Entente bilatérale Infrastructure (Fonds pour l'infrastructure de transport en commun et Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées)
Canada - Alberta

Version PDF (583,58 Ko)

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats suppléant, tels que PDF, PPT et fichiers ZIP, visitez la section d'aide sur les formats suppléant.

La présente Entente est en vigueur à la date de la dernière signature

ENTRE :

SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DU CANADA, représentée par le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales (ci-après le « Canada »)

ET :

SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DE L'ALBERTA, représentée par le ministre de l'Infrastructure (ci-après l'« Alberta »), ci-après désignée(s) individuellement la « Partie » et collectivement ci-après les « Parties ».

ATTENDU QUE le gouvernement du Canada a annoncé, dans le budget de 2016, un investissement de 120 milliards de dollars dans l'infrastructure sur 10 ans, dont 60 milliards de dollars de nouveaux fonds dans le transport en commun, l'infrastructure verte et l'infrastructure sociale, afin de mieux répondre aux besoins des Canadiens et de mieux préparer l'économie pour l'avenir;

ATTENDU QUE le gouvernement du Canada propose de fournir 11,9 milliards de dollars de ce plan, dont 3,4 milliards de dollars seront utilisés pour mettre à niveau et améliorer les réseaux de transport en commun, y compris 347,2 millions de dollars pour l'Alberta, et 2 milliards de dollars seront investis dans des projets d'eau potable et d'eaux usées, y compris 196,7 millions de dollars pour l'Alberta;

ATTENDU QUE le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales est responsable des programmes intitulés Fonds pour l'infrastructure de transport en commun (FITC) et Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU), et qu'il souhaite soutenir financièrement les projets de l'Alberta dans le cadre des deux programmes conclus en vertu de la présente Entente;

ATTENDU QUE, par l'entremise du plan d'immobilisations 2016-2021, le gouvernement de l'Alberta investira 34,8 milliards de dollars, dont 2,2 milliards de dollars dans les infrastructures vertes et 1,4 milliard de dollars dans les initiatives visant le transport en commun sur une période de cinq (5) ans;

EN CONSÉQUENCE, les parties conviennent de ce qui suit :

1 INTERPRÉTATION

1.1 DÉFINITIONS

En plus des termes définis dans les dispositions « attendu que » et ailleurs dans la présente Entente, les termes employés dans la présente Entente sont utilisés au sens établi dans le présent article.

« Activités de communication » comprend entre autres, des événements ou cérémonies publics ou médiatiques, y compris des événements soulignant des étapes majeures, des communiqués de presse, des rapports, des produits ou publications sur le Web et dans les médias sociaux, des blogues, des conférences de presse, des avis publics, des enseignes physiques et numériques, des publications, des témoignages de réussite et des vignettes, des photos, des vidéos, du contenu multimédia, des campagnes publicitaires, des campagnes de sensibilisation, des éditoriaux, des produits multimédias et tous les supports de communication connexes.

« Apport différentiel du projet » signifie un projet qui, dans le cas contraire, n'aurait pas été entrepris en 2016-2017 ou 2017-2018, ou qui n'aurait pas été entrepris sans un financement fédéral.

« Bénéficiaire final » Signifie l'entité indiquée aux alinéas A.1 b) et A.2 b) de l'annexe A (Détails du programme) qui est admissible à la réception d'un financement en vertu d'un Programme pour un projet dans le cadre de la présente Entente.

« Bien » signifie tout bien réel ou personnel ou bien immeuble ou meuble acquis, acheté, construit, rénové ou amélioré, en tout ou en partie, grâce aux fonds versés par le Canada en vertu des modalités de la présente Entente.

« Coût total du projet » désigne le financement total alloué pour le projet provenant de toutes sources, y compris de sources fédérales, provinciales, territoriales et municipales, ou de sources privées et de contributions non financières.

« Comité de surveillance »  Signifie le comité établi conformément à l'article 7 (Comité de surveillance).

« Communications conjointes » désigne des événements, des communiqués de presse et des affiches liés à la promotion du programme ou des projets, qui sont élaborés et approuvés de concert par le Canada, l'Alberta et le bénéficiaire final, et qui ne sont pas de nature opérationnelle.

« Date d'entrée en vigueur » signifie la date à laquelle la dernière signature est apposée à la présente Entente.

« Date de fin de l'entente » correspond au 31 mars 2020.

« Dépenses admissibles » signifie les coûts d'un projet engagés et admissibles à un paiement par le Canada comme indiqué dans l'annexe A (Détails du programme).

« Entente avec le Bénéficiaire final » signifie l'entente conclue entre l'Alberta et le bénéficiaire final en vertu du FITC ou du FEPTEU.

« Entente » désigne la présente entente  de financement et toutes ses annexes, et les modifications qui peuvent y être apportées.

« Exercice financier » signifie la période allant du 1er avril d'une année civile au 31 mars de l'année civile suivante..

« Liste des projets » signifie la liste des projets qui seront sélectionnés par l'Alberta en vue d'être financés par le programme conformément à l'article 8 (Identification, approbation et modifications d'un projet).

