une période moyenne de six mois par année. En même temps, les sentiers à usages multiples attirent des touristes, des résidants et des entreprises dans une ville.

Avec l'aide du Fonds de la taxe fédérale sur l'essence, les gens de Fredericton ont recours à ce financement prévisible et à long terme pour faire en sorte que leur ville soit plus verte, dans l'intérêt de tous.

Ouverture du Centre de congrès de Fredericton, un bâtiment ultramoderne

Le bâtiment de 20 116 mètres carrés abrite un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu'à 1 500 personnes pour des concerts et d'autres événements majeurs à Fredericton

Emplacement du projet : Fredericton

En janvier 2011, Fredericton est devenue la fière propriétaire du plus récent centre de congrès et de réunions du Canada atlantique.

Construit pour obtenir la certification LEED argent, le bâtiment de 20 116 mètres carrés abrite un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu'à 1 500 personnes pour des concerts et d'autres événements majeurs. Il comprend aussi une salle de balle, un centre d'affaires, une cuisine commerciale ainsi que des installations de téléconférence et de multimédia dotées d'équipements à la fine pointe de la technologie.

Le nouveau centre attirera davantage de conférences nationales et internationales à Fredericton et augmentera le tourisme dans la région. Il facilitera également les activités de nombreuses industries du savoir ainsi que d'organismes de recherche et de développement qui choisissent d'élire domicile dans la capitale provinciale.

Dans son plan d'investissements annuel de 2008-2009, le Nouveau-Brunswick estimait que ce projet était une priorité et souhaitait le réaliser grâce au Financement de base pour les provinces et les territoires du gouvernement du Canada. Le coût total de la construction y était estimé à 27,9 millions de dollars. La ville de Fredericton et la province du Nouveau-Brunswick ont aussi fourni une partie du financement.

« Le Centre des congrès de Fredericton s'inscrit dans un projet de transformation de l'Est de notre centre-ville, a déclaré le maire Brad Woodside. Le centre générera de nouvelles activités liées au tourisme et aux événements d'affaires, et servira de catalyseur pour d'autres développements. »

Contribution fédérale : Dans le cadre du Financement de base pour les provinces et les territoires, le Nouveau-Brunswick reçoit 175 millions de dollars pour réaliser des initiatives à la grandeur de la province.

Conduite sécuritaire à Grand-Sault

La voie pour le virage à droite reconfigurée sur l'autoroute transcanadienne (route 2)

Emplacement du projet : Grand-Sault

Les automobilistes de Grand-Sault ont maintenant un accès plus sécuritaire à la route 108 à partir de l'autoroute transcanadienne (route 2), grâce aux changements apportés à la configuration de l'intersection.

L'ancienne configuration de cette intersection très achalandée ne permettait que les virages à droite. Les automobilistes qui voulaient tourner à gauche sur la route 108 ne pouvaient pas le faire. Certaines essayaient tout de même et cela avait souvent des conséquences graves. Plusieurs accidents ont eu lieu à cet endroit.

Avec l'aide du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, la voie pour le virage à droite a été reconfigurée afin de rendre la circulation plus fluide, et une nouvelle voie réservée pour le virage à gauche a été ajoutée en vue d'améliorer la sécurité routière.

Grâce à ces améliorations, les gens et les marchandises passant par Grand-Sault peuvent maintenant se rendre à destination de manière plus sécuritaire et efficace.

Contribution fédérale : 1 500 000 $

Garantir la fiabilité des services liés à l'eau

Relier des conduites d'eau principales à Grand-Sault
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Grand-Sault

Au cours des dernières années, la Ville de Grand-Sault a fait d'importants investissements pour améliorer ses infrastructures liées à l'eau. Ces projets d'infrastructure ont permis d'améliorer la qualité et la fiabilité de l'eau pour les résidants, tout en permettant d'accroître les services pour couvrir des secteurs de développement à venir.

Grand-Sault a utilisé une partie de son affectation du Fonds de la taxe sur l'essence pour terminer deux sections en boucle des conduites d'eau principales entre la rue Beaulieu, à St. George, et le chemin du CN dans le parc industriel. Ce secteur de la ville compte de nombreuses entreprises et résidences qui étaient auparavant desservies par une seule conduite d'eau principale. En cas d'interruption ou de défaillance du service, l'ensemble du secteur pouvait se retrouver sans eau jusqu'à la fin des réparations.

