ARCHIVÉE - Bâtir pour la prospérité :
les infrastructures publiques dans les Territoires du Nord-Ouest

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Téléchargez la version PDF (1.42 Mo)

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats suppléants, tels que PDF visitez la section d'aide sur les formats suppléants.

Message du ministre Lebel

L'honorable Denis Lebel

L'honorable Denis Lebel, C.P., député
Ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités
et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Une infrastructure publique sécuritaire, moderne et efficiente est essentielle à la croissance économique du Canada. Conscient de l'importance de l'infrastructure pour notre pays dans son ensemble, et pour la qualité de vie de chaque Canadien, je suis fier de piloter le développement d'un plan d'infrastructure publique à long terme qui se poursuivra au-delà du Plan Chantiers Canada. Un nouveau plan d'infrastructure à long terme permettra de positionner notre nation afin de relever les défis et de saisir les occasions qui se présenteront au cours des prochaines décennies.

Par l'entremise du Plan d'action économique du Canada et de nos programmes d'infrastructure, notre gouvernement a entretenu un dialogue ouvert avec ses partenaires et d'autres intervenants sur la meilleure façon de concrétiser les priorités nationales et régionales au moyen d'investissements dans l'infrastructure. Nous allons continuer à travailler étroitement avec toutes les parties en vue de réaliser des projets d'infrastructure qui améliorent la vie dans les petites et grandes collectivités. Qu'il s'agisse de la construction de la portion la plus au nord de l'autoroute entre Inuvik et Tuktoyaktuk ou du remplacement des systèmes d'approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées dans les collectivités éloignées, ensemble, nous faisons du Canada un meilleur endroit où vivre, travailler et faire des affaires.

À titre de ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, je suis très heureux de ce que nous avons réalisé grâce à des partenariats avec les Territoires du Nord-Ouest et leurs collectivités. Ces liens étroits représentent le fondement de notre prochain plan d'infrastructure à long terme et garantissent aux collectivités canadiennes une croissance et une prospérité soutenues.

Ensemble, nous réaliserons encore davantage et nous nous assurerons que le Canada demeure en bonne position pour l'avenir.

Message du ministre McLeod

L'honorable Robert C. McLeod

L'honorable Robert C. McLeod
Ministre responsable du Comité du Cabinet chargé de l'infrastructure
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Depuis la signature de l'entente du Plan Chantiers Canada en 2008, des investissements considérables en infrastructure publique ont été faits dans les Territoires du Nord-Ouest. En tant que ministre responsable de l'infrastructure, je suis particulièrement fier des améliorations apportées aux infrastructures publiques effectuées grâce à notre partenariat avec le gouvernement fédéral et les administrations municipales en vertu du Plan Chantiers Canada, du Fonds de la taxe sur l'essence et du Fonds de stimulation de l'infrastructure. Ensemble, nous avons commencé à réduire notre déficit en matière d'infrastructure, avons stimulé l'économie dans toutes les régions du territoire et avons augmenté la qualité de vie des résidants des Territoires du Nord-Ouest.

La 17e assemblée législative du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a fixé un renforcement et une diversification de l'économie ainsi que des investissements en infrastructure, par exemple l'autoroute entre Inuvik et Tuktoyaktuk et le projet de liaison par fibres optiques Mackenzie, comme priorités pour cette assemblée. Par conséquent, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest est fier de participer au développement d'un plan d'infrastructure à long terme avec le gouvernement du Canada et nous avons hâte de poursuivre notre partenariat avec les gouvernements fédéral et communautaires des Territoires du Nord-Ouest. Je crois qu'ensemble nous pouvons continuer à nous attaquer au déficit en infrastructure, à protéger les investissements déjà en place pour nos infrastructures publiques et à assurer la prospérité future des Territoires du Nord-Ouest.