« Programme » désigne le FITC ou le FEPTEU, conformément à l'annexe A (Détails du programme).

« Projet terminé » signifie le moment où un projet peut être utilisé aux fins prévues, où tous les rapports requis ont été présentés par l'Alberta et où le paiement final a été effectué.

« Projet » désigne un ou plusieurs projets figurant sur la liste des projets approuvés par le Canada.

1.2 INTÉGRALITÉ DE L'ENTENTE

Tous les documents, négociations, dispositions, projets ou conventions préalables concernant l'objet de la présente Entente deviennent nuls et non avenus à partir de la date d'entrée en vigueur de la présente Entente. Aucune déclaration ni garantie, explicite, implicite ou autre, n'est faite par le Canada à l'Alberta à l'exception de ce qui est expressément prévu dans la présente Entente.

1.3 DURÉE DE L'ENTENTE

La présente Entente sera en vigueur à compter de la date d'entrée en vigueur et prendra fin à la date de fin de l'Entente.

1.4 ANNEXES

Les annexes suivantes sont jointes à la présente Entente et en font partie :

  1. Annexe A - Détails du programme
  2. Annexe B - Présentation de rapports
  3. Annexe C - Protocole de communications

2 OBJET DE L'ENTENTE

L'objet de la présente Entente est d'établir le Fonds pour l'infrastructure de transport en commun (FITC) et le Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) ainsi que les modalités, les obligations et les engagements de chacune des Parties.

3 ENGAGEMENTS DU CANADA

  1. Le Canada accepte de fournir un financement au titre du FITC à l'Alberta pour un montant total ne dépassant pas trois cent quarante-sept millions cent quatre-vingt-dix mille dollars (347 190 000 $) à payer conformément à l'annexe A (Détails du programme).
  2. Le Canada accepte de fournir un financement au titre du FEPTEU à l'Alberta pour un montant total ne dépassant pas cent quatre-vingt-seize millions sept cent quatorze mille cent vingt-neuf dollars (196 714 129 $) à payer conformément à l'annexe A (Détails du programme).
  3. Les Parties reconnaissent que le rôle du Canada en ce qui a trait à un projet se limite à verser une contribution financière à l'Alberta pour ce projet, et que le Canada ne participera d'aucune façon à la mise en œuvre et à l'exploitation du projet. Le Canada n'est ni décideur ni administrateur d'un projet.

4 ENGAGEMENTS DE L'ALBERTA

  1. L'Alberta s'engage à utiliser le financement versé par le gouvernement fédéral dans le cadre de la présente Entente en plus du financement qu'elle a déjà alloué aux projets d'infrastructure.
  2. L'Alberta sera responsable de la mise en œuvre complète, diligente et en temps opportun de la présente Entente, dans le respect des coûts et des délais précisés dans la présente Entente et conformément aux autres modalités inhérentes. Le Canada ne sera pas tenu responsable financièrement de toute dépense non approuvée ou de tout dépassement de coûts.
  3. Sauf si l'Alberta agit en tant que bénéficiaire final, l'Alberta conclura une Entente avec le bénéficiaire final et veillera à ce que les ententes avec les bénéficiaires finaux soient conformes aux dispositions pertinentes de la présente Entente et non moins favorables pour le Canada. Toutes les dispositions s'appliqueront à l'Alberta si elle agit en tant que bénéficiaire final.
  4. L'Alberta reconnaît que le financement qui serait reçu du Canada pour ces programmes n'a pas pour objectif de remplacer ou de déplacer des sources de financement existantes pour les dépenses du bénéficiaire final à l'égard des projets. Par conséquent, pendant la durée de la présente Entente, l'Alberta exigera des bénéficiaires finaux qu'ils attestent que les dépenses pour le projet engendrent des dépenses supplémentaires.
  5. L'Alberta s'assurera que les bénéficiaires finaux ont fourni une preuve, sous une forme jugée acceptable par les deux Parties, que les projets figurant sur la liste des projets répondent à la définition d'apport différentiel du projet.
  6. L'Alberta exigera de chaque bénéficiaire final qu'il mène à bien chaque projet et ne réclame que les dépenses admissibles avec diligence et dans le respect des délais.
  7. L'Alberta informera le Canada immédiatement de tout fait ou événement dont l'Alberta prend connaissance et qui pourrait compromettre le succès d'un projet en tout ou en partie.

CRÉDITS

  1. Les Parties reconnaissent que toute contribution à un projet est tributaire des crédits votés par le Parlement du Canada et l'Assemblée législative de l'Alberta.
  2. Les Parties s'engagent à faire tout en leur pouvoir pour inciter le Parlement du Canada et l'Assemblée législative de l'Alberta à adopter la législation sur l'octroi de crédits nécessaire à la réalisation de la présente Entente.