Une partie du projet a nécessité des travaux de forage sous la rivière, ce qui a représenté des travaux d'envergure. Le projet comprenait également l'installation de nouvelles bornes d'incendie, de nouvelles valves, de nouveaux réducteurs de pression et de nouvelles jonctions.

En reliant les deux conduites d'eau principales, ce projet a permis d'améliorer la fiabilité des services d'approvisionnement en eau et de lutte contre les incendies. Maintenant que ces travaux sont terminés, Grand-Sault compte attirer de nouvelles entreprises dans la région et développer son parc industriel.

Chauffage écologique pour un multiplexe communautaire

Le nouveau complexe multifonctionnel à Grand Manan (Nouveau-Brunswick)
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Grand Manan

Le village de Grand Manan est situé sur une petite île de la baie de Fundy, qui n'est accessible que par traversier et par avion. Compte tenu de son éloignement, il importe, pour ses 2 500 résidants, d'offrir le plus de services possibles sur place. Il faut également veiller à ce que les nouveaux lotissements ne ternissent pas la beauté naturelle de l'île.

Le village a donc utilisé l'aide financière du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral afin de bâtir un nouveau complexe multifonctionnel. Le Fonds permet de verser aux collectivités un financement stable pour soutenir des projets qui respectent l'environnement. Ce projet a également bénéficié d'une aide fédérale provenant du Fonds sur l'infrastructure municipale rurale.

Le complexe est doté de plusieurs dispositifs écoénergétiques, comme un système de chauffage géothermique, qui extrait la chaleur naturelle des eaux souterraines pour chauffer des immeubles. Le système permet également de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d'énergie en général.

« Le financement du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral nous a permis d'offrir à la collectivité un complexe multifonctionnel de première classe, affirme Rob MacPherson, l'agent administratif principal de Grand Manan. Le système géothermique, qui est une source d'énergie durable, permet de chauffer l'immeuble de façon rentable et efficace sur le plan environnemental. »

Le complexe accueille aujourd'hui diverses activités communautaires, des événements sportifs et les assemblées du club local Garçons et Filles.

Contribution fédérale : 1 134 086 $ du Fonds sur l'infrastructure municipale rurale + le financement du Fonds de la taxe sur l'essence.

Amélioration de l'expérience touristique au moyen de meilleures autoroutes

Pavage de la route 11 qui traverse Grande-Anse. Image gracieuseté du Ministère des Transports du Nouveau-Brunswick.

Emplacement du projet : Grande-Anse

Grâce à une subvention de 454 500 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, le Nouveau-Brunswick a procédé au pavage de la partie de la route 11 qui traverse Grande-Anse afin d'aider les entreprises de l'endroit et de favoriser le tourisme.

Le village de Grande-Anse constitue la porte d'entrée de la Péninsule acadienne. Pour améliorer la sécurité routière et laisser un meilleur souvenir de la région aux visiteurs, la remise en état de la Route 11 à travers le village est devenue un projet prioritaire.

La route rejoint Moncton dans un sens et décrit des méandres le long de la côte, offrant des vues spectaculaires sur la baie des Chaleurs, avant d'aboutir à Campbellton et de se raccorder au système routier du Québec dans l'autre sens. La circulation touristique peut être lourde le long de la Route 11. Il est donc important pour la stabilité économique de la région d'inciter les visiteurs à séjourner quelque temps dans les villages desservis par cette route.

Contribution fédérale : 454 500 $

Des améliorations grandement nécessaires sont apportées à un pont achalandé

Le pont Hugh John Flemming à Hartland

Emplacement du projet : Hartland

Hartland est situé le long de la pittoresque rivière Saint-Jean au cœur de la région agricole du comté de Carleton.

Le pont Hugh John Flemming, un important pont de la région, enjambe la rivière sur la route collectrice 130. C'est un lien routier essentiel pour les habitants du comté de Carleton et pour les véhicules commerciaux. Il fait également partie de la route touristique River Valley, aussi appelé les « 400 milles d'inspiration » sur le site de Travel New Brunswick (disponible en anglais seulement), qui attire un grand nombre de touristes dans la région chaque année.

En vue de rendre ce pont vieux de 50 ans conforme aux normes actuelles de sécurité, cinq travées d'approche du pont ont été refaites grâce à une contribution provenant du Fonds de stimulation d'infrastructure du gouvernement fédérale. Les parapets de protection le long de ces travées ont également été remplacés.