Le succès grâce aux partenariats :

Travailler ensemble pour réaliser davantage

Depuis 2007, les gouvernements fédéral, territorial et communautaires ont fait d'importants investissements dans l'infrastructure publique aux Territoires du Nord-Ouest. Plus récemment, le Plan d'action économique du Canada a permis d'accélérer les programmes d'infrastructure existants et d'investir de nouvelles ressources en vue de créer des emplois et de soutenir la croissance.

Résultat en vertu du Plan Chantiers Canada : plus de 310 millions de dollars* et plus de 60 projets sur tout le territoire qui contribuent à créer un climat favorable à la croissance économique et à la prospérité à long terme. Les fonds investis ciblaient les priorités des Territoires du Nord-Ouest, soit des infrastructures de transport, comme la réfection des routes ainsi que des investissements dans les aéroports locaux et régionaux, des infrastructures d'approvisionnement en eau, et des installations sportives et de loisirs.

 

  • transport :
    19 projets représentant plus de 204 millions de dollars
  • infrastructure verte :
    10 projets représentant plus de 14 millions de dollars
  • sports et loisirs :
    12 projets représentant plus que 40 millions de dollars
  • eau potable :
    8 projets représentant plus de 35 millions do dollars
  • autre :
    15 projets représentant plus que 18 millions de dollars

Financement des infrastructures par catégorie

Financement des infrastructures par catégorie

[*]fondé sur l'ensemble des coûts admissibles

Le financement en vertu du Plan Chantiers Canada est souple et soutient des priorités supplémentaires pour les besoins uniques en infrastructure des Territoires du Nord-Ouest, comme des bureaux communautaires et des postes d'incendie. Un montant de plus de 18 millions de dollars a été utilisé pour des priorités locales, lesquelles ont des

Partenariats en action

Travailler ensemble pour construire des infrastructures permet de répondre à des priorités locales et régionales et d'atteindre des objectifs nationaux. Le Fonds de stimulation de l'infrastructure, qui est la pierre angulaire du Plan d'action économique du Canada, a fait la preuve de ce qu'il est possible de réaliser au moyen de partenariats solides. Pendant la crise économique mondiale, tous les ordres de gouvernement ont réagi rapidement et efficacement pour cerner les projets prêts à démarrer, stimuler la création d'emplois et relancer l'économie. Des projets représentant plus de 13,4 millions de dollars ont eu des retombées durables dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest.

Fonds de la taxe sur l'essence du Canada dans les Territoires du Nord-Ouest :

Projets locaux, résultats à long terme

Chaque année, le fonds de la taxe sur l'essence du Canada permet de soutenir les projets d'infrastructure locaux dans des collectivités partout au pays, favorisant ainsi une plus grande stabilité et un soutien pour une croissance économique à long terme. En 2009, le Fonds de la taxe sur l'essence a vu son budget augmenter à 2 milliards de dollars par année et, en 2011, il est devenu permanent. Le Fonds soutient les projets d'infrastructure municipaux permettant de créer des emplois et de mieux protéger l'environnement, par l'assainissement de l'air et de l'eau ainsi que la réduction des gaz à effet de serre.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, les collectivités ont investi près de 70 p. 100 du Fonds de la taxe sur l'essence pour améliorer les infrastructures d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement des eaux usées. Ces investissements ont amélioré la qualité de la vie dans les collectivités de tout le territoire. De 2005 à 2014, les Territoires du Nord-Ouest auront reçu un montant total de 97,5 millions de dollars du Fonds de la taxe sur l'essence pour répondre aux priorités locales en matière d'infrastructure.

