Profils des projets au Manitoba

Cliquer sur le nom d'une des collectivités suivantes pour en apprendre davantage sur certains des projets réalisés au Manitoba.

Le Fonds de la taxe fédérale sur l'essence permet d'agrandir les infrastructures liées à l'eau dans un petit village des Prairies

L'agrandissement du système actuel d'approvisionnement en eau potable

Emplacement du projet : Angusville

Situé dans la municipalité rurale de Silver Creek, dans l'Ouest du Manitoba et à proximité de la frontière de la Saskatchewan, le village d'Angusville est l'une des premières colonies de la province.

Cette petite communauté de 125 habitants, établie depuis longtemps, vient de franchir un grand pas vers une croissance à venir en agrandissant ses infrastructures d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

Rendu possible grâce au soutien financier du Fonds de la taxe fédérale sur l'essence, le projet comprend l'agrandissement du système actuel d'approvisionnement en eau potable et d'évacuation des eaux usées, afin de répondre aux besoins de trois nouveaux lotissements commerciaux et de sept nouveaux lotissements résidentiels dans la collectivité. Les nouvelles canalisations d'eau et d'égout permettent également d'offrir les services d'eau potable et d'égout à des résidants additionnels vivant en périphérie de la ville, qui se fiaient auparavant à des puits privés et à des fosses septiques.

Les investissements dans les infrastructures tels que celui-ci favorisent la croissance économique et la création d'emplois dans les petites collectivités. Fred W. Dunn, préfet de Silver Creek, a souligné cette importante amélioration : « En agrandissant les réseaux d'approvisionnement en eau et d'égout à Angusville, la Municipalité rurale de Silver Creek fait place à un développement positif dans la région. »

L'augmentation des services de base que de nombreuses collectivités du pays tiennent pour acquis représente une réalisation considérable pour un aussi petit village. Maintenant que les nouveaux services essentiels sont en place, les résidants sont prêts à accueillir de nouveaux visages dans leur ville historique.

Rénovation et agrandissement de la salle communautaire

L'édifice communautaire d'Austin

Emplacement du projet : Austin

À l'instar de plusieurs petits villages, Austin , a éprouvé des difficultés à obtenir un soutien financier pour des projets d'infrastructure, y compris toutes sortes de rénovations à la salle communautaire vieillissante du village.

Maintenant, grâce à une subvention de 108 217 $ du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada du gouvernement fédéral, l'édifice communautaire d'Austin a été doté d'un nouveau toit, de vestiaires et d'une salle de conférence de 40 sièges incluant une plaque historique en hommage aux pionniers et aux anciens combattants.

On construira également une nouvelle salle comprenant davantage de sièges ainsi qu'une amélioration de l'éclairage et de l'acoustique. L'objectif consiste àrépondre aux besoins d'une plus grande variété d'emplois et contribuer à attirer davantage de spectacles dans la région.

Neil Christoffersen, préfet de la municipalité rurale de North Norfolk dans laquelle se trouve Austin, est enchanté de l'impact qu'aura la rénovation de la salle sur la vie culturelle et sociale de sa collectivité. « On s'attend, dit-il, à ce que les améliorations suscitent une augmentation de 20 % de l'utilisation de l'édifice en générant davantage d'emplois locaux en plusd'une nouvelle programmation récréative et artistique ».

Contribution fédérale : 108 217 $

Améliorer les infrastructures culturelles

Le Western Manitoba Centennial Auditorium, à Brandon

Emplacement du projet : Brandon

Le Western Manitoba Centennial Auditorium, à Brandon, est l'un des principaux centres culturels de la ville. On y propose des pièces de théâtre, des concerts, des conférences, des salons professionnels et bien plus encore.

Grâce au financement fourni par le gouvernement fédéral dans le cadre du Fonds de stimulation de l'infrastructure et le gouvernement provincial, plusieurs améliorations ont été apportées à cet établissement important. Le système d'éclairage et les systèmes électriques connexes ont été remis à niveau. La nouvelle entrée contribue à améliorer l'accès à l'immeuble et à moderniser son apparence.

Grâce à ces améliorations, la ville de Brandon peut mieux promouvoir la richesse de son offre culturelle et attirer un plus vaste public.

Contribution fédérale : 250 000 $

Des résidants en forme à Brandon

Healthy Living Centre à Sudbury, en Ontario Emplacement du projet : Brandon

Les résidants de Brandon ont maintenant accès à un vaste éventail de possibilités pour se tenir en bonne condition physique.

Un investissement au titre du volet Grandes infrastructures du Fonds Chantiers Canada a permis à l'Université de Brandon de rénover et d'agrandir son centre sportif. Le nouveau Healthy Living Centre est plus de deux fois plus grand que les anciennes installations. Il contient trois gymnases complets, des estrades de plus de mille sièges au total, des salles polyvalentes, du nouvel équipement sportif et une piste de jogging à quatre couloirs. Le projet a aussi inclus la rénovation des vestiaires et toilettes, ainsi que l'addition de nouvelles salles de classe et de nouveaux espaces de stationnement. Pour couronner le tout, une nouvelle clinique de médecine sportive a été construite.

Le Healthy Living Centre a été classé au niveau argent du système de standardisation Leadership in Energy and Environmental Design. Cette certification en fait l'un des bâtiments les plus éconergétiques et durables sur le plan de l'environnement de Brandon.

La complétion du nouveau centre permet à l'université d'offrir de nouveaux programmes d'entraînement physique. Il facilite le recrutement des étudiants, favorise la persévérance scolaire et donne aux Bobcats de Brandon, ses équipes de volley-ball et de basket-ball, une nouvelle place bien à eux. Il permet aussi à l'un des programmes pour les jeunes de l'université, « Mini U », de prendre de l'ampleur, d'étoffer son calendrier estival et d'attirer davantage de participants.