6 ÉTABLISSEMENT DU BUDGET PAR EXERCICE FINANCIER

  1. Le montant du financement que le Canada s'engage à verser pour chaque exercice financier est prévu aux sous-alinéas A.1 c) ii. et A.2 c) i de l'annexe A (Détails du programme).
  2. Si le montant réel que le Canada s'engage à payer pour chaque exercice financier est inférieur ou supérieur au montant estimé aux sous-alinéas A.1 c) ii. et A.2 c) i de l'annexe A (Détails du programme), l'Alberta peut demander à ce que le Canada utilise un exercice financier subséquent pour réaffecter la différence entre les deux montants. Sous réserve de l'article 5 (Crédits), le Canada convient de déployer des efforts raisonnables pour accéder à la demande de l'Alberta. L'Alberta reconnaît que les demandes de réaffectation des fonds du projet exigeront d'apporter des modifications aux crédits ou d'obtenir des approbations de la Couronne.
  3. Si une demande de réaffectation des fonds d'un projet n'est pas approuvée, le montant de la contribution payable par le Canada aux termes de l'article 3 (Engagements du Canada) de la présente Entente pourrait être réduit du montant de la réaffectation demandée. Si la contribution payable par le Canada aux termes de l'article 3 (Engagements du Canada) est ainsi réduite, les Parties conviennent d'examiner les effets d'une telle réduction sur la mise en œuvre générale du projet et de modifier, au besoin, les modalités de la présente Entente.

7 COMITÉ DE SURVEILLANCE

Dans les soixante (60) jours ouvrables suivant la signature de la présente Entente, les Parties établiront un Comité de surveillance (« Comité ») coprésidé par les représentants fédéraux et ceux de l'Alberta ou utiliseront un comité de surveillance déjà établi entre les Parties afin d'en assurer la surveillance. Le Comité :

  1. assure la surveillance administrative et la mise en œuvre de la présente Entente conformément aux modalités de l'Entente;
  2. tient lieu de tribune pour résoudre les problèmes éventuels et examiner les préoccupations;
  3. examine et, au besoin, recommande aux Parties des modifications à l'Entente;
  4. surveille la mise en œuvre de l'annexe C (Protocole de communication);
  5. approuve les plans de vérification et s'assure qu'ils sont mis en application conformément à l'Entente;
  6. remplit toute autre fonction exigée par la présente Entente ou convenue mutuellement par les Parties.

8 IDENTIFICATION, APPROBATION ET MODIFICATIONS D'UN PROJET

8.1 IDENTIFICATION ET APPROBATION D'UN PROJET

  1. L'Alberta fournira au Canada une liste initiale de projets à financer dans le cadre du FITC et une liste initiale de projets à financer dans le cadre du FEPTEU, sous réserve des dispositions de l'annexe A (Détails du programme) à la signature de l'Entente pour l'approbation du Canada.
  2. Dans les six (6) mois suivant la date d'entrée en vigueur de l'Entente, l'Alberta réaffectera l'intégralité des contributions du Canada à l'égard des projets, conformément à l'annexe A (Détails du programme) en présentant une ou des listes de projets supplémentaires, s'il y a lieu, pour l'approbation du Canada.
  3. La liste des projets relative à chaque programme sera présentée dans un format acceptable pour les deux Parties, signée par un haut fonctionnaire délégué et comprendra les renseignements suivants pour chaque projet :
    1. l'identifiant unique du Projet;
    2. le Bénéficiaire final;
    3. la localisation du Projet;
    4. l'adresse du Projet;
    5. le titre du Projet;
    6. la description du Projet;
    7. La nature du Projet;
      1. Nouveau
      2. Amélioration
      3. Expansion
      4. Études
      5. Autre
    8. les coûts totaux du projet, le total des dépenses admissibles et la répartition de toutes les sources de financement;
    9. les dates prévues de début et de fin du projet;
    10. la catégorie d'investissements admissibles du projet selon l'annexe A.1 e) (Catégories d'investissements admissibles) pour ce qui est du FITC et selon l'annexe A.2 f) (sous-catégories d'investissements admissibles) pour ce qui est du FEPTEU;
    11. la sous-catégorie d'investissements admissibles du projet selon l'annexe A.2 f) (sous-catégories d'investissements admissibles) pour ce qui est du FEPTEU seulement;
    12. la confirmation si une portion du projet sera réalisée sur des terres fédérales;
    13. la définition de l'un des objectifs suivants soutenus par le projet :
      1. Augmentation de la capacité ou de la durée de vie a de l'infrastructure
      2. Amélioration du/des services
      3. Amélioration des résultats sur le plan environnemental
    14. la confirmation que le bénéficiaire final a des preuves de l'apport différentiel du projet;
    15. une description des facteurs de risque du projet;
    16. une attestation signée par un haut fonctionnaire délégué de l'Alberta que l'apport différentiel du projet a été atteint;
    17. une attestation signée par un haut fonctionnaire délégué qu'un financement fédéral ne soutiendra que les dépenses admissibles et que les projets figurant sur la ou les listes des projets répondent aux dispositions de la présente Entente.
  4. Le Canada se réserve le droit de demander des renseignements supplémentaires à l'Alberta aux fins de révision et d'approbation ou d'information relative à la conformité de l'Alberta à la présente Entente.
  5. Dans le cas de nouveaux projets ou pour un projet d'expansion, le Canada pourrait demander une confirmation additionnelle que tel projet sera complété d'ici le 31 mars 2018 pour le FITC et d'ici le 31 mars 2018 pour le FEPTEU, à moins qu'une approbation ait déjà été donnée par le Canada et l'Alberta pour une date de fin ultérieure au 31 mars 2018, incluant une confirmation par des experts de l'industrie (architectes, ingénieurs).
  6. Le Canada informera l'Alberta sans délai dès que la liste des projets a été approuvée ou rejetée.
  7. L'Alberta informera rapidement le Canada de tout projet annulé ou retiré et lui fournira rapidement une liste des projets révisée aux fins d'approbation.