Dépenses du Fonds de la taxe sur l'essence par catégorie,
2005-2006 à 2008-2009

Dépenses du Fonds de la taxe sur l'essence par catégorie

« Les collectivités des Territoires du Nord-Ouest font face à de nombreux défis. Cependant, le Fonds de la taxe sur l'essence s'est avéré un outil essentiel en matière de renforcement des capacités pour établir des collectivités plus durables, enrichir la qualité de vie et améliorer le niveau de vie des Ténois. La formule pour redistribuer les fonds en fonction d'un montant forfaitaire du Fonds de la taxe sur l'essence a permis, même à nos collectivités les plus petites et les plus éloignées, de commencer à réduire leur déficit en matière d'infrastructure. »

– Gordon Van Tighem, Président de
l'Association des municipalités des Territoires du Nord-Ouest

Gestion des déchets à Yellowknife

Gestion des déchets à Yellowknife

Grâce au Fonds de la taxe sur l'essence, la ville de Yellowknife a considérablement amélioré son système de gestion des déchets solides, à l'aide notamment de programmes visant à réduire la quantité de déchets générés ainsi qu'une meilleure efficacité de réacheminement des déchets et de recyclage. La ville de Yellowknife a également entrepris un projet pilote en 2009 pour établir un centre de compostage centralisé pour réacheminer les matières organiques qui, normalement, seraient envoyées au site d'enfouissement de la ville. Jusqu'à maintenant, le centre a recueilli environ 265 tonnes de déchets organiques et 75 tonnes de carton et de papier déchiqueté. Ces améliorations aident à prolonger la vie du site d'enfouissement des déchets solides de la ville.

Soutenir l'économie locale

Outre des investissements en infrastructure en vertu du Plan Chantiers Canada et du Fonds de la taxe sur l'essence, les collectivités des Territoires du Nord-Ouest ont profité d'un financement en vertu du Fonds de stimulation de l'infrastructure, la pierre angulaire du Plan d'action économique du gouvernement du Canada. Des projets d'infrastructure représentant plus de 13,4 millions de dollars ont aidé à créer des emplois et à relancer l'économie dans les Territoires du Nord-Ouest.

Grâce au Fonds de stimulation de l'infrastructure, de nouveaux bâtiments d'aérogare ont été construits dans les collectivités éloignées de Sachs Harbour, de Paulatuk et de Tuktoyaktuk. Les parcs territoriaux des Territoires du Nord-Ouest ont également été dotés de nouvelles installations, de nouveaux sentiers et d'abris de pique nique. D'autres projets communautaires comptaient des infrastructures de traitement des déchets solides, des garages d'entretien, des réfections de routes ainsi que des rénovations de centres communautaires et de postes d'incendie. Ces projets ont fourni des emplois à l'échelle locale et de meilleures occasions économiques dans toutes les collectivités lorsqu'elles en avaient le plus besoin.

Salle communautaire Antoine Beaulieu

Salle communautaire Antoine Beaulieu, Fort Resolution

Réseau de sentiers de la rivière Cameron

Réseau de sentiers de la rivière Cameron, région de North Slave

Aérogare de l'aéroport James Gruben

Aérogare de l'aéroport James Gruben, Tuktoyaktuk

Le nouveau pont de la rivière Kakisa élimine un goulot d'étranglement sur le réseau routier canadien

Une partie du réseau routier canadien à la hauteur du pont de la rivière Kakisa constitue une liaison essentielle sur la principale voie d'accès entre les Territoires du Nord-Ouest et l'Alberta. Grâce au financement d'un partenariat entre les gouvernements du Canada et des Territoires du Nord-Ouest, un nouveau pont a été achevé en 2009, fournissant ainsi un accès sécuritaire pour les 75 prochaines années.

Le nouveau pont a considérablement amélioré les conditions de la circulation. Avant les réfections, des vitesses réduites imposées et d'autres restrictions visant à préserver et à prolonger la vie utile du pont forçaient les camions à circuler à cinq kilomètres à l'heure sur la voie centrale. Aujourd'hui, grâce aux investissements communs en infrastructure, la circulation est fluide sur tout cet important axe de ravitaillement.

grue installant les poutres du pont

Installation de poutres

poutres du pont au dessus de la rivière

Installation de poutres

grue déposant une portion de tablier préfabriqué

Installation du tablier préfabriqué

pont complété

Nouveau pont de la rivère Kakisa

La majeure partie du segment le plus au nord de l'autoroute Mackenzie Valley est construite : Chemin d'accès en gravier de Tuktoyaktuk

Carte de l'autoroute Mackenzie Valley

La construction de l'autoroute Mackenzie Valley est une priorité à long terme des gouvernements du Canada, des Territoires du Nord-Ouest ainsi que les administrations autochtones et communautaires dans toute la vallée du Mackenzie.