Le projet ne profite pas qu'aux étudiants et au personnel de l'université, mais à la collectivité entière. Il comprend la création de programmes complets conçus pour répondre à un vaste éventail de besoins et servir les divers intérêts de la population. En outre, il aide à motiver les résidants à rester en santé et actifs toute leur vie.

Contribution fédérale : 5 310 000 $

Appuyer les petites collectivités du Canada

Assurer la qualité de l'eau

Construire un nouveau réseau collecteur d'eaux usées à Brookdale

Emplacement du projet : Brookdale

La ville de Brookdale , près de Brandon dans le sud de la province, a fait des démarches afin d'assurer la sécurité de son eau potable et d'améliorer la collecte des eaux usées. En effet, cette municipalité de 38 résidences a reçu un montant de 354 611 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral.

Avant que le travail sur le nouveau réseau collecteur d'eaux usées ne commence, les résidences de Brookdale étaient dotées de systèmes septiques privés, mais puisaient leur eau potable de puits profonds à proximité. Le risque de contamination potentielle provenait des deux vieilles fosses septiques du village ainsi que des ruissellements mal maîtrisés d'eaux souterraines.

M. Brad Wells, préfet de North Cypress, la municipalité qui englobe Brookdale, a souligné l'importance de programmes tels que le Fonds de stimulation d'infrastructure pour la survie des plus petites collectivités à travers le Canada. Le financement permet « à la ville de croître, ce qui avantage notre municipalité et le développement rural local. Sans ce financement, a-t-il ajouté, le projet n'aurait pas été possible. »

Contribution fédérale : 354 611 $

Eau propre et salubre

Grâce à la subvention de 723 333 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, les deux municipalités ont pu améliorer le traitement et la capacité de stockage de l'eau dans la région.

Emplacement du projet : Gilbert Plains et Grandview

Deux municipalités rurales qui longent le parc national Riding Mountain dans la zone des parcs dans l'ouest du Manitoba peuvent maintenant être fières de la qualitéet de la quantité d'eau potable dans leurs collectivités.

Le maire Ernie Gurica de Grandview estime qu'il n'y a pas d'eau de meilleure qualité dans la province. Pour sa part, le maire Lyle Smith de Gilbert Plains parle maintenant d'avoir une réserve d'eau potable.

Grâce à la subvention de 723 333 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, les deux municipalités ont pu améliorer le traitement et la capacité de stockage de l'eau dans la région.

Le projet consistait d'agrandir les réservoirs d'eau et de transformer les installations de traitement en stations de pompage modernisées. Les conduites principales d'eau qui avaient des fuites ont été remplacées; des génératrices ont été installées en cas d'urgence et les mesures nécessaires pour protéger les deux collectivités en cas de sécheresse ont été prises.

Leschangements signifient que la région possède maintenant la meilleure eau potable possible et que l'approvisionnement comble les besoins actuels et prévus pour les vingt prochaines années. On a grandement amélioré la capacité de lutte contre les incendies, ce qui rassure davantage la population quant à la sécurité des deux collectivités.

Contribution fédérale : 723 333 $

La gestion des eaux usées pour la conservation des milieux humides

L'étang d'épuration d'Oakburn.

Emplacement du projet : Lac Shoal

Le village de Oakburn est situé dans les milieux humides du sud du Manitoba qui entourent le lac Shoal. C'est une petite collectivité de 200 résidants et, comme plusieurs autres, elle éprouve des difficultés lorsque vient le temps de financer d'importants projets d'infrastructures.

Jusqu'à tout récemment, l'étang d'épuration d'Oakburn n'avait jamais fait l'objet de remises en état majeures depuis sa mise en service il y a plus de 40 ans. Les résidants avaient commencé à s'inquiéter que des fuites puissent contaminer le sol et l'eau des environs.

Pour améliorer la durabilité d'Oakburn comme collectivité et afin de se conformer aux normes environnementales en vigueur, des travaux ont été entrepris et sont maintenant terminés pour remplacer les murs de l'étang d'épuration, ce qui préviendra les fuites et protégera la santé des résidants.

Ce projet n'aurait pas été possible sans la contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral qui a fourni le tiers des 600 000 $ requis pour ce projet.

Contribution fédérale : 200 000 $

Une nouvelle alimentation en eau qui est sécuritaire

Forer un nouveau puits d'alimentation en eau et construire un réservoir de béton contenant un million de litres et une station de pompage pour Lorette

Emplacement du projet : Lorette

Lorette est l'une des nombreuses collectivités rurales francophones du Manitoba. Située tout juste au sud-est de Winnipeg, Lorette est bien connue des adeptes de curling et de ceux qui recherchent l'accueil chaleureux et amical de ses résidants au cours du carnaval d'hiver qui se déroule chaque année.

Malgré la présence de trois puits municipaux et de centaines de puits privés, les résidants de Lorette ont dû faire face à de multiples ordres d'ébullition de l'eau à la suite des inondations printanières annuelles et de pluies abondantes. La collectivité avait grand besoin d'une solution permanente.

Grâce à la contribution de 600 000 $ du volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, le problème a été réglé.

Le financement fédéral a permis de creuser un nouveau puits pour l'approvisionnement en eau et de construire un réservoir en béton d'une capacité d'un million de litres et une station de pompage dotée d'équipement de filtration et de désinfection. Une fois la construction du nouveau puits et du nouveau réservoir achevée, les puits municipaux existants et les puits privés ont été mis hors service.

Contribution fédérale : 600 000 $

Soutenir l'économie locale

Les travailleurs ont remplacé les pieux en bois des deux ponts par des structures modernes en acier, renforcé la structure du tablier et pavé la surface de la route.

Emplacement du projet : Minitonas

Situé dans le centre du Manitoba, près de la frontière avec la Saskatchewan, le bassin de Swan River inclut de nombreux ruisseaux et rivières plus petits qui enrichissent les vallons et les prairies. La région compte de nombreux agriculteurs et exploitations forestières, dans la région avoisinante du mont Duck.