8.2 MODIFICATIONS AU PROJET

  1. L'Albertaprésentera une liste des projets révisée au Canada aux fins d'approbation lorsqu'elle souhaite modifier, ajouter ou retirer un projet. La liste des projets modifiée inclura toute l'information requise à l'alinéa 8.1c) (Identification et approbation d'un projet).
  2. Le Canada se réserve le droit de demander des renseignements supplémentaires concernant des projets précis indiqués dans la liste des projets aux fins d'examen et d'approbation. Le Canada informera l'Alberta dès l'approbation de la liste des projets révisée

9 PAIEMENTS

9.1 MODALITÉS DE PAIEMENT

Le Canada:

  1. ne paiera pas d'intérêts pour avoir omis de faire un paiement dans le cadre de la présente Entente;
  2. ne paiera aucun montant jusqu'à ce que les exigences prévues aux articles 16 (Évaluation environnementale) et 17 [Consultation des Autochtones (aussi appelés peuples autochtones)], si elles sont applicables, soient satisfaites à la date de la soumission de la réclamation, et dans la mesure du possible, selon l'avis du Canada;
  3. ne paiera aucun montant jusqu'à ce que tous les rapports exigés selon l'annexe B (Présentation de rapports) auront été reçus et acceptés par le Canada.

9.2 PAIEMENTS

  1. L'Alberta présentera une demande de paiement au Canada couvrant les dépenses admissibles pour tous les projets, au moins une fois par semestre, dans un format acceptable pour les deux Parties. Chaque demande de paiement inclura les éléments suivants :
    1. une attestation, dans un format acceptable pour les deux Parties, signée par un haut fonctionnaire délégué, indiquant que les dépenses admissibles ont été engagées.
  2. Le Canada paiera promptement l'Alberta après examen et approbation de la demande de paiement, sous réserve des modalités de l'Entente.

9.3 DATE LIMITE DU PAIEMENT

  1. Le Canada effectuera un paiement au plus tard le 31 mars de l'année suivant l'exercice financier au cours duquel les dépenses admissibles ont été engagées.
  2. Le Canada effectuera le paiement final au titre du FITC et du FEPTEU au plus tard le 31 octobre 2019.

10 PRODUCTION DE RAPPORTS

  1. L'Alberta fournira au Canada, deux fois par année :
    1. un rapport d'étape sur les projets dans un format acceptable par les deux Parties et conforme à l'article B.1 de l'annexe B (Présentation de rapports);
    2. un rapport d'étape sur les résultats dans un format acceptable par les deux Parties pour les projets complétés et conforme à l'article B.2 de l'annexe B (Présentation de rapports).
  2. L'Alberta présentera, dans un format acceptable pour les deux Parties, au plus tard le 1er octobre 2019 :
    1. un rapport final des projets, conforme à l'article B.3 de l'annexe B (Présentation de rapports);
    2. un rapport final sur les résultats de tous les projets, conforme à l'article B.4 de l'annexe B (Présentation de rapports).

11 VÉRIFICATION

  1. L'Alberta effectuera des vérifications conformément aux exigences des plans de vérification approuvés par le Comité de surveillance. Le plan de vérification comprendra au moins une vérification de conformité, qui inclura une composante financière, pendant la durée de l'Entente, et jusqu'à deux (2) ans après la date de fin de l'Entente.
  2. L'Alberta convient de fournir au Canada tous les rapports de vérification pertinents et  exigera que des mesures promptes et opportunes soient prises pour répondre à tous les constats et recommandations formulés conformément à la présente Entente. L'Alberta présentera au Canada, de façon diligente, un rapport sur les mesures de suivi prises pour donner suite aux recommandations et aux résultats de la vérification.
  3. Le Canada se réserve le droit de procéder, à ses frais, à toute autre vérification dans le cadre de la présente Entente. Le moment et la portée de cette vérification seront déterminés en collaboration avec l'Alberta par l'entremise du Comité de surveillance et elle sera réalisée par des vérificateurs indépendants externes. Lorsque le Canada entreprendra une vérification, il avisera l'Alberta dans un délai raisonnable.
  4. L'Alberta exigera que des états et des comptes financiers adéquats et exacts soient tenus, y compris des contrats, factures, déclarations, reçus et justificatifs liés à un projet, pendant au moins six (6) ans après la date de résiliation de l'Entente et fournira au Canada et à ses représentants désignés un accès raisonnable et rapide à la documentation aux fins de vérification ainsi que pour veiller à la conformité à la présente l'Entente.

