ARCHIVÉE - Bâtir pour la prospérité :
les infrastructures publiques en Colombie-Britannique

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Téléchargez la version PDF (712,73 Ko) (o)

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats suppléants, tels que PDF visitez la section d'aide sur les formats suppléants.

Message du ministre Lebel

Photo de l'honorable Denis Lebel

L'honorable Denis Lebel,
C.P., député

Ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Une infrastructure publique sécuritaire, moderne et efficiente est essentielle à la croissance économique du Canada et à sa prospérité à long terme. Conscient de l'importance de l'infrastructure pour notre pays dans son ensemble, et pour la qualité de vie de chaque Canadien, je suis fier de piloter le développement d'un plan d'infrastructure publique à long terme qui se poursuivra au-delà du Plan Chantiers Canada. Un nouveau plan d'infrastructure à long terme permettra de positionner notre nation afin de relever les défis et de saisir les occasions qui se présenteront au cours des prochaines décennies.

Par l'entremise du Plan d'action économique du Canada et de nos programmes d'infrastructure, notre gouvernement a entretenu un dialogue ouvert avec ses partenaires et les autres intervenants sur la meilleure façon de concrétiser les priorités nationales et locales au moyen d'investissements dans l'infrastructure. Nous allons continuer à travailler étroitement avec toutes les parties en vue de réaliser des projets d'infrastructure qui améliorent la vie dans les petites et grandes collectivités. Qu'il s'agisse de microcentrales de production d'énergie hydroélectrique dans le district de Lake Country ou d'un pont traversant le canyon Kicking Horse, ensemble, nous faisons du Canada un meilleur endroit où vivre, travailler et faire des affaires.

À titre de ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, je suis très heureux de ce que nous avons réalisé grâce à des partenariats avec la Colombie-Britannique et ses municipalités. Ces liens étroits représentent le fondement de notre prochain plan d'infrastructure à long terme et garantissent aux collectivités canadiennes une croissance et une prospérité soutenues.

Ensemble, nous réaliserons encore davantage et nous nous assurerons que le Canada demeure en bonne position pour l'avenir.

Message du ministre Lekstrom

Photo de l'honorable Blair Lekstrom

L'honorable Blair Lekstrom
Ministre des Transports et de l'Infrastructure de la Colombie- Britannique

Le bien-être de nos collectivités repose sur la solidité de nos infrastructures publiques. Nous les utilisons chaque fois que nous nous déplaçons sur une route, traversons un pont ou même lorsque nous nous rendons au travail en vélo ou marchons pour aller à l'école. Il s'agit de la pierre angulaire de notre économie provinciale. Grâce à notre réseau fiable de routes, de lignes ferroviaires, de ports de mer et d'aéroports, nos exportations et nos importations arrivent à temps sur le marché.

La planification d'infrastructures publiques exige une vision claire et une volonté de collaborer de la part de tous les ordres de gouvernement. La qualité de vie dont nous profitons aujourd'hui est un témoignage de cet esprit de coopération. Grâce à l'aide de nos homologues fédéraux et municipaux, nous avons réussi à répondre aux besoins en infrastructure de nombreuses collectivités de la Colombie-Britannique.

Je suis conscient que la voie de notre succès commence avec nos principales forces, soit un emplacement géographique unique, des partenariats solides et un réseau de transport de classe mondiale. La province demeure engagée à investir dans l'infrastructure publique afin de bâtir des collectivités durables et de faire de la Colombie-Britannique un meilleur endroit où vivre, travailler et jouer.

Le succès grâce aux partenariats

Travailler ensemble pour réaliser davantage

Depuis 2007, les gouvernements fédéral et provincial ainsi que les administrations municipales ont fait d'importants investissements dans l'infrastructure publique en Colombie-Britannique. Plus récemment, le Plan d'action économique du Canada a permis d'accélérer les programmes d'infrastructure existants et d'investir de nouvelles ressources en vue de créer des emplois et de soutenir la croissance.

Les fonds investis dans les infrastructures en vertu du Fonds Chantiers Canada, du Fonds pour l'infrastructure verte et du Fonds de stimulation de l'infrastructure, qui ciblent surtout les projets de transport public et de transport, s'élèvent maintenant à plus de 4,5 milliards de dollars1. Résultat : plus de 600 projets en Colombie-Britannique contribuent à créer un climat favorable à la croissance économique et à la prospérité à long terme.