Près d'une petite collectivité du bassin de Swan River – Minitonas — deux ponts enjambant des affluents de Swan River (les rivières Roaring et Woody) risquaient d'être interdits à la circulation en raison du mauvais état des poutres de soutien. La circulation locale, les grumiers, les autobus scolaires et les véhicules agricoles auraient été forcés d'emprunter de longs détours.

Pour résoudre les problèmes liés aux ponts, la municipalité rurale de Minitonas a présenté une demande en vertu du Fonds de stimulation de l'infrastructure afin d'obtenir de l'aide pour procéder à la modernisation nécessaire. Les travailleurs ont remplacé les pieux en bois des deux ponts par des structures modernes en acier, renforcé la structure du tablier et pavé la surface de la route.

Selon Carolyn Gordon, directrice municipale de Minitonas, les travaux étaient essentiels pour maintenir les services dans la région. Les ponts aideront les résidants et les entreprises locales et favoriseront la croissance industrielle de la région.

Contribution fédérale : 52 200 $

Station de traitement de l'eau de Wellman Lake

Station de traitement de l'eau de Wellman Lake à l'ouest de Moosehorn

Emplacement du projet : À l'ouest de Moosehorn

La station de traitement de l'eau de Wellman Lake est située entre Wellman Lake et Glad Lake dans le parc provincial, Duck Mountain. Il dessert les nombreux campeurs qui affluent vers cet emplacement populaire chaque été pour nager, faire de la randonnée et de la navigation de plaisance.

La station avait toutefois atteint la fin de sa durée de vie utile, ce qui créait des préoccupations quant à la sécurité de l'eau potable et la capacité de la station d'accommoder un plus grand nombre de visiteurs au parc.

Par l'entremise du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le gouvernement du Canada a versé 100 000 $ pour mettre à niveau l'infrastructure et régler une question d'environnement et de sécurité publique. Les améliorations ont aussi permis à la station de satisfaire une demande accrue.

Contribution fédérale : 100 000 $

Améliorations réalisées au parc municipal de Morris

Emplacement du projet : Municipalité rurale de Morris

La municipalité rurale de Morris est située à 30 minutes au sud de Winnipeg, près de la frontière des États-Unis. Cet emplacement privilégié a attiré dans cette petite localité de nombreuses entreprises de divers types : fabricants de vis à grain, détaillants et poseurs de planchers et entreprises de graphisme et d'impression. Les travaux liés aux projets d'infrastructure de la collectivité sont maintenant terminés.

Avant l'investissement de 124 752 $ issu du Fonds de stimulation de l'infrastructure, les rues du parc industriel de la municipalité étaient entièrement en gravier. Grâce à l'asphaltage qui y a été réalisé, le parc industriel Rosemor, déjà en expansion, saura attirer encore davantage d'entreprises. Ces travaux comportent également des avantages à long terme, puisque les coûts d'entretien des routes s'en trouveront considérablement réduits.

Contribution fédérale : 124 752 $

Amélioration et protection de l'approvisionnement en eau à Niverville

Emplacement du projet : Niverville

À 30 kilomètres au sud de Winnipeg setrouve une collectivité en plein essor de 3 200 habitants. La ville de Niverville accueille de jeunes familles qui cherchent à s'éloigner de la grande ville tout en profitant des avantages de vie à proximité d'une capitale provinciale.

L'approvisionnement en eau de la ville était devenu un obstacle à la poursuite de la croissance de la collectivité, car celle-ci ne disposait pas de la capacité de répondre aux besoins futurs et ne respectait pas les normes actuelles provinciales de qualité de l'eau.

Grâce à la contribution fédérale dans le cadre du Fonds de stimulation de l'infrastructure, Niverville a maintenant terminé les travaux pour résoudre ces problèmes. On a agrandi le réservoir d'eau existant en vue de fournir une quantité supplémentaire de 1,2 million de litres d'eau en réserve, un approvisionnement plus que satisfaisant pour une ville de cette taille.

On a aussi amélioré le système de traitement d'eau en le remplaçant par un système plus moderne comprenant une nouvelle technologie des membranes qui élimine, en les filtrant, les débris de façon plus efficace. Ces mesures contribueront à faire en sorte que la qualité de l'eau de la ville rencontre les normes provinciales et la demande accrue pour les prochaines années.

Contribution fédérale : 832 300 $

Amélioration de la piste cyclable Pine Ridge

La piste cyclable Pine Ridge au Manitoba

Emplacement du projet : Parc provincial Birds Hill

Grâce au Fonds de stimulation de l'infrastructure du Plan d'action économique, la piste cyclable Pine Ridge au Manitoba a été élargie de huit à douze pieds.

La piste se trouve au parc provincial Birds Hill dans la région d'Interlake au Manitoba. Extrêmement populaire, la piste est prisée par les résidants de tous les âges pour la pratique du vélo, du patin à roulettes, pour la marche et la course à pied.

La piste est pavée et s'étend sur 7,2 kilomètres à travers le parc et sur le bord du lac Kingfisher. Les usagers l'utilisent à des fins récréatives et pour des activités physiques extérieures. Les améliorations rendront la piste plus sécuritaire et plus agréable pour les usagers, surtout pour les familles avec des bicyclettes équipées de porte-enfants.

Contribution fédérale : 350 000 $

Déploiement du traitement des eaux usées et protection des terres humides

Amélioration de la condition des terres humides et la qualité de l'eau dans le parc provincial Hecla-Grindstone

Emplacement du projet : Parc provincial Hecla-Grindstone

La faune le long de la rive ouest du lac Winnipeg, dans le parc provincial Hecla-Grindstone, partage des terres humides écologiquement vulnérables avec environ 450 propriétaires de chalet et autres usagers du parc. On prévoit une croissance de la communauté riveraine ainsi que des besoins en matière de traitement des eaux usées.

C'est pourquoi la Province et la Grindstone Cottage Association ont demandé une subvention de 700 000 $ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral pour agrandir l'étang d'eaux usées. Cet agrandissement était nécessaire pour veiller à ce que les eaux qui regagnent les terres humides environnantes et le lac Winnipeg respectent les normes pour la protection de l'environnement. L'agrandissement de l'étang permet aussi de réduire les niveaux de phosphate.