12 ÉVALUATION

L'Alberta pourrait être invitée à participer à l'évaluation du programme et consent à fournir au Canada des renseignements sur le projet pendant la durée de l'Entente et après la date de résiliation de l'Entente de façon à ce que le Canada puisse effectuer à ses frais une évaluation du rendement du programme. Tous les résultats de l'évaluation seront mis à la disposition du public.

13 RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS

  1. Les Parties veilleront à se tenir informées de toute question qui pourrait être litigieuse.
  2. S'il survient une question litigieuse, le Comité de surveillance l'examinera et s'efforcera, de bonne foi et de façon raisonnable, de résoudre tout différend potentiel dès que possible et, dans tous les cas, dans les trente (30) jours ouvrables suivant la réception de l'avis d'une question litigieuse. Dans le cas où le Comité de surveillance ne s'entendrait pas sur un règlement, la question serait transmise aux Parties pour qu'elles la règlent. Les Parties rendront une décision dans les quatre-vingt-dix (90) jours ouvrables.
  3. Dans les cas où les Parties ne s'entendent pas sur un règlement, elles pourront examiner d'autres modes alternatifs de règlement des différends disponibles pour résoudre le problème.
  4. Les paiements liés à un différend soulevé par l'une ou l'autre des Parties peuvent être suspendus par le Canada, de même que les obligations liées à ce différend, en attendant le règlement.
  5. Les Parties conviennent que cet article de l'Entente ne touchera, n'altérera, ni ne modifiera en rien les droits de chaque Partie de résilier la présente Entente.

14 INDEMNISATION

En tout temps, l'Alberta s'engage à indemniser le Canada, ses cadres, fonctionnaires, employés ou agents et à les dégager de toute responsabilité à l'égard des actions, qu'elles soient de nature contractuelle, délictuelle ou autre, réclamations et demandes, pertes, coûts, dommages-intérêts, poursuites ou autres procédures intentées par qui que ce soit ou de quelque manière que ce soit, ou occasionnées par une blessure infligée à une personne, des dommages causés à des biens, une perte ou la destruction de biens, une perte économique ou une atteinte aux droits causés par l'Entente, découlant directement ou indirectement de l'Entente, d'une Entente avec le bénéficiaire final ou d'un projet, sauf dans la mesure où ces actions, réclamations, demandes, pertes, coûts, dommages-intérêts, poursuites ou autres procédures ont trait à la négligence ou à la violation de l'Entente par un cadre, fonctionnaire, employé ou agent du Canada dans l'exercice de ses fonctions.

15 CESSION DE BIENS

  1. À moins d'une entente entre les Parties, l'Alberta exigera que le bénéficiaire final conserve le titre et la propriété du bien pendant cinq (5) ans après la date de fin de l'Entente.
  2. Si, à tout moment au cours des cinq (5) ans à compter de la date de fin de l'Entente, un bénéficiaire final vend, loue ou autrement dispose, directement ou indirectement, un bien acheté, acquis, construit, réhabilité ou rénové, en tout ou en partie, en vertu de l'Entente, à une autre Partie que le Canada, l'Alberta, une administration locale, ou avec le consentement du Canada, le bénéficiaire final pourrait être tenu de rembourser au Canada, par l'intermédiaire de l'Alberta, tous les fonds reçus de l'Alberta pour le projet.

16 ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE

Le Canada finance un projet sous réserve qu'il soit convaincu que la responsabilité de l'autorité fédérale et de l'autorité responsable en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) sont respectées en tout temps.

17 CONSULTATION DES AUTOCHTONES

L'appui à un projet par le Canada sera sous réserve qu'il soit convaincu que les obligations qui lui sont imposées par la loi, si obligations il y a, de consulter et, s'il y a lieu, d'accommoder, les groupes autochtones (aussi appelés peuples autochtones) sont respectées en tout temps.

18 GÉNÉRALITÉS

18.1 PRINCIPES COMPTABLES

Tous les termes comptables seront interprétés, tous les calculs seront faits et toutes les données financières qui seront présentées seront préparées conformément aux Normes comptables canadiennes pour le secteur public en vigueur au Canada.

18.2 SURVIE

Les droits et obligations des Parties, qui, de par leur nature, dépassent la résiliation de la présente Entente, survivront à l'expiration de la présente Entente.

18.3 SIGNATURE EN CONTREPARTIE

La présente Entente peut être signée en contrepartie, et les exemplaires ainsi signés, lorsqu'ils sont réunis, constituent une entente originale.

18.4 DIVISIBILITÉ

Si, pour quelque raison, une disposition de la présente Entente qui ne constitue pas une condition fondamentale de l'Entente intervenue entre les Parties est jugée nulle ou inexécutable, en tout ou en partie, et si les deux Parties acceptent, cette disposition sera considérée comme étant dissociable et rayée de la présente Entente, mais toutes les autres modalités de l'Entente continueront d'être valables et exécutoires.