  • transport :
    286 projets représentant plus de 1,3 milliard de dollars
  • infrastructure verte :
    80 projets représentant plus de 603 millions de dollars
  • transport en commun :
    19 projets représentant plus de 1,9 milliard de dollars
  • sports et loisirs :
    85 projets représentant plus de 196 millions de dollars
  • eau potable :
    67 projets représentant plus de 166 millions de dollars
  • culture et tourisme :
    20 projets représentant plus de 191 millions de dollars
  • autre :
    51 projets représentant plus de 135 millions de dollars

Financement des infrastructures par catégorie

Financement des infrastructures par catégorie

Partenariats en action

Travailler ensemble pour construire des infrastructures permet de répondre à des priorités locales et régionales et d'atteindre des objectifs nationaux. Le Fonds de stimulation de l'infrastructure, qui est la pierre angulaire du Plan d'action économique du Canada, a fait la preuve de ce qu'il est possible de réaliser au moyen de partenariats solides. Pendant la crise économique mondiale, tous les ordres de gouvernement ont réagi rapidement et efficacement pour cerner les projets prêts à démarrer, stimuler la création d'emplois et relancer l'économie. En tout, 432 projets représentant plus de 1,2 milliard de dollars ont vu le jour en Colombie-Britannique. Ces projets ont eu des retombées durables dans les collectivités de toute la province.

Fonds de la taxe sur l'essence en Colombie-Britannique

Projets locaux, résultats à long terme

Chaque année, le Fonds de la taxe sur l'essence du Canada permet de soutenir les projets d'infrastructure locaux dans des collectivités partout au pays, et favorise ainsi la croissance économique. En 2009, le Fonds de la taxe sur l'essence a vu son budget augmenter à 2 milliards de dollars par année et, en 2011, il est devenu permanent. Le Fonds soutient les projets d'infrastructure municipaux permettant de créer des emplois et de mieux protéger l'environnement, par l'assainissement de l'air et de l'eau ainsi que la réduction des gaz à effet de serre.

Dans toute la Colombie-Britannique, les administrations municipales ont investi plus de 65 p. 100 de leur Fonds de la taxe sur l'essence dans des projets de transport public et d'eau potable. Ces investissements ont amélioré la qualité de la vie dans les collectivités de la province. De 2005 à 2014, la Colombie-Britannique aura reçu un montant total de 1,6 milliard de dollars du Fonds de la taxe sur l'essence pour répondre aux priorités locales en matière d'infrastructure.

Dépenses du Fonds de la taxe sur l'essence par catégorie
2005-2006 à 2010-2011

Graphique sur les fonds de la taxe sur l'essence par catégorie

Lake Country

L'installation d'adduction d'eau du Réservoir Eldorado

Le district de Lake Country a utilisé du financement provenant du Fonds de la taxe sur l'essence pour mettre sur pied un projet de microcentrale de un mégawatt pour la production d'énergie hydroélectrique à son installation d'adduction d'eau du Réservoir Eldorado. Dans le cadre de ce projet, on a installé une centrale électrique, une turbine, un générateur, des commandes, un transformateur et une ligne de 25 kilovolts en trois phases sur le réseau de BC Hydro. Ce projet de microcentrale hydroélectrique produit 2 500 mégawattheures d'énergie renouvelable par année, soit suffisamment d'énergie pour alimenter 250 foyers annuellement. Par la récupération d'énergie qui serait autrement gaspillée, l'usine éliminera également 43 750 tonnes de CO2 pendant toute la durée du projet.

Région du Grand Vancouver

Train de TransLink

Le Fonds de la taxe sur l'essence du Canada a amélioré le transport public dans la région de Lower Mainland. À la demande de la région du Grand Vancouver et de ses administrations municipales membres, tout le financement provenant du Fonds de la taxe sur l'essence est acheminé directement à TransLink. Ces fonds ont contribué au plus grand projet d'expansion et de rénovation de son histoire, notamment l'achat de centaines de nouveaux autobus écoénergétiques, d'un nouveau SeaBus et de 48 véhicules Mark II de SkyTrain. Le financement du Fonds de la taxe sur l'essence a également permis à TransLink d'agrandir le centre d'entretien SkyTrain et d'installer un système de propulsion SkyTrain plus puissant. Ainsi, la capacité de transport des passagers du SkyTrain a augmenté de 30 p. 100 et le service amélioré offre plus de choix de transport public aux utilisateurs.