Madame Lynda Grayson, membre de l'un des comités qui participaient au projet, souligne l'importance de sensibiliser les propriétaires de chalet aux avantages de la protection du lac Winnipeg. « Des études récentes démontrent que la bonne gestion des terres humides est avantageuse pour le lac, pour la faune et pour la pratique d'activités de plein air par toute la population. Nous espérons que Grindstone en sera un exemple éloquent. »

Contribution fédérale : 700 000 $

Améliorer les conditions routières dans le Nord

La route provinciale 483 à Pelican Rapids

Emplacement du projet : Pelican Rapids

Pelican Rapids est situé sur la côte Sud-Est dela baie de Dawson, dans le nord du Manitoba. Le dernier recensement en 2006 indiqueque seulement 89 personnes y résident. Cette petite collectivité est reliée à la réserve indienne Shoal River par un seul pont qui enjambe la rivière Shoal.

Grâce à une contribution provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure, le gouvernement fédéral partage les coûts des travaux de resurfaçage et de consolidation de l'une des principales routes qui relie la collectivité à la province. Auparavant en gravier, ce qui nécessitait constamment des travaux d'entretien, la route provinciale 483 est maintenant couverte d'un matériau expérimental qui devrait mieux résister aux froids rigoureux et aux dégels fréquents dans la région.

Les travaux prévus dans le cadre de ce projetont été terminés à temps, au printemps 2011, et les résidants ont maintenantaccès à une route plus sûre, moins cahoteuse et plus durable.

Contribution fédérale : 4 000 000 $

Élimination d'un détour de 30 kilomètres grâce à un nouveau pont

Le nouveau pont à Reynolds

Emplacement du projet : Reynolds

En raison du vieillissement et des besoins d'entretien qui coûtaient trop cher, les responsables du transport au Manitoba ont décidé de fermer le pont du ruisseau Lenchuk en mai 2008. La structure du pont menaçait de s'écrouler, car celui-ci s'était détérioré au point où les pilotis s'étaient déplacés.

Depuis la fermeture du pont, les fermiers, les bûcherons, les résidants et même les véhicules d'urgence qui empruntent le chemin Birch River étaient obligés de faire un détour de 30 kilomètres pour traverser le ruisseau. Ce retard représentait non seulement un inconvénient dispendieux pour les résidants locaux et la circulation commerciale, mais signifiait aussi que les services d'urgence ne pouvaient pas répondre aux demandes dans les délais normaux.

Grâce à une contribution du Fonds fédéral de stimulation de l'infrastructure, le pont du ruisseau Lenchuk a maintenant été remplacé. Lors de la conception du nouveau pont, les ingénieur sont fait attention pendant les travaux de ne pas déranger l'habitat naturel d'une espèce rare de méné à cet endroit.

Le nouveau pont a maintenant rétabli une liaison essentielle pour les situations d'urgence et assure un transport plus efficace des marchandises et des services dans toute la région pour longtemps.

Contribution fédérale : 83 333 $

Augmentation de l'approvisionnement en eau pour correspondre à la croissance de la collectivité

Les travaux sont bien amorcés pour agrandir chacun des trois réservoirs d'eau du secteur.

Emplacementdu projet : Stanley

Connue sous le nom de « Gardenland of Manitoba, » la municipalité rurale de Stanley est une collectivité en plein essor située à environ 20 kilomètres de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Entre 2001 et 2006, la population de cette municipalité agricole a augmenté de 5 000 à 6 367 habitants, une augmentation de près de cinq pour cent par année. L'utilisation de l'eau s'accroît au même rythme que la croissance de la population. Pour répondre à la demande accrue, Stanley devait apporter des améliorations importantes à ses infrastructures d'approvisionnement en eau.

Grâce à l'aide apportée par le Fonds de stimulation de l'infrastructure, les travaux pour agrandir chacun des trois réservoirs d'eau du secteur sont maintenant terminés. Le projet comprenait également l'installation de nouvelles conduites d'eau et d'une station de pompage-relais pour maintenir la pression d'eau lorsque la demande est forte.

Ces améliorations contribuent à assurer que les infrastructures d'approvisionnement en eau de Stanley sont en mesure de répondre actuellement et pendant longtemps aux besoins résidentiels et agricoles croissants.

Contribution fédérale : 421 667 $

Investissement dans les arts et la culture des collectivités rurales

Le nouveau Quarry Park Heritage Arts Centre à Stonewall

Emplacement du projet : Stonewall

Le poste d'accueil pour les visiteurs de Quarry Park était un musée qui racontait l'histoire de Stonewall, un petit village situé à 30 kilomètres au nord de Winnipeg qui exploitait une mine de pierres calcaires. Il se trouvait dans un séchoir de pierres calcaires réaménagé.

Lors de l'incendie du bâtiment en 2007, le village a aussi perdu une de ses particularités.

Pour la municipalité, le remplacement de ce centre communautaire essentiel devenait une priorité et grâce à une contribution du Fonds fédéral de stimulation de l'infrastructure, le projet est maintenant terminé.

Le nouveau Quarry Park Heritage Arts Centre à deux étages offre tout l'espace nécessaire pour exposer les nombreux artefacts historiques de la galerie et sert aussi de centre local pour les arts visuels et de la scène. Un théâtre de 250 places s'ajoute aux nombreuses salles de classe, aux services d'accueil et aux salles de réunion.

Grâce à une collection centrée sur les formations fossiles de calcaire et à l'exploitation de la carrière locale, le centre s'attend à accueillir plusieurs touristes et étudiants. Le nouveau centre a aussi remplacé un site naturel populaire qui servira à éduquer les générations futures en exploitant le passé.