Achevé en 2009, un segment de route de 19 kilomètres a été construit de Tuktoyaktuk à une source de gravier connue sous le nom de Source 177. Nommée affectueusement la « joyeuse route » (Happy Road) par les résidants de la collectivité, la route a fourni un accès de grande qualité et un matériau granulaire fiable pour l'utilisation de la construction, de logements et de projets municipaux généraux à l'échelle locale. L'accès a également mené à la création de nombreux emplois et d'occasions de formation pour la collectivité.

En 2011, le gouvernement du Canada a investi 150 millions de dollars supplémentaires pour terminer une route toutes saisons entre Inuvik et Tuktoyaktuk. Lorsqu'achevé, le lien entre Inuvik et Tuktoyaktuk formera la section la plus au nord de l'autoroute Mackenzie Valley. Il s'agira de la première route toutes saisons menant à la côte arctique, reliant ainsi directement et pour la première fois trois côtes du Canada.

Eau potable plus saine pour cinq collectivités éloignées

La construction de nouvelles usines de traitement de l'eau de cinq collectivités éloignées des Territoires du Nord-Ouest a été regroupée en un projet qui doit s'achever d'ici mars 2014. Ce projet est une priorité pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, non seulement parce que ces collectivités ont besoin d'usines de traitement de l'eau conformes aux Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada, mais également parce que la faible population et les emplacements éloignés créaient des problèmes de capacité pour la supervision d'un projet de construction à grande échelle.

Grâce à ce projet, de nouvelles usines de traitement de l'eau seront construites dans les cinq collectivités suivantes : Lutselk'e, Jean Marie River, Trout Lake, Wrigley et Fort Good Hope. La conception, les matériaux, l'exploitation et les exigences d'entretien seront semblables pour les cinq usines et permettront ainsi de faciliter la formation et l'accès aux réserves lorsque les gouvernements communautaires prendront la relève des usines. Le projet regroupé d'usines de traitement de l'eau a réalisé de grandes économies d'échelle et constitue un exemple de réussite pouvant être atteinte grâce à de solides partenariats entre tous les ordres de gouvernement.

Usine de traitement de l'eau

Usine de traitement de l'eau,
Jean Marie River

camion citerne en cours de remplissage à l'usine

Usine de traitement de l'eau,
Tuktoyaktuk

Remplissage du réservoir

Remplissage du réservoir,
Trout Lake

Rétrospection : Réussite dans les Territoires du Nord-Ouest

Depuis la signature de l'entente du Plan Chantiers Canada en 2008, les Territoires du Nord-Ouest ont accompli énormément de progrès en ce qui concerne la réponse aux besoins territoriaux et communautaires en infrastructure. Grâce au Plan Chantiers Canada, au Fonds de la taxe sur l'essence et au Fonds de stimulation de l'infrastructure, les gouvernements fédéral, territorial et communautaires ont construit des aérogares et des terminaux, des usines de traitement de l'eau, des centres communautaires et des sites d'enfouissement des déchets solides, en plus d'avoir reconstruit des autoroutes partout dans les Territoires du Nord-Ouest.

Un partenariat entre les gouvernements du Canada, des Territoires du Nord-Ouest et communautaires a permis des investissements en infrastructure de plus de 310 millions de dollars. Ces fonds ont non seulement amélioré les services et les installations pour les Ténois, mais également fourni davantage d'occasions de développement économique locales.