Projet de réfection de l'autoroute traversant le canyon Kicking Horse :

Le pont Park, qui traverse la rivière Kicking Horse, est un remarquable exploit d'ingénierie blotti dans les spectaculaires montagnes Rocheuses

L'autoroute traversant le canyon Kicking Horse

Le projet Kicking Horse constitue l'une des priorités de la province en matière de transport et comprend le redressement et l'élargissement à quatre voies de la Transcanadienne, le remplacement de ponts et la mise en place d'autres innovations conceptuelles ayant pour but de diminuer les risques. Les réfections visent à réduire les virages prononcés et les pentes raides, tout en augmentant la capacité et en améliorant la circulation. Ces modifications contribueront à accroître la sécurité et l'efficacité de cet important corridor de commerce, lequel est traversé par plus de 10 000 véhicules chaque jour pendant l'été.

Les deux premières phases des travaux sur ce tronçon de 26 kilomètres de la Transcanadienne sont terminées et la troisième est presque achevée. La quatrième phase constitue un projet à plus long terme qui comporte des améliorations à la sécurité et une restructuration considérable sur plus de quatre kilomètres de la Transcanadienne qui traversent le canyon Kicking Horse. La province recherchera de nouvelles occasions de financement en prévision des détails de la conception et de la construction pour le reste du projet.

Construction de la route de l'autoroute traversant le canyon Kicking Horse Construction de l'autoroute traversant le canyon Kicking Horse avec équipement lourds Construction de la route de l'autoroute traversant le canyon Kicking Horse et la structure du pont a été érigée

Financer des priorités de base en matière d'infrastructure à même le Financement de base pour les provinces et les territoires

Le Financement de base pour les provinces et les territoires, établi dans le budget de 2007, visait à injecter 25 millions de dollars par année, pendant sept ans, dans les besoins de base en matière d'infrastructure de chaque province et territoire. En 2009, la Colombie-Britannique était l'un des nombreux territoires à accepter l'offre d'accélérer son financement en vertu du programme, et ce, afin de réagir au ralentissement économique mondial. Le montant de 175 millions de dollars de la contribution fédérale a donc été entièrement attribué.

L'infrastructure routière a été la cible du programme et la majorité des fonds visaient à s'assurer que les résidants de la Colombie- Britannique aient accès à des routes sécuritaires et efficaces tant pour le déplacement de gens que de marchandises. Le financement a également été utilisé pour mettre en place des mesures d'atténuation des impacts d'inondations qui aideront à protéger les gens et les collectivités de la Colombie-Britannique.

En vertu du Financement de base pour les provinces et les territoires, les gouvernements fédéral et provincial ont consacré plus de 357 millions de dollars à ces projets en Colombie-Britannique.

Route 97 – Quatre voies de Sintich au pont Simon Fraser

La route 97

Capacité accrue, intersections plus sécuritaires, accotements élargis et quatre voies pour la circulation de transit constituent certaines des améliorations achevées sur un tronçon de près de cinq kilomètres de la route 97, du chemin Sintich au pont Simon Fraser.

Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique ont conjointement consacré 31 millions de dollars à ce projet grâce au Fonds de base pour les provinces et les territoires. Cette initiative fait partie de la stratégie de la province pour le raccordement de Cariboo, un plan visant à élargir une portion de 460 kilomètres de la route 97, de Cache Creek à Prince George.

Projet de la ligne de transport en commun rapide Evergreen

Dessing artistique de la ligne de transport en commun rapide EvergreenLe projet Evergreen est une nouvelle ligne de transport rapide qui reliera Coquitlam à Burnaby, en passant par Port Moody. Elle sera rattachée directement au réseau SkyTrain actuel et transportera les voyageurs du centre ville de Coquitlam à Vancouver en 40 minutes. La ligne Evergreen communiquera également avec les réseaux d'autobus régionaux ainsi que le train West Coast Express.

La ligne Evergreen est un point central du plan de transport de la région du Grand Vancouver élaboré à l'échelle régionale et un élément clé du plan de transport en commun de la province. Les capacités créées grâce à cette nouvelle ligne amélioreront l'accès aux transports en commun, augmenteront l'utilisation des transports en commun, réduiront la congestion routière et diminueront les émissions de gaz à effet de serre.