Avec la fin de la première phase des travaux, la réalisation du plan à plus long terme de réhabilitation complète de cet important lien routier a fait de grands pas. Ces travaux permettent déjà d'améliorer la sécurité des automobilistes, de renforcer le réseau routier de la province et de réduire les coûts d'entretien.

Contribution fédérale : 591 000 $

Réhabilitation d'un terrain urbain à l'abandon

Réhabilitation d'un terrain urbain à l'abandon à Harvey Station

Emplacement du projet : Harvey

Grâce à une subvention de 59 989 $ du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, le petit village de Harvey, situé à environ 35 kilomètres au sud-ouest de Fredericton, a transformé un site abandonné hideux au centre du village en un site qui pourra être utilisé par la collectivité.

Un moulin à bois abandonné était devenu dangereux. Des amoncellements de cèdres en décomposition penchaient dans toutes les directions et représentaient un risque constant d'incendie. De plus, l'abandon des activités du moulin risquait de contaminer l'alimentation en eau du village.

En janvier 2010, des équipes se sont mises à déblayer le bois en décomposition et les débris, ce qui a permis de combler la demande pressante d'emplois pendant la saison froide. L'ancien maire Winston Gamblin a reconnu l'importance de fournir de l'emploi à sa collectivité pendant l'hiver et a souligné les avantages d'avoir un espace au centre du village qui pourra être réexploité.

Maintenant que le site a été réhabilité, le terrain se prête bien à un établissement de services communautaires. On a l'intention d'y bâtir une résidence pour personnes âgées, un édifice récréatif ou encore des logements sociaux.

Contribution fédérale : 59 989 $

Déplacement d'une route écosensible

Déplacement d'une route écosensible à Johnson's Mills. Image gracieuseté du Ministère des Transports du Nouveau-Brunswick.

Emplacement du projet : Johnson's Mills

La force des marées représente de sérieux défis aux équipes responsables de l'entretien des routes le long de la côte.

Le long de la baie de Shepody, la partie la plus intérieure de la baie de Fundy, la route 935 devrait être stabilisée très souvent pour rester sécuritaire pour les résidants et les visiteurs. Cette région abrite la première réserve canadienne d'oiseaux de rivage de l'hémisphère occidental, plus précisément à Johnson's Mills. Cet endroit regorge de vasières riches en nutriments et de plages parfaites pour les perchoirs, lesquels attirent chaque été, lors de la migration, des millions d'oiseaux de rivage. Les oiseaux, en retour, attirent les ornithologues amateurs et d'autres touristes de partout dans le monde. La route 935 amène les visiteurs aux vasières.

Avec le temps, le déplacement d'une partie de la route 935 loin des berges de la baie de Shepody vulnérables à l'érosion s'est avéré la solution la plus pratique. Grâce à un investissement de un million de dollars du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le ministère des Transports du Nouveau-Brunswick a pu entreprendre la délicate tâche de déplacer 2,3 kilomètres de la route 935 plus loin dans les terres.

Le déplacement de la route a permis de dégager la zone tampon qui est si importante pour l'intégrité écologique de la baie de Shepody. En outre, il n'est plus nécessaire de stabiliser la route à répétition et tout le monde peut profiter d'une route sécuritaire pour se rendre à la réserve d'oiseaux de rivage.

Contribution fédérale : 1 000 000 $

Prix de transport concurrentiels

Le New Brunswick Southern Railway exploite 364 kilomètres de voie ferrée entre Saint John et la frontière du Maine, et de McAdam à St. Stephen

Emplacement du projet : McAdam

Le New Brunswick Southern Railway (NBSR) exploite 364 kilomètres de voie ferrée entre Saint John et la frontière du Maine, et de McAdam à St. Stephen. Il donne un accès direct au port de Saint John et des raccordements avec d'autres voies ferrées dans les provinces maritimes. La compagnie gère également des opérations de rechargement camion-train qui comprennent le transfert de produits d'abattage, de produits chimiques et de marchandises sèches en vrac.

Aujourd'hui, grâce à 9 M$ du Fonds de stimulation d'infrastructure du fédéral, d'un investissement équivalent de la province et du double de cette somme provenant de la compagnie même, le NBSR a pris des mesures pour maintenir sa concurrence.