Immeuble des services communs

Immeuble des services communs de l'aéroport de Yellowknife

Réseau de sentiers de la rivière Cameron

Réseau de sentiers de la rivière Cameron, région de North Slave

Reconstruction de la route Liard

Reconstruction de la route Liard,
Fort Liard

Cap sur l'avenir : les priorités des Territoires du Nord-Ouest

Bien que les investissements fédéraux, territoriaux et communautaires en infrastructure publique aient été considérables au cours des dernières années, un important déficit en infrastructure demeure dans tous les Territoires du Nord-Ouest. Des infrastructures vieillissantes et sous développées, des pressions accrues sur le développement des ressources et les effets des changements climatiques contribuent tous à ce déficit.

Les besoins en infrastructure du nord sont uniques, car un système d'infrastructure sous développé dessert de nombreuses petites collectivités répandues sur un immense territoire. Chacune des 33 collectivités des Territoires du Nord-Ouest nécessite sa propre infrastructure de soutien et de nombreuses collectivités ne sont pas reliées à un réseau routier toutes saisons. La réalité nordique comporte de courtes saisons de construction, des considérations deconception particulières en raison du climat et les effets des changements climatiques sur l'infrastructure. Les Territoires du Nord-Ouest sont également uniques dans le fait que le gouvernement fédéral détient encore la responsabilité et l'autorité sur les nouvelles routes.

Le maintien de partenariats et le développement d'un nouveau plan d'infrastructure à long terme aidera les Territoires du Nord-Ouest à combler les lacunes en matière d'infrastructure. De plus, des occasions de développement importantes sont présentes dans les Territoires du Nord-Ouest et des investissements stratégiques dans les infrastructures nordiques seront essentiels pour exploiter le potentiel du nord et assurer un avenir durable pour tous les Canadiens.

Mettre le cap sur l'avenir

Partenariats durables

Pour atteindre ses objectifs, notre pays compte sur la collaboration de tous les ordres de gouvernement et d'autres partenaires. Nous savons tous que les infrastructures jouent un rôle de premier plan dans nos vies et notre bien être économique. À long terme, la prospérité du Canada repose sur la vigueur de nos collectivités et sur les services de base dont elles ont besoin.

Grâce au Plan d'action économique du Canada et à des initiatives d'infrastructure comme le Fonds Chantiers Canada, le Fonds de la taxe sur l'essence et le Fonds de stimulation de l'infrastructure, de grandes réalisations ont vu le jour dans les Territoires du Nord-Ouest. Des personnes sur tout le territoire profitent d'un assainissement de l'eau et d'une meilleure infrastructure de transport. Nos investissements dans les infrastructures donnent chaque jour des résultats de plus en plus tangibles, car de plus en plus de projets sont réalisés.

Le gouvernement du Canada est résolu à maintenir son approche axée sur les partenariats en vue de répondre aux priorités nationales, régionales et locales en matière d'infrastructure. La vigueur des partenariats permet d'investir chaque dollar dans des projets d'infrastructure publique répondant aux besoins actuels, mais aussi à la croissance et au développement économiques à long terme.

Nouveau plan à long terme

Le 30 novembre 2011, le gouvernement du Canada a lancé un processus permettant de mobiliser des partenaires partout au pays autour de l'élaboration d'un plan à long terme d'infrastructure publique. Il faut donc travailler avec les provinces, les territoires, les collectivités, les intervenants de premier plan ainsi qu'avec des experts techniques afin d'acquérir davantage de connaissances sur cinq grands thèmes :

  • infrastructures et économie;
  • infrastructures et environnement;
  • infrastructures et collectivités plus fortes;
  • financement des infrastructures; et
  • planification et développement durable.

En prévision du nouveau plan d'infrastructure à long terme, nous allons nouer un dialogue constructif mettant l'accent sur les grands principes, les priorités et les orientations de l'infrastructure publique au Canada. En travaillant ensemble, nous pourrons veiller à ce que le Canada se dote d'infrastructures solides sur lesquelles asseoir la croissance et la prospérité économiques, maintenant et pour les années à venir.

Logo des Territoires du Nord-Ouest
Date de modification :