Dessin artistique d'une station de la ligne de transport en commun rapide EvergreenLe coût total en capital pour la ligne Evergreen s'élève à environ 1,4 milliard de dollars. Le gouvernement provincial investira 583 millions de dollars et supervisera les travaux. Le gouvernement du Canada versera jusqu'à 417 millions de dollars, tandis que TransLink injectera 400 millions de dollars et sera responsable de l'exploitation de la ligne lorsqu'elle sera achevée.

Cet été, la province sélectionnera le principal entrepreneur pour la conception et la construction de la ligne Evergreen. La mise en service de cette ligne est prévue pour l'été 2016. Ce projet permettra de créer 8 000 emplois directs et indirects durant les travaux de construction.2

Financement des priorités locales : Le Fonds Chantiers Canada – volet Collectivités

Le volet Collectivités du Fonds Chantiers Canada répond aux besoins particuliers des plus petites collectivités (moins de 100 000 personnes), et vise des projets répondant à des objectifs économiques et environnementaux, ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de vie. Grâce au volet Collectivités et à son complément, plus de 339 millions de dollars ont été investis dans 150 projets communautaires réalisés dans la province. Les projets liés à l'eau représentent environ 50 p. 100 des projets approuvés et 30 p. 100 d'entre eux visent le traitement des eaux usées.

Grâce au volet Collectivités et à son complément, plus de 600 millions de dollars ont été investis dans 132 projets communautaires réalisés dans la province.

Projet de restauration du pont sur chevalets Kinsol

Le pont sur chevalets Kinsol

Grâce à la réouverture en 2011 du plus haut pont sur chevalets en bois au Canada, soit le pont historique sur chevalets Kinsol, les familles, les résidants et les visiteurs pourront emprunter une route récréative spectaculaire dans la vallée de Cowichan. Surplombant la rivière Koksilah, le pont restauré est doté d'un sentier de 187 mètres le long du sommet pour les randonneurs, les cyclistes et les cavaliers. Le pont sur chevalets prolonge un important tronçon du Sentier transcanadien, reliant le village de Shawnigan Lake au district de North Cowichan. Les travaux de restauration ont été minutieusement effectués afin de préserver les caractéristiques historiques du pont sur chevalets.

Solution de traitement des eaux usées sensible à l'environnement dans le village de McBride

Sentier à McBrideÀ première vue, le traitement des eaux usées et les parcs ne semblent peut être pas avoir beaucoup en commun, mais le village de McBride a trouvé une façon exceptionnelle de combiner les deux. Le village, situé à l'est de Prince George, a inauguré le parc Phil and Jennie Gaglardi en août 2011. Le parc offre des sentiers accessibles et à usages multiples ainsi que la possibilité d'observer la faune. De plus, à l'aide de nombreux tamis, canaux et étangs de retenue, les eaux usées du réseau d'égouts du village sont converties en eau propre qui alimente une nouvelle zone humide du parc. L'unique approche du village de McBride en matière de traitement des eaux usées a reçu le prix du meilleur projet communautaire de la Economic Development Association de la Colombie-Britannique.

Centre des arts Calvin Kruk

Dessin artistique de Centre des arts Calvin KrukLe nouveau Centre des arts Calvin Kruk représente un héritage qui dépasse le que simple nom de l'ancien maire. Il s'agit en fait d'un hommage à l'engagement de ce dernier envers les arts et l'environnement. Le centre sera aménagé dans le bureau de poste historique du centre ville de Dawson Creek. Le bâtiment patrimonial de 3 900 mètres carrés sera transformé en centre communautaire et culturel certifié LEED Or. Il renfermera un théâtre polyvalent, des salles de réunion, des studios de danse et d'art du textile ainsi que des bureaux.

La Porte canadienne du Pacifique

La vision à long terme de la Colombie-Britannique d'être la principale porte du commerce Asie Pacifique, offrant la chaîne d'approvisionnement la plus concurrentielle sur la côte ouest des Amériques, a pu être réalisée grâce à la collaboration entre tous les ordres de gouvernement et des partenaires de l'industrie, incluant l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique du gouvernement du Canada.

Aujourd'hui, la porte de l'Asie Pacifique du Canada constitue un réseau de transport de classe mondiale. Sa chaîne d'approvisionnement intégrée et continue comprend des aéroports, des ports de mer, des lignes ferroviaires et des postes frontaliers, reliant ainsi les marchés du Canada et de l'Amérique du Nord avec l'Asie et le reste du monde. D'importants investissements des secteurs public et privé augmenteront la capacité, élimineront la congestion et rationaliseront l'exploitation. Des projets d'agrandissement et d'amélioration des infrastructures portuaires, ferroviaires, routières et aéroportuaires sont prévus ou en cours et représentent plus de 22 milliards de dollars.