Des équipes de travail ont remplacé, amélioré, et consolidé des traverses, des rails, l'assiette des rails, des ponts, et ont rénové des complexes ferroviaires à Saint John et à McAdam.

Les améliorations permettent au NBSR d'effectuer le transport de charges plus lourdes sur ces voies et de faire face à la concurrence, chose difficile dans le passé. De plus, les véhicules pourront être échangés avec ceux d'autres compagnies ferroviaires, et ainsi étendre l'efficacité du réseau.

Ces rénovations permettent la création de liaisons efficaces entre les divers corridors de transport de la région et faciliteront l'accès aux marchés pour les expéditeurs ruraux. Une réduction du camionnage favorisera également la conservation de l'infrastructure des routes régionales et de l'environnement, en réduisant les émissions de gaz à effets de serre.

Les améliorations apportées au chemin de fer touchent aussi les usagers de NBSR. Par exemple, la compagnie de chocolat Ganong à St. Stephen, dépend du transport en vrac d'édulcorants par voie ferroviaire.

Contribution fédérale : 9 000 000 $

Début rapide d'un grand projet d'eau potable

Emplacement du projet : Miramichi

Miramichi se trouve à l'embouchure de la rivière Miramichi et est la plus grande ville du nord du Nouveau-Brunswick. Fière de son héritage acadien, Miramichi a un avenir prometteur grâce au nombre toujours croissant de possibilités qu'offre la région dans les domaines des affaires, du tourisme et des loisirs.

Pour l'appuyer dans cette croissance, la Ville a demandé l'aide du volet Collectivités du fonds Chantiers Canada pour résoudre la question épineuse du réseau d'égouts.

Installé en 1955, le vieux réseau débordait souvent. Sa conduite principale était trop petite et souvent mise à rude épreuve. Les bris étaient fréquents et coûteux, et la qualité de l'eau potable de la Ville était compromise.

Le projet a démarré rapidement grâce au processus fédéral accéléré d'évaluation environnementale mis en place en 2009. Le processus simplifié a permis le début rapide des travaux pour le remplacement d'infrastructures existantes.

Le remplacement rapide des infrastructures d'aqueduc, d'égouts sanitaires et pluviaux du boulevard Newcastle, l'une des principales artères de la Ville, réduira considérablement les coûts de fonctionnement, d'entretien et des dommages aux propriétés. Ces travaux aideront aussi à assurer une eau potable de qualité aux résidants.

Contribution fédérale : 1 333 333 $

Conduites d'eau potable et réseau d'égout sécuritaires pour les résidants de Miramichi

Rue Pleasant à Mirimichi

Emplacement du projet : Miramichi

Miramichi est la quatrième ville en importance de la province et ses administrateurs travaillent d'arrache-pied pour conserver les commodités de la ville en parfait état.

Comme ses conduites d'eau et d'égout vieillissantes étaient situées côte à côte, il y avait un risque important de contamination de l'eau potable en cas de bris d'une conduite d'égout. Pour réduire ce risque, les administrateurs de la ville savaient qu'ils devaient remplacer les conduites de distribution d'eau, qui dataient de 100 ans, les conduites défectueuses du système d'égout séparatif et une section d'égout pluvial le long de la rue Pleasant entre la rue Jane et le boulevard Newcastle.

Grâce en partie à une contribution financière du gouvernement fédéral provenant du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada et des dispositions sur les évaluations environnementales accélérées prévues dans le Plan d'action économique, les travaux ont pu être effectués.

Pour réduire davantage les risques de contamination de l'eau et les cas d'écoulement d'eau non traitée dans les rues de la ville, l'administration municipale a installé un système de conduites étanches qui assurent la détection des refoulements d'eau et des compteurs d'eau munis de la technologie de lecture à distance.

Maintenant que les travaux sont terminés, les systèmes de distribution de l'eau, d'égout pluvial et d'égout fonctionneront adéquatement pendant plusieurs années. Les travaux ont également permis de réduire les coûts d'entretien de la municipalité.

Contribution fédérale : 492 739 $

Un nouvel échangeur favorise la croissance des entreprises locales

Le nouvel échangeur en losange et une voie de raccordement à Moncton

Emplacement du projet : Moncton

Le parc industriel de Scoudouc, dans la région de Shediac-Moncton, joue un rôle important dans le développement économique de toute la région du Grand Moncton. L'accès à ce centre d'activité commerciale a été grandement amélioré, grâce à une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral.