Contribution fédérale : 1 350 000 $

Amélioration de l'approvisionnement rural en eau potable

Nouvelle système de traitement de l'eau par osmose inversée à Winkler, au Manitoba

Emplacement du projet : Winkler

Un des objectifs du Volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada est d'aider les Canadiens à avoir un accès à de l'eau potable propre et sécuritaire. Un projet dans la vallée Pembina du Manitoba a contribuée à l'atteinte de cet objectif par le remplacement d'une station de traitement de l'eau vieillissante.

Une des zones où la croissance est la plus forte au Manitoba, la ville de Winkler a vu sa demande en eau potable augmenter régulièrement. La station de traitement de l'eau précédente était rendue à la fin de sa durée de vie et fonctionnait souvent à pleine capacité ce qui signifie que la ville ne pouvait pas toujours fournir à la demande pendant la période de pointe de l'été et qu'il y avait des problèmes avec la pression réduite de l'eau en cas d'incendie. Cela posait un risque sérieux pour la sécurité publique.

Avec une contribution du Volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada, le gouvernement fédéral a aidé à fournir un système de traitement de l'eau par osmose inversée aux 10 000 résidants de Winkler. Un des plus importants avantages de ce système est sa capacité à purifier l'eau saumâtre à un coût relativement bas, ce qui rend plus d'eau de source disponible pour le traitement et, par le fait même, disponible pour les besoins de la ville.

Ce nouveau système représente également une incidence environnementale plus faible pour plusieurs produits chimiques industriels et il contribue à éliminer de nombreux résidus.

Contribution fédérale : 1 197 000 $

L'Université du Manitoba possèdera bientôt un centre de conditionnement physique et de santé de pointe

Emplacement du projet : Winnipeg

On construit une nouvelle installation de conditionnement physique, de santé et de bien-être à l'Université du Manitoba pour aider les étudiants et les résidants de Winnipeg à rester actifs.

L'actuel centre de conditionnement physique du campus, connu sous le nom de « Gritty Grotto », est en voie d'être remplacé par un immeuble à aires ouvertes de quatre étages qui sera doté d'installations de classe mondiale, dans un environnement plus lumineux et plus accueillant.

D'une superficie de 3 505 mètres carrés, les installations comprendront un centre d'entraînement de haut niveau pour les athlètes d'élite, une piste de course intérieure ultramoderne, un mur d'escalade de 12 mètres et des pièces réservées à l'entraînement en force et en condition physique. Il y aura également un centre de recherche, un lieu de rassemblement pour les étudiants et trois studios pour les séances d'exercice de groupes.

« La construction du Centre de vie active est un excellent exemple des transformations profondes qui sont en cours à l'Université du Manitoba, a souligné M. David Barnard, président et vice chancelier de l'Université du Manitoba. Le Centre constituera une porte d'entrée sur le campus Fort Garry et il contribuera à notre engagement de promouvoir un mode de vie durable, sain et actif dans notre communauté. »

Une fois achevé, le centre sera le plus grand du genre dans la province, et on prévoit qu'il pourra accueillir quotidiennement plus de 2 000 étudiants et résidants.

Les gouvernements du Canada et du Manitoba contribuent à ce projet dans le cadre du Financement de base pour les provinces et les territoires. La Ville de Winnipeg a utilisé des fonds provenant de la vente du stade Polo Park pour soutenir le projet et l'Université du Manitoba fournira le restant des fonds.

Construction d'un nouveau stationnement et d'un nouveau garage pour la flotte d'autobus de Winnipeg grâce au Fonds fédéral de la taxe sur l'essence

Emplacement du projet : Winnipeg

La Commission des transports de la ville de Winnipeg maintenant bénéficie d'un nouveau stationnement et un nouveau garage pour ses autobus, afin de répondre à ses besoins d'espace immédiats et à long terme. Située dans l'ancien site de Fort Rouge Rail Yards, la nouvelle installation a été réalisée en respectant le budget, et elle est maintenant prête à accueillir jusqu'à 153 autobus réguliers de 40 pieds.

D'une superficie d'environ 12 500 pieds carrés, soit une fois et demi la taille d'un terrain de la Ligue canadienne de football, le bâtiment peut également recevoir de longs autobus articulés. L'installation comprend une voie de service où les autobus rentrant au garage seront nettoyés et ravitaillés en vue de la prochaine journée. Dans le bâtiment, les zones de soutien comprennent un bureau de répartition où l'on attribuera aux chauffeurs leur autobus et leur trajet quotidien, une zone d'attente pour les chauffeurs et un vestiaire/une salle à manger pour le personnel chargé de l'entretien des autobus.

De plus, le bâtiment a été construit en respectant la norme argent de la Leadership in Energy and Environmental Design, ce qui signifie que l'installation comprend de nombreux aspects éco-énergétiques.

En plus d'offrir l'espace de fonctionnement nécessaire pour s'adapter aux acquisitions de futurs véhicules, le nouveau garage est assez grand pour entreposer des autobus provenant d'autres secteurs de la ville, lorsque les autres installations devront être modernisées.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence, de la province du Manitoba et de la Ville de Winnipeg.

Centraide de Winnipeg

Le nouvel immeuble de trois étages de 1 858 m2 pour les activités de Centraide au centre-ville de Winnipeg sur la rue Main, le long de Disraeli Freeway, entre les avenues Pacific et Alexander

Emplacement du projet : Winnipeg

Depuis les 25 dernières années, Centraide de Winnipeg a loué le même emplacement au 5, rue Donald, et au cours des ans, son rôle a évolué passant d'une mission d'amasser des fonds à celle de rassembler les gens pour trouver des solutions aux problèmes sociaux les plus urgents de Winnipeg.

Ce projet comprenait la construction d'un nouvel immeuble de trois étages de 1 858 m2 pour les activités de Centraide au centre-ville de Winnipeg sur la rue Main, le long de Disraeli Freeway, entre les avenues Pacific et Alexander. Le personnel de l'organisme occupe les 2eet 3e étages de ce nouvel immeuble, alors que le rez-de-chaussée est utilisé pour le développement professionnel, la formation et les possibilitésde bénévolat pour le secteur à but non lucratif. Le nouvel immeuble représente plus que des briques et du mortier, car il améliorera les conditions de travail de Centraide et élargira sa portée et son influence sur la collectivité.