Un navire de charge accosté au port du Prince Rupert en Colombie-BritanniqueEn tant qu'un des ports connaissant l'une des plus fortes croissances en Amérique du Nord, le port de Prince-Rupert a enregistré une augmentation de 18 p. 100 du volume de cargaisons en 2011 comparativement à 2010. Situé sur la route commerciale la plus courte entre l'Asie et l'Amérique du Nord, le port s'est taillé une solide réputation pour son exploitation sécuritaire, efficace et respectueuse de l'environnement, tout en générant des activités économiques considérables dans tout le nord de la Colombie-Britannique.

Le corridor ferroviaire Roberts Bank en Colombie-BritanniqueLe corridor ferroviaire Roberts Bank est un tronçon de chemin de fer majeur de 70 kilomètres qui relie la plus grande installation de conteneurs au Canada ainsi qu'un important terminal de charbon à Roberts Bank (au sud de Vancouver) au réseau ferroviaire nord américain. Un volume de plus en plus grand de cargaisons internationales y circule, traversant les collectivités de Lower Mainland en Colombie-Britannique.

La route périphérique sur la rive sud du fleuve Fraser en Colombie-BritanniqueLa route périphérique sur la rive sud du fleuve Fraser est l'un des projets d'infrastructure les plus importants de la province. Cette nouvelle autoroute à quatre voies reliera Deltaport et la gare maritime Tsawwassen à d'autres installations portuaires le long du fleuve Fraser, des gares de triage intermodales et les principales traverses du fleuve Fraser, dont le tunnel Massey ainsi que les ponts Alex Fraser, Pattullo, Port Mann et Golden Ears. Ce projet sera bénéfique pour les navetteurs, l'industrie du transport routier et les touristes.

L'emplacement géographique de la porte de l'Asie Pacifique du Canada en fait le lien de choix pour la région Asie-Pacifique en plein essor.

Le trajet vers l'Asie à partir des ports de Vancouver et de Prince-Rupert, en Colombie-Britannique, est jusqu'à 58 heures plus court qu'à partir des ports de Los Angeles et de Long Beach.

Nous profitons de notre avantage naturel concurrentiel pour créer des emplois pour les familles et les travailleurs de toute la Colombie-Britannique.

Des investissements stratégiques dans l'infrastructure publique seront la clé de notre prospérité à l'avenir

Un avantage concurrentiel

Le renforcement de la croissance en matière d'emplois et l'ouverture de nouveaux marchés permettront de faire croître l'économie de la Colombie- Britannique et de créer de nouvelles occasions. Ces actions ne sont cependant pas pertinentes si les produits ne peuvent se rendre sur le marché. Le Plan d'emplois de la C.-B. assure que les transports portuaire, ferroviaire, routier et aérien ont la capacité de transporter le volume de marchandises nécessaire et qu'ils continuent à offrir un avantage concurrentiel considérable.

Des investissements en transport

Les investissements dans l'infrastructure de transport de la Colombie-Britannique portent leurs fruits. La province continuera de collaborer avec le gouvernement du Canada, l'industrie privée et d'autres intervenants afin d'investir pour améliorer et agrandir une infrastructure de transport de classe mondiale.

Une nouvelle stratégie

La nouvelle stratégie provinciale de transport de la porte Asie Pacifique 2012-2020 soutiendra les principaux éléments du plan de création d'emplois le Canada commence ici : le Plan d'emplois de la C.-B., lequel vise à accroître les marchés des produits de la Colombie-Britannique et à renforcer l'infrastructure pour acheminer les marchandises sur le marché. La Colombie-Britannique se trouve devant de magnifiques occasions d'affaires grâce à la demande croissante des Asiatiques pour le charbon, les produits forestiers, la potasse, les grains, les minéraux et le trafic conteneurisé. La croissance du voyage aérien relié à l'industrie agroalimentaire, au tourisme et à l'éducation internationale joue également un rôle important.