Avec la construction maintenant terminée d'un nouvel échangeur en losange et d'une voie de raccordement, le trafic routier de camions commerciaux peut maintenant accéder au parc directement sans devoir passer par la route 15, très achalandée. Avant que ces modifications soient apportées, la circulation autour du parc industriel était congestionnée de façon chronique. Cela entraînait des retards coûteux pour les véhicules commerciaux et compromettait la sécurité des autres conducteurs.

Avec le trafic routier de camions maintenant dévié, la sécurité routière a été améliorée et les temps de déplacement, écourtés.

Contribution fédérale : 3 136 500 $

Une planification efficace pour une circulation fluide

Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Nigadoo

Nigadoo est un village francophone situé dans le nord du Nouveau-Brunswick près de la rivière Nigadoo. En raison de nombreuses années d'usure, bon nombre des routes du village étaient en mauvais état et avaient besoin de resurfaçage.

Grâce à l'aide financière du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral, les automobilistes de Nigadoo profitent de meilleures conditions routières. Auparavant, les rues de la Source, des Cèdres et du Parc avaient été enduites d'un revêtement superficiel, un traitement de la surface des chaussées qui coûte moins cher que l'asphalte, mais qui, à long terme, est moins durable. Maintenant, les routes sont réparées et asphaltées.

Les routes, qui sont plus durables, offrent de meilleures conditions et permettront au village et aux automobilistes de réduire les coûts d'entretien.

Aider les petites collectivités à moderniser leurs installations

La construction d'un nouveau système de surveillance par ultrasons pour détecter les taux de débit inhabituels via Internet.

Emplacement du projet : Port Elgin

Les petites collectivités ont du mal à entretenir et à améliorer l'infrastructure municipale. À Port Elgin, un petit village près de la frontière de la Nouvelle-Écosse, l'entretien d'une unité souterraine de traitement des eaux usées âgée de 30 ans coûtait cher et sa technologie était désuète.

La situation a changé grâce au financement du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, qui a servi à moderniser les installations de traitement des eaux usées.

La construction d'une unité en surface répondant aux normes actuelles et beaucoup plus facile à entretenir a été entamée. Les caractéristiques de l'unité comprennent un débitmètre permanent, un appareil de surveillance par ultrasons qui permet aux opérateurs de suivre les taux de débit inhabituels ou de déceler les infiltrations majeures des eaux souterraines et un logiciel pouvant être utilisé par les opérateurs pour surveiller le système au moyen d'Internet.

La nouvelle technologie permet à Port Elgin de prévoir les problèmes et d'y réagir rapidement, ce qui donnera lieu à des économies à long terme pour le village.

Contribution fédérale : 127 907 $

Un eau potable sûre et fiable

Amélioration du réseau de distribution d'eau

Les travaux d'amélioration du réseau de distribution d'eau de Richibucto

Emplacemenet du projet : Richibucto

Les travaux d'amélioration du réseau de distribution d'eau dans la collectivité francophone de Richibucto, au Nouveau Brunswick, sont maintenant terminés.

La situation de Richibucto à proximité du détroit de Northumberland a eu des répercussions sur l'alimentation en eau de la municipalité. L'infiltration d'eau salée dans les puits a en effet le potentiel d'élever, à un seuil dangereux, les concentrations des trihalométhanes dans le réseau municipal d'eau.

Compte tenu de ce risque, Richibucto a utilisé une contribution du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada pour créer et dispenser une nouvelle source d'approvisionnement en eau potable pour la collectivité. Les travailleurs ont construit une station de pompage et une conduite d'eau reliant le nouveau puits à l'installation actuelle de traitement de l'eau. Une partie des fonds a également servi à rénover la conduite d'eau le long de la rue Acadie, une des artères principales de la municipalité.

La concentration en trihalométhanes dans l'eau qui approvisionne Richibucto se situe en dessous des limites déterminées par Santé Canada et l'eau est désormais fiable et sûre.

Contribution fédérale : 315 974 $

Tranquillité d'esprit

La nouvelle tour d'eau à Sackville

Emplacement du projet : Sackville

En 2006, un gros incendie près d'une intersection au centre-ville de Sackville a pratiquement détruit la ville d'environ 5 400 personnes. Situé au sud-est du Nouveau-Brunswick et près de la frontière de la Nouvelle-Écosse, l'approvisionnement en eau de Sackville ne suffisait plus à la demande. Afin d'empêcher le feu de se propager sur les édifices avoisinants, les équipes ont dû transporter de l'eau sur une distance de plus de cinq kilomètres.