18.5 AFFECTATION

L'Alberta ne pourra pas transférer ou aliéner ses droits et obligations en vertu de la présente Entente sans le consentement préalable écrit du Canada. Toute tentative de l'Alberta d'aliéner quelque droit, responsabilité ou obligation dans le cadre de la présente Entente sans le consentement écrit du Canada s'avère nulle.

18.6 MODIFICATIONS

La présente Entente peut être modifiée de temps à autre avec le consentement écrit des Parties.

18.7 RENONCIATION

Chaque Partie ne peut renoncer que par écrit à l'un de ses droits en vertu de la présente Entente. Les manifestations de tolérance ou d'indulgence de la part d'une Partie ne constituent pas une renonciation.

18.8 CRÉANCES

Tout montant dû à une Partie par l'autre aux termes de l'Entente constituera une dette qui sera remboursée sur demande de la Partie à qui le montant est dû.

18.9 AVIS

Tout avis prévu par la présente Entente peut être remis en personne ou envoyé par courrier ou par télécopieur aux personnes suivantes :

pour le Canada :

Sous-ministre adjoint
Direction générale des opérations des programmes
Infrastructure Canada
180, rue Kent, bureau 1100
Ottawa (Ontario)
K1P 0B6

ou à toute autre adresse ou numéro de télécopieur ou à toute autre personne que le Canada peut indiquer par écrit au Alberta;

pour l'Alberta :

Sous-ministre adjoint
Stratégies et Services organisationnels
Infrastructure Alberta
6950, 113e rue, 2e étage
Edmonton (Alberta) 
T6H 5V7

ou à toute autre adresse ou tout autre numéro de télécopieur, ou à l'attention de toute autre personne que l'Alberta peut, de temps à autre, désigner par écrit au Canada.

Cet avis sera réputé avoir été reçu, s'il est envoyé par la poste, quand la réception sera accusée par l'autre Partie; par télécopieur, lorsqu'il est transmis et que la réception est confirmée, et en personne, au moment de la livraison.

18.10 CONFORMITÉ AVEC LES LOIS

Les Parties se conformeront à toutes les lois et à tous les règlements applicables, y compris les lois et obligations environnementales de consulter et, le cas échéant, d'accommoder les groupes autochtones.

18.11 LOIS APPLICABLES

La présente Entente est régie par les lois applicables dans la province de l'Alberta.

18.12 SUCCESSEURS ET CESSIONNAIRES

Cette Entente lie les Parties, leurs successeurs et cessionnaires respectifs.

SIGNATURES

La présente Entente est signée au nom du Canada par le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et au nom de Sa Majesté la Reine du chef de la province de l'Alberta par le ministre de l'Infrastructure.

CANADA
Copie originale signée par :

L'honorable Amarjeet Sohi
Ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales

Date

SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DE LA PROVINCE DE L'ALBERTA
Copie originale signée par :

L'honorable Brian Mason
ministre de l'Infrastructure

Date

POUR LE GOUVERNEMENT DE L'ALBERTA
Approuvé en vertu de la Loi sur l'organisation du gouvernement
Copie originale signée par :

Relations intergouvernementales, Conseil exécutif

Date

ANNEXE A - DÉTAILS DU PROGRAMME

A.1 Fonds pour l'infrastructure de transport en commun (FITC)

  1. Objectif
  2. Le FITC aidera à accélérer les investissements municipaux à court terme tout en appuyant la remise en état des réseaux de transport en commun et les études de financement visant à soutenir les plans d'expansion de ces derniers à long terme.

  3. Bénéficiaire final
  4. Les bénéficiaires finaux suivants sont admissibles à l'aide financière :

    1. Provinces et territoires;
    2. Administrations municipales ou régionales établies par une loi provinciale ou territoriale ou en vertu d'une telle loi;
    3. Sociétés ou commissions de transport établies par une administration provinciale, territoriale ou locale;
    4. Organismes désignés par l'Alberta et acceptés par le Canada.
  5. Contribution fédéral
    1. Répartition par exercice financier

      Le financement fédéral total pour tous les projets sera alloué conformément à la répartition approximative par exercice financier ci-dessous :

      Année Canada (M$)

      2016-2017

      XX $

      2017-2018

      XX $

      2018-2019

      XX $

      TOTAL

       347 190 000 $


  6. Financement des coûts d'administration
  7. L'Alberta peut allouer jusqu'à 1 % du financement total du gouvernement du Canada pour les coûts d'administration engagés dans la mise en œuvre de la présente Entente.

  8. Cumul et partage des coûts l

    Le financement fédéral maximal accordé à un projet, de toutes les sources fédérales, ne doit pas dépasser la moitié (50 %) des dépenses admissibles totales de ce projet. Si la contribution totale de la Couronne fédérale à l'égard d'un projet dépasse cinquante pour cent (50 %) du total des dépenses admissibles, ou que le coût total du projet reçu ou dû à l'égard du total des coûts du projet dépasse cent pour cent (100 %), le Canada peut recouvrer l'excédent auprès de l'Alberta ou réduire sa contribution d'un montant équivalent à l'excédent.