Centraide s'engage auprès de la collectivité; de plus, en déménageant vers un emplacement plus central, Centraide contribue à revitaliser le centre-ville de Winnipeg.

« Le Centraide d'aujourd'hui est constitué de milliers de bénévoles de notre collectivité – ainsi que de comités, de conseils et de partenariats communautaires novateurs qui travaillent toute l'année. Le nouvel emplacement nous fournira l'espace nécessaire pour soutenir l'ensemble de ce travail, et établir et appuyer de nouveaux partenariats et de nouvelles collaborations, a affirmé M. Allan Fineblit, nouveau président du Conseil d'administration de Centraide. Grâce au financement fédéral et provincial, Centraide est en mesure d'assurer qu'en aucune circonstance, les dons provenant de la campagne annuelle de Centraide seront utilisés pour recueillir les fonds locaux additionnels pour le projet. »

Contribution fédérale : 3 333 333 $

L'importante remise en état des routes crée une chaussée plus lisse et plus sécuritaire de la Transcanadienne

Une partie de la Transcanadienne, également connue au Manitoba sous le nom de route provinciale à grande circulation 1, a maintenant été remise en état.

Emplacement du projet : Winnipeg

C'est l'un des tronçons les plus achalandés d'une route à quatre voies dans la province, gérant un flot continu de circulation commerciale et touristique. Il relie les principales villes du Manitoba, ainsi que la province d'est en ouest aux autres provinces du Canada.

Une partie de la Transcanadienne, également connue au Manitoba sous le nom de route provinciale à grande circulation 1, a maintenant été remise en état.

Grâce à la subvention de 30 M$ du Fonds de stimulation de l'infrastructure du gouvernement fédéral, la province du Manitoba a entrepris à l'été 2009 la reconstruction d'environ 30 kilomètres de la Transcanadienne à partir de l'autoroute périphérique ceinturant Winnipeg-Est jusqu'à Ste Anne et la route provinciale à grande circulation 12. La reconstruction visait notamment à prévenir des réparations coûteuses causées par le dégel printanier annuel de la plateforme routière.

Les automobilistes peuvent maintenant rouler sur une surface plus lisse, épargnant ainsi l'usure de leurs automobiles. Les navetteurs entrant à Winnipeg se déplacent de façon plus sécuritaire vers leur travail, et la province a grandement réduit la nécessité de faire des réparations ponctuelles dispendieuses.

Selon l'estimation provinciale, la reconstruction de la route provinciale à grande circulation 1 a généré environ 180 emplois.

Contribution fédérale : 30 000 000 $

Le Centre communautaire chinois de Winnipeg évolue au fil des besoins

Le centre culturel et communautaire chinois de Winnipeg

Emplacement du projet : Winnipeg

Depuis son ouverture au début des années 1980, le centre culturel et communautaire chinois de Winnipeg offre des programmes et des services visant à sensibiliser davantage tous les Manitobains à la culture chinoise. Au fil du temps, la façon dont l'organisme s'y prenait pour s'acquitter de son mandat a changé. Par contre, les plans de l'édifice n'avaient subi aucun changement.

L'édifice n'était pas adéquatement équipé pour accueillir plusieurs des activités culturelles maintenant offertes par le centre, notamment, la danse, les arts martiaux et les cours de cuisine. Il fallait entreprendre plusieurs rénovations pour aider l'organisme à mieux répondre aux besoins de la communauté.

Grâce aux contributions de plusieurs groupes communautaires et des trois ordres de gouvernement, les rénovations sont maintenant terminées. La contribution fédérale provenait du Fonds de stimulation de l'infrastructure et ont couvert le tiers des coûts admissibles du projet.

On a agrandi la salle polyvalente et on a ajouté des miroirs muraux et des barres d'exercice pour la danse. On a également rénové la cuisine démodée en plus d'agrandir et d'améliorer la salle de réunion. Mais avant tout, on a mis à niveau le système électrique et la plomberie dans tout l'édifice afin de se conformer aux normes modernes de sécurité et d'économie d'énergie.

Grâce à ces améliorations, le centre est dans une meilleure position pour s'acquitter de sa mission de façon efficace.

Contribution fédérale : 66 667 $

Maintien d'une icône architecturale

Le nouveau toit au Musée des beaux-arts de Winnipeg,le sixième musée d'art le plus grand du Canada

Emplacement du projet : Winnipeg

Le Musée des beaux-arts de Winnipeg est le sixième musée d'art le plus grand du Canada. D'un petit musée municipal, le musée a beaucoup évolué pendant ses quelque cent ans d'activités. L'édifice actuel qui abrite le musée a ouvert ses portes officiellement en 1971 et figure parmi les édifices modernes les plus originaux du Canada. Fabriquée en pierre de Tyndall du Manitoba, l'unique structure triangulaire comprend une terrasse polyvalente sur le toit où un restaurant et un jardin de sculptures permettent d'accueillir plusieurs événements pendant l'été.

Sans travaux importants depuis près de 40 ans, la toiture nécessitait des réparations d'envergure. Les fuites par mauvais temps étaient devenues fréquentes, ce qui entraînait le déménagement d'une partie de la collection.

Grâce à une contribution du Fonds de stimulation de l'infrastructure fédéral, les espaces du toit et les problèmes structurels sont maintenant réglés. On a remplacé le pan de verre d'une longueur de 100 pieds du restaurant de même que les cinq terrasses aménagées sur le toit, la lucarne et le revêtement d'acier.

Le Musée des beaux-arts de Winnipeg abrite la plus grande collection d'art de propriété publique de la province. Ce projet a non seulement contribué à offrir une meilleure protection pour le Musée, mais il a aussi restauré l'intégrité de la structure et de la conception d'un des édifices les plus importants du Canada.