Depuis plus de 30 ans, les résidants de la ville parlaient d'une nouvelle tour d'eau, car le débit du système existant était limité et accusait des problèmes de pression. Par contre, comme de nombreuses petites collectivités, il était difficile de trouver du financement pour des travaux d'infrastructure. Après l'incendie, Sackville s'est donné comme priorité de construire une nouvelle tour d'eau et un nouveau réseau d'alimentation.

Maintenant, grâce à la contribution du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du fédéral, une tour d'eau élevée offre une plus grande aire d'entreposage, une meilleure qualité d'eau et un système de distribution égale d'eau potable.

L'agrandissement de l'aire d'entreposage et du système de distribution en boucle de la tour permet aux opérateurs d'évacuer l'eau existante du réseau de distribution correctement. Les taux de chlore peuvent aussi être vérifiés et ajustés facilement grâce au nouvel équipement de contrôle.

La mairesse, Patricia Estabrooks, reprend les propos de nombreux résidants de Sackville en affirmant que la nouvelle tour élimine les préoccupations sérieuses concernant le débit et la disponibilité en eau dans le cas où un autre incendie majeur devait survenir.

Contribution fédérale : 1 215 121 $

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence appuie la construction d'un centre municipal écologique

La nouvelle installation abritant les services de réponse aux urgences et l'hôtel de ville
Bouton du Plan d'action économique

Emplacement du projet : Sackville

La nouvelle installation abritant les services de réponse aux urgences et l’hôtel de ville de Sackville réunira l’hôtel de ville, le service d’incendies et le poste de la GRC sous un même toit pour la toute première fois.

Ce magnifique nouvel édifice a également obtenu la certification argent de la norme Leadership in Energy Efficient Design. Pour obtenir un tel niveau de conception écologique, la Ville a consacré une partie de son affectation du Fonds de la taxe fédérale sur l’essence à l’intégration de nombreux appareils économisant de l’énergie, notamment un échangeur de chaleur géothermique, des détecteurs de mouvement pour contrôler le chauffage et l’éclairage, des dispositifs de récupération de la chaleur dans toutes les unités d’évacuation de l’air, des lumières extérieures à DEL, ainsi qu’un système de distribution de la chaleur intégré au plancher.

Le projet a également reçu une subvention du Fonds municipal vert de la part de la Fédération canadienne des municipalités, ce qui témoigne également de la bonne intendance environnementale du projet.

La nouvelle installation, qui remplace quatre structures désuètes, illustre à merveille ce qu’on peut accomplir grâce à l’efficacité environnementale et en milieu de travail. En plus de permettre d’économiser de l’énergie, le partage de l’espace et des services aura pour effet de réduire considérablement les dépenses de fonctionnement et d’entretien pour les années à venir.

Coûts d'exploitation réduits

Recyclage mis en valeur, davantage d'emplois

Amélioration de la récupération de matériel à Saint John

Emplacement du projet : Saint John

Le désir de faciliter le processus de recyclage et de réduire le volume de produits recyclables qui se retrouvent dans les sites d'enfouissement a entraîné une contribution de 220 477 $ du volet Collectiviés du Fonds Chantiers Canada du fédéral pour améliorer la récupération de matériel à Saint John.

La Commission de gestion des déchets solides de Fundy a utilisé les fonds pour construire un convoyeur de triage afin de faciliter la séparation des produits recyclables. Le nouvel équipement de mise en balles signifiait aussi que les matières triées pouvaient être emballées sur place afin d'être expédiées directement aux acheteurs.

Grâce au nouvel équipement, la Commission gère actuellement les produits recyclables de façon plus efficace. Cela signifie la réduction des coûts d'exploitation et la capacité à réagir rapidement aux changements constants du marché concernant les produits recyclables, ce qui maximise les revenus potentiels. La Commission peut également faire preuve de souplesse pour l'ajout de matériaux aux produits recyclables recueillis à Saint John.

Le nouveau convoyeur et la nouvelle presse à compacter se sont traduits par la création de un poste à temps plein et de dix postes à temps partiel à l'usine de triage.