  9. Catégorie d'investissements admissibles
  10. Les projets suivants constituent des investissements admissibles :

    1. Les projets d'immobilisations visant à remettre en état, optimiser et moderniser l'infrastructure de transport en commun, ou à en améliorer l'efficacité, l'accessibilité ou la sécurité (p. ex., les travaux de remise en état ou d'amélioration des voies de guidage, des installations d'entretien et d'entreposage ou d'autres immobilisations existantes du réseau de transport en commun; la remise en état ou le remplacement du matériel roulant existant; et le remplacement ou l'amélioration des stations de transport en commun);
    2. Les dépenses appuyant la capacité de gestion des immobilisations d'un réseau de transport en commun;
    3. Les dépenses à l'appui de la conception et de la planification de l'agrandissement des réseaux de transport en commun et des améliorations à apporter à ces derniers, notamment les mesures et les études relatives à la demande en transport et les projets pilotes portant sur des technologies transformatrices et innovatrices;
    4. Les projets d'agrandissement des réseaux, ce qui peut inclure le transport actif, s'ils peuvent être effectués pendant la durée du programme.
    5. Nota : Au nombre des infrastructures de transport actif, mentionnons les éléments qui appuient les transports actifs, comme les trottoirs améliorés, les voies cyclables réservées, les signaux pour les piétons-cyclistes, et des passages plus sécurisés, des supports à bicyclettes et des voies vertes pour la marche et le vélo. Les investissements dans les infrastructures contribuent à l'établissement d'un réseau intégré de voies cyclables et piétonnières qui sont conçues pour assurer le transport efficace des gens et qui facilitent l'accès aux transports en commun en l'intégrant aux installations.

  11. Dépenses admissibles

    Les Dépenses admissibles peuvent inclure les éléments suivants :          

    1. Tous les coûts considérés par le Canada comme des coûts directs et nécessaires à la mise en œuvre réussie d'un projet admissible, à l'exception de ceux définis à l'alinéa A.1g) de l'annexe A (Coûts non admissibles);
    2. Les coûts de la consultation des Autochtones, et, s'il y a lieu, des mesures d'accommodement prises à l'égard des groupes autochtones (aussi appelés peuples autochtones);
    3. Les coûts engagés entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2018, sauf dans les cas où le Canada a approuvé une date de fin de projet ultérieure au 31 mars 2018. Dans le cas de ces projets seulement, les dépenses engagées entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2019;
    4. Les coûts des activités de construction, de génie et de conception réalisées à l'interne par un bénéficiaire final.
  12. Coûts non admissibles

    Les coûts non admissibles sont les suivants :

    1. Les coûts engagés avant le 1er avril 2016 et après le 31 mars 2018, sauf dans les cas où le Canada a approuvé une date de fin de projet ultérieure au 31 mars 2018. Dans le cas de ces projets seulement, les dépenses engagées avant le 1er avril 2016 et après le 31 mars 2019;
    2. Les coûts engagés pour les projets annulés;
    3. L'acquisition ou la location de terrains, d'immeubles et d'autres installations; la location d'équipement n'étant pas liée directement à la construction des infrastructures, les frais immobiliers et les coûts connexes;
    4. Le coût de financement, les frais juridiques et les versements d'intérêts sur les prêts, y compris ceux qui sont liés à des servitudes (telles que l'arpentage);
    5. Tous les produits ou services reçus sous forme de dons ou de contributions non financières;
    6. Les taxes provinciales et la taxe sur les produits et services ou la taxe de vente harmonisée, pour lesquelles le Bénéficiaire ultime est admissible à un crédit, et tous les autres frais visés par des crédits;
    7. Les coûts associés aux dépenses de fonctionnement et aux travaux d'entretien périodiques.

A.2 Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU)

  1. Objectif
  2. Le FEPTEU aidera à accélérer les investissements municipaux à court terme tout en appuyant la remise en état de l'infrastructure liée à l'eau, aux eaux usées et à l'eau de pluie, ainsi que la planification et la conception des futures installations et mises à niveau des réseaux existants.

  3. Bénéficiaire final
  4. Les Bénéficiaire finaux suivants sont admissibles à l'aide financière :

    1. Provinces et territoires;
    2. Organismes désignés par une province ou un territoire et acceptés par le Canada;
    3. Administrations municipales ou régionales établies en vertu d'une loi provinciale ou territoriale;
    4. Autres entités qui fournissent des services liés à l'eau ou aux eaux usées aux collectivités désignées par l'Alberta.
  5. Contribution fédérale
    1. Répartition par exercice financier
    2. Le financement fédéral total pour tous les projets sera alloué conformément à la répartition approximative par exercice financier ci-dessous :


      Année Canada (M$)

      2016-2017

      XX $

      2017-2018

      XX $

      2018-2019

      XX $

      TOTAL

       196 714 129 $


  6. Cumul et partage des coûts

    Le financement fédéral maximal accordé à un projet, de toutes les sources fédérales, ne doit pas dépasser la moitié (50 %) des dépenses admissibles totales de ce projet. Si la contribution totale de la Couronne fédérale à l'égard d'un projet dépasse cinquante pour cent (50 %) du total des dépenses admissibles, ou que le coût total du projet reçu ou dû à l'égard du total des coûts du projet dépasse cent pour cent (100 %), le Canada peut recouvrer l'excédent auprès de l'Alberta ou réduire sa contribution d'un montant équivalent à l'excédent.