La stratégie exige de nouveaux investissements de 25 milliards de dollars des secteurs public et privé pour pouvoir répondre à la demande. Ce montant s'ajoute aux 22 milliards de dollars qui y ont déjà été consacrés depuis 2005. Ces nouveaux fonds permettront la création d'au moins 17 000 emplois supplémentaires d'ici 2020.3

Les avantages des investissements

À long terme, ces investissements considérables produiront des résultats tangibles importants pour la Colombie-Britannique. La stratégie :

  • augmentera la capacité des principales routes et lignes ferroviaires, du transport des ressources en provenance des régions, des terminaux à conteneurs et vraquiers dans les ports de Colombie-Britannique ainsi que la capacité du transport de passagers et de marchandises pour atteindre la croissance prévue d'ici 2020;
  • assurera des conditions favorables à l'investissement en soutenant une offre de main d'oeuvre fiable et en commercialisant les avantages de la Colombie-Britannique au reste du monde;
  • améliorera la collaboration avec les partenaires et les intervenants pour intégrer l'aménagement du territoire industriel ainsi que faire participer les collectivités et les Premières Nations.

Gaz naturel liqéfié

Dans le passé, la majorité du gaz naturel en Colombie-Britannique était transporté par notre plus important partenaire commercial, les États-Unis, alors que le reste demeurait dans la province pour notre consommation.

Cependant, en développant des installations de gaz naturel liquéfié (GNL), la Colombie-Britannique peut maintenant profiter de l'occasion pour diversifier ses exportations et prendre de l'expansion sur des marchés étrangers, notamment l'Asie.

Le commerce mondial du GNL a doublé entre 2000 et 2010, et on s'attend à ce qu'il augmente de 50 p. 100 d'ici 2020. Dans le cadre de son plan d'emploi, le Canada commence ici, le gouvernement de la Colombie-Britannique s'est engagé à travailler avec des promoteurs d'exportation de GNL afin de relier au moins un terminal de GNL et un gazoduc à la nouvelle installation d'ici 2015, et d'en mettre trois autres en exploitation d'ici 2020.

Mettre le cap sur l'avenir

Partenariats durables

Pour atteindre ses objectifs, notre pays compte sur la collaboration de tous les ordres de gouvernement et d'autres partenaires. Nous savons tous que les infrastructures jouent un rôle de premier plan dans nos vies et notre bien-être économique. En effet, la prospérité à long terme du Canada repose sur la vigueur de nos collectivités et les services de base dont elles ont besoin.

Grâce au Plan d'action économique du Canada et à des initiatives d'infrastructure comme le Fonds Chantiers Canada, le Fonds de la taxe sur l'essence et le Fonds de stimulation de l'infrastructure, de grandes réalisations ont vu le jour en Colombie-Britannique. Des gens partout dans la province disposent de routes plus sécuritaires, de sources d'eau potable plus fiables et d'installations sportives, récréatives et culturelles plus modernes. Nos investissements dans les infrastructures donnent chaque jour des résultats de plus en plus tangibles, car de plus en plus de projets sont réalisés.

Le gouvernement du Canada est résolu à maintenir son approche axée sur les partenariats en vue de répondre aux priorités nationales, régionales et locales en matière d'infrastructure. Des partenariats forts permettent d'investir chaque dollar dans des projets d'infrastructure publique répondant aux besoins actuels, mais aussi à la croissance et au développement économiques à long terme.

Nouveau plan à long terme

Le 30 novembre 2011, le gouvernement du Canada a lancé un processus permettant de mobiliser des partenaires partout au pays autour de l'élaboration d'un plan à long terme d'infrastructure publique. Cela signifie que le gouvernement fédéral travaille avec les provinces, les territoires, les municipalités et des intervenants clés, ainsi qu'avec des experts techniques, pour en savoir davantage sur cinq grands thèmes :

  • infrastructures et économie;
  • infrastructures et environnement;
  • infrastructures et collectivités plus fortes;
  • financement des infrastructures; et
  • planification et développement durable.

En prévision du nouveau plan d'infrastructure à long terme, nous allons nouer un dialogue constructif mettant l'accent sur les grands principes, les priorités et les orientations de l'infrastructure publique au Canada. En travaillant ensemble, nous pourrons veiller à ce que le Canada se dote d'infrastructures solides sur lesquelles asseoir la croissance et la prospérité économiques - maintenant et à l'avenir.

logo du Gouvernement de la Colombie-Britannique

[1] fondé sur l'ensemble des coûts admissibles

[2] Nombre d'emplois fourni par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

[3] Nombre d'emplois fourni par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Date de modification :