Contribution fédérale : 733 000 $

Mieux protéger la ville de Winnipeg contre les inondations

Le canal de dérivation de la rivière Rouge de Winnipeg

Emplacement du projet : Winnipeg

Le canal de dérivation de la rivière Rouge de Winnipeg est une voie artificielle qui permet à l'excédent de la rivière Rouge de contourner la ville de Winnipeg en cas d'importante inondation. Depuis sa construction en 1969, il a été utilisé plus de 25 fois, évitant ainsi des milliards de dollars en dommages.

Malgré tout, Winnipeg a été victime d'une grave inondation en 1997 (l'inondation du siècle) en raison d'une fonte rapide dans le bassin de la rivière Rouge à la suite d'une tempête printanière. Le résultat a été catastrophique : dommages de plus de 800 millions de dollars et évacuation de plus de 25 000 personnes de douzaines de communautés différentes.

Afin d'atténuer les répercussions possibles d'inondations similaires ou encore plus importantes dans le futur, la Commission du canal de dérivation du Manitoba a lancé un projet de grande envergure afin d'accroître la capacité du système. En plus d'élargir le canal artificiel existant, les structures de contrôle de l'entrée et de la sortie de l'eau seront améliorées afin qu'elles puissent soutenir un volume plus important. L'élargissement du canal forcera aussi la reconfiguration de plusieurs passages routiers, ferroviaires et par desserte.

La majorité des travaux étant complétée, le canal peut désormais faire dériver 4 000 mètres cubes d'eau par seconde, soit plus du double de sa capacité initiale. Si une grave inondation survenait, des milliers de résidants, de propriétés et d'entreprises seraient mieux protégés, et la province ferait d'importantes économies.

Le gouvernement du Canada et la province du Manitoba assument à parts égales les coûts du projet; le Manitoba absorbera tout coût excédentaire par rapport aux prévisions initiales à chacune des trois étapes du projet. La contribution fédérale a été prélevée à même le Fonds canadien sur l'infrastructure stratégique.

Contribution fédérale : 332 500 000 $

Nourrir la collectivité en respectant l'environnement

L'organisation a rénové des locaux industriels vacants pour y aménager un centre communautaire de distribution d'aliments et d'éducation alimentaire à Winnipeg.

Emplacement du projet : Winnipeg

L'innovation est en pleine efflorescence chez Winnipeg Harvest Incorporated, une organisation sans but lucratif qui récupère les surplus alimentaires et les distribue aux membres de la collectivité qui sont dans le besoin. En moyenne, Winnipeg Harvest fournit des services alimentaires d'urgence à environ 58 000 personnes par mois.

Grâce à une contribution provenant du Fonds fédéral de stimulation del'infrastructure, l'organisation a rénové des locaux industriels vacants pour y aménager un centre communautaire de distribution d'aliments et d'éducation alimentaire.

L'édifice nouvellement « écologisé » est un lieu de rassemblement très animé, doté d'un potager urbain modèle et d'une cuisine école. Ces installations favorisent la production alimentaire ainsi que l'exécution de programmes de préparation de mets nutritifs, l'objectif étant d'aider les personnes à faible revenu à améliorer leur état de santé et à réduire leur dépendance à l'égard des banques d'alimentation.

Le nouveau centre de distribution d'aliments et de formation de l'organisation Winnipeg Harvest est suffisamment grand pour répondre à la demande de services des banques d'alimentation. Winnipeg Harvest peut maintenant se concentrer à travailler avec la collectivité afin de trouver des solutions à long terme à la faim et à la pauvreté.

Contribution fédérale : 1 666 667 $

Nouvelle construction dans le cadre de l'Initiative CentrePort Canada de Winnipeg

Le CentrePort Canada, port intérieur du Manitoba, est stratégiquement situé au cœur de l'Amérique du Nord à Winnipeg

Emplacement du projet : Winnipeg

Winnipeg joue un rôle important dans le commerce est-ouest et nord-sud. Elle sert de point de liaison naturel entre les routes commerciales de l'Atlantique et la porte d'entrée de l'Asie-Pacifique. Elle est également le terminus nordique du corridor commercial à croissance rapide du centre du continent et a le potentiel de s'accroître pour tirer profit des débouchés commerciaux offerts dans le Nord du Canada. 

Le CentrePort Canada, port intérieur du Manitoba, est stratégiquement situé au cœur del'Amérique du Nord, et comprend le terrain de l'aéroport international James Armstrong Richardson, de Winnipeg.

L'initiative CentrePort Canada met à profit l'aéroport et les terres avoisinantes pour en faire une plaque tournante de l'importation de biens en provenance de l'Asie et de l'Europe et assurer leur distribution partout en Amérique du Nord par voie aérienne, ferroviaire et terrestre. Les entreprises locales ont ainsi accès aux marchés mondiaux. Le modèle comprend la mise sur pied d'un couloir de transport à grande vitesse pour aider à promouvoir l'utilisation du port intérieur.

Une partie des argents que le Manitoba reçoit du Canada, dans le cadre du Financement de base de pour les provinces et les territoires, est affectée à cette initiative,estimée à 136,7 millions de dollars au total. L'Initiative de la Porte etdu Corridor de l'Asie-Pacifique en est une autre source de financement.

CentrePort Canada aidera Winnipeg à développer son rôle en tant que centre commercial d'envergure au cours des prochaines décennies.

Contribution fédérale : Le Manitoba reçoit 175 millions de dollars dans le cadre du Financement de base pour les provinces et les territoires et réalise ainsi différentes initiatives à la grandeur de la province.

Pour des styles de vie sains

Le nouveau Manitoba Telecom Services Iceplex à Manitoba

Emplacement du projet : Winnipeg

Les arénas de Winnipeg sont retenus une grande partie de l'année pour le hockey des ligues mineures et récréatives, de même que pour plusieurs équipes professionnelles qui demandent du temps de glace.