  7. Catégorie de financement des projets admissibles

    Les projets suivants constituent des investissements admissibles :

    1. Eau potable
    2. Eau usée
    3. Eau pluviale

  8. Sous-catégories catégories d'investissements admissibles
  9. Les projets suivants constituent des investissements admissibles : 

    1. Les projets d'immobilisations visant la remise en état des réseaux de traitement et de distribution d'eau potable, de collecte des eaux usées et de l'eau pluviale, ainsi que réseaux d'acheminement et traitement;
    2. La séparation d'égouts unitaires et/ou le contrôle des surverses d'égouts unitaires;
    3. Les initiatives qui soutiennent l'optimisation des systèmes et l'amélioration de la gestion des biens, notamment les études et les projets pilotes liés aux technologies transformatrices et innovatrices;
    4. Les travaux de conception et de planification pour la mise à niveau d'infrastructures de traitement des eaux usées, requis pour satisfaire aux exigences réglementaires fédérales;
    5. Les nouveaux projets de construction, notamment la construction de réseaux naturalisés destinés à la gestion et au traitement des eaux usées et de l'eau pluviale, si les projets doivent être achevés pendant la durée du programme.

  10. Dépenses admissibles
  11. Les dépenses admissibles peuvent inclure les éléments suivants :

    1. Tous les coûts considérés par le Canada comme des coûts directs et nécessaires à la mise en œuvre réussie d'un projet admissible, à l'exception de ceux définis à l'alinéa A.2h) de l'annexe A (Coûts non admissibles);
    2. Les coûts de la consultation des Autochtones, et, s'il y a lieu, des mesures d'accommodement prises à l'égard des groupes autochtones (aussi appelés peuples autochtones);
    3. Les coûts engagés entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2018, sauf dans les cas où le Canada a approuvé une date de fin de projet ultérieure au 31 mars 2018. Dans le cas de ces projets seulement, les dépenses engagées entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2019;
    4. Les coûts des activités de construction, de génie et de conception réalisées à l'interne par un bénéficiaire final.

  12. Coûts non admissibles
  13. Les coûts non admissibles sont les suivants :

    1. Les coûts engagés avant le 1er avril 2016 et après le 31 mars 2018, sauf dans les cas où le Canada a approuvé une date de fin de projet ultérieure au 31 mars 2018. Dans le cas de ces projets seulement, les dépenses engagées avant le 1er avril 2016 et après le 31 mars 2019;
    2. Les coûts engagés pour les projets annulés;
    3. L'acquisition ou la location de terrains, d'immeubles et d'autres installations; la location d'équipement n'étant pas liée directement à la construction des infrastructures, les frais immobiliers et les coûts connexes;
    4. Les coûts de financement, les frais juridiques et les versements d'intérêts sur les prêts y compris ceux qui sont liés à des servitudes (telles que l'arpentage);
    5. Tous les produits ou services reçus sous forme de dons ou de contributions non financières;
    6. Les taxes provinciales et la taxe sur les produits et services ou la taxe de vente harmonisée, pour lesquelles le Bénéficiaire ultime est admissible à un crédit, et tous les autres frais visés par des crédits;
    7. Les coûts associés aux dépenses de fonctionnement et aux travaux d'entretien périodiques.

ANNEXE B - Présentation de rapports

B.1 RAPPORT D'ÉTAPE SUR LE PROJET

Deux fois par année, l'Alberta présentera au Canada un rapport d'étape qui doit inclure les renseignements suivants :

  1. Programme de financement
  2. Identifiant unique du projet
  3. Nom légal du bénéficiaire final
  4. Titre du projet
  5. Description du projet
  6. Contribution du programme (Dépenses admissibles)
  7. Contribution provinciale (dépenses admissibles)
  8. Contribution municipale (dépenses admissibles)
  9. Autres contributions fédérales (dépenses admissibles)
  10. Autre contribution (Dépenses admissibles – doit comprendre des détails sur toute autre source de financement fédérale)
  11. Affiches fédérales installées
  12. Date de début prévue
  13. Date de fin prévue
  14. Date de début réelle
  15. Date de fin réelle
  16. Projet terminé? (Oui/Non)
  17. Note sur le statut du projet
  18. Facteurs de risque
  19. Mesures d'atténuation

B.2 RAPPORT D'ÉTAPE SUR LES RÉSULTATS

  1. L'Alberta fournira des données de base pertinentes pour les indicateurs de rendement pertinents définis et à rapporter aux alinéas B.2c) et d) de l'annexe B dans les six (6) mois suivant la date