La participation accrue du public signifie moins de produits recyclables dans les sites d'enfouissement, moins de pressions dans ces sites et une meilleure utilisation des camions à ordure. Les résidants ont rapidement adopté ces deux mesures, ce qui a donné lieu à un environnement plus sain et à une réduction des coûts d'exploitation. Grâce à l'augmentation des ventes de produits recyclables, la ville de Saint John peut entreprendre de nouvelles initiatives environnementales.

Contribution fédérale : 220 477 $

Le vieux fait place au neuf

Ce projet comprenait le remplacement d'une conduite maîtresse en cuivre hautement corrodée qui avait été installée en 1898.

Emplacement du projet : Saint John

Une partie importante du réseau de traitement des eaux usées de Saint John a été complètement remise à neuf récemment. La conduite d'adduction du chemin Pipeline Ouest est un des six projets qui a reçu du financement du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement du Canada.

« Ce projet de conduite maîtresse de distribution est une partie importante d'une série de projets pour améliorer la qualité de l'eau à Saint John et pour offrir à toute la ville une eau potable traitée, » explique Dean Price du bureau des opérations et de l'ingénierie du service des travaux publics de Saint-Jean.

Saint John possède certaines des plus vieilles infrastructures de conduites d'eau au pays. Elles étaient désuètes et les coûts d'entretien étaient élevés. La qualité de l'eau potable soulevait des inquiétudes et la Ville avait dû ajouter plus de chlore dans son réseau pour prévenir les problèmes de santé. Cette mesure coûtait cher et elle laissait un arrière-goût désagréable.

Ce projet comprenait le remplacement d'une conduite maîtresse en cuivre hautement corrodée qui avait été installée en 1898. La nouvelle conduite améliorera grandement la qualité de l'eau pour les résidants de St. John à un coût moindre à long terme.

Contribution fédérale : 1 900 000 $

Investir dans les autoroutes secondaires

Route 17, dans le Nord du Nouveau-Brunswick.

Emplacement du projet : White Brook

La route 17, dans le Nord du Nouveau-Brunswick, relie certaines parties de la Gaspésie et de la région de la baie des Chaleurs avec l'autoroute Transcanadienne et un poste frontalier vers l'État du Maine. Il s'agit donc d'un corridor de transport essentiel qui appuie les systèmes d'autoroutes nationales des deux pays; il devait être modernisé.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a demandé 918 000 $ en vertu du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral pour reconstruire un tronçon de la route 17 entre White Brook et Kedgwick, dans la partie centrale du Nord du Nouveau-Brunswick.

Dans le cadre des travaux, il a fallu boucher les ornières et les fissures, procéder au resurfaçage de la route avec de l'asphalte neuf et niveler la surface. Des voies de dépassement ont été ajoutées, les accotements ont été élargis et des glissières de sécurité améliorées ont été installées.

Grâce à une structure de chaussée renforcée et à une surface plus lisse, les risques d'aquaplanage sont réduits et la circulation devrait être grandement améliorée. La modernisation permettra aussi de réduire l'entretien des routes à long terme, améliorera la sécurité et réduira l'usure des véhicules.

Contribution fédérale : 918 000 $

Deux collectivités, un pont

Le pont historique de Stone Ridge à Zealand

Emplacement du projet : Zealand

Grâce à une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral, le remplacement du pont historique de Stone Ridge à Zealand est maintenant terminé.

Les résidants de cette petite ville du comté de York manquaient beaucoup le dernier pont couvert de leur ville qui avait été détruit par un incendie criminel en octobre 2008. Il servait non seulement à relier deux petites collectivités de chaque côté de la rivière Keswick depuis près de cent ans, mais sa perte a forcé les gens à voyager neuf kilomètres de plus pour traverser la rivière.

« J'habite dans une petite collectivité rurale où vous pouviez regarder de l'autre côté de la rivière et apercevoir de la famille et des amis, a fait remarquer Wendy Brewer, une résidante d'Upper Stone Ridge. Le [nouveau] pont représente le raccordement de deux petites collectivités et toutes les familles et tous les amis qui vivent de chaque côté de la rivière. »

Le nouveau pont à poutres triangulées préfabriqué réduira le temps de parcours pour les automobilistes et aidera à améliorer la sécurité en rétablissant une route directe pour les véhicules d'urgence qui doivent se rendre à des résidences de chaque côté de la rivière.

Contribution fédérale : 180 000 $