Grâce au Financement de base pour les provinces et les territoires dugouvernement fédéral, les résidants jouissent maintenant d'un complexe récréatif flambant neuf dans le secteur ouest de la ville pour aider à répondre de cette demande.

Le nouveau Manitoba Telecom Services (MTS) Iceplex comprend quatre patinoires de taille LNH et offre plus de 20 000 heures de temps de glace récréatif par année.

Avec une capacitéde 1 500 sièges pour les spectateurs d'une des patinoires, le Iceplex est aussi devenu le port d'attache officiel de l'équipe de hockey junior Winnipeg Blues, et le lieu d'entraînement pour l'équipe de hockey Manitoba Moose.

Les installations comprennent des services de télécommunications perfectionnés, y compris la connexion Wi-Fi et une accessibilité améliorée sans fil. Les installations sont dotées aussi de vingt vestiaires et de salles de conditionnement physique, de même qu'une concession, des locaux pour la vente au détail et un restaurant, ce qui convient parfaitement aux matchs locaux et aux tournois.

Contribution fédérale : Le Manitoba reçoit 175 millions de dollars en vertu du Fonds de financement de base provincial/territorial pour des initiatives à travers le territoire.

Remise en état du centre Manitoba Centennial

Le centre Manitoba Centennial à Winnipeg

Emplacement du projet : Winnipeg

Depuis l'inauguration du pont Disraeli en 1960, la population de Winnipeg a presque triplé, passant à 730 000 résidants. À titre de lien principal entre le centre-ville et les secteurs du nord-est de la ville, cette traverse qui enjambe la rivière Rouge assure chaque jour le déplacement de plus de 42 000 véhicules. Il fallait remplacer le pont pour des raisons de sécurité et pour améliorer la circulation accrue aux heures de pointe.

En juin 2009, le service des travaux publics de la ville a mené de vastes consultations publiques. Outre la sécurité et la fiabilité, les résidants voulaient une meilleure circulation, un plus grand nombre d'options de transport actif et une conception qui reflète la culture locale.

À la suite de ces consultations, la ville a construit un nouveau pont à quatre voies pour les automobilistes à côté de l'ancien pont qui est maintenant ouvert à la circulation. Le nouveau pont durera environ 75 ans et peut être adapté à un élargissement éventuel à six voies. Un nouveau viaduc du Canadien Pacifique est aussi maintenant complété sur le côté sud du pont.

L'ancien pont sera démoli jusqu'à ses piliers et utilisé pour soutenir un nouveau passage piétonnier jalonné d'œuvres d'art, d'aires de repos publiques et de belvédères.

Cette voie de transport actif contribuera à réduire encore plus la circulation en incitant les gens à laisser leur voiture à la maison. Et tout en faisant de l'exercice et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, les usagers auront accès à une partie du patrimoine culturel de la ville et des œuvres d'art locales.

Contribution fédérale : 2 500 000 $

Revitalisation d'un passage essentiel sur la rivière Rouge

La ville construit un nouveau pont à quatre voies à Winnipeg (Manitoba)

Emplacement du projet : Winnipeg

Depuis l'inauguration du pont Disraeli en 1960, la population de Winnipeg a presque triplé, passant à 730 000 résidants. À titre de lien principal entre le centre-ville et les secteurs du nord-est de la ville, cette traverse qui enjambe la rivière Rouge assure chaque jour le déplacement de plus de 42 000 véhicules. Il fallait remplacer le pont.

En juin 2009, le service des travaux publics de la ville a mené de vastes consultations publiques. Outre la sécurité et la fiabilité, les résidants voulaient une meilleure circulation, un plus grand nombre d'options de transport actif et une conception qui reflète la culture locale.

Par suite de ces consultations, la ville construit un nouveau pont à quatre voies pour les automobilistes à côté de l'ancien pont, qui sera démoli jusqu'à ses piles. Les piles existantes seront ensuite utilisées pour soutenir un nouveau passage pour les piétons et les cyclistes, une passerelle jalonnée d'œuvres d'art publiques, d'aires de repos et de points d'interprétation.

Le nouveau pont pour les automobilistes durera environ 75 ans. Il comportera un nouveau passage à niveau du Chemin de fer Canadien Pacifique et sera construit en tenant compte d'un élargissement éventuel à six voies.

L'ajout d'une voie de transport actif contribuera à inciter les gens à laisser leur voiture à la maison. Tout en faisant de l'exercice et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, les usagers auront accès à une partie du patrimoine culturel de la ville et des œuvres d'art locales.

Créer des possibilités de profiter du plein air

Un terrain de camping aménagé de 120 emplacements est maintenant disponible à Winnipeg Beach.

Emplacement du projet : Winnipeg Beach

Le parc provincial de Winnipeg Beach est un terrain de jeux estival très populaire d'une superficie de 40 hectares, situésur la rive Ouest du lac Winnipeg, mieux connu pour sa magnifique plage de sable.

Le 1er juillet 2011, une nouvelle installation du parc a été officiellement inaugurée : un terrain de camping aménagé de 120 emplacements est maintenant disponible. Ce projet a pu être réalisé en partie grâce aux ressources financières provenant du Fonds de stimulation de l'infrastructure, du gouvernement fédéral.

Le nouveau terrain de camping est doté d'un trottoir de bois qui a été prolongé jusqu'à la plage, d'une grande aire de jeux pour les enfants, d'un emplacement de pique-nique couvert, de toilettes modernes, de douches et d'un pavillon pour les événements spéciaux. Les salles de toilettes sont également dotées d'équipements écologiques tels que des appareils de préchauffage de l'eau alimentés par pile solaire, un système de chauffage par rayonnement à partir du plancher et d'économiseurs d'eau.

Cet investissement a non seulement permis de nouvelles et excellentes possibilités de profiter du plein air, à moins d'une heure de route de la capitale provinciale, mais aussi de promouvoir le tourisme et de consolider l'économie locale.

Contribution fédérale : 2 500 000 $

Date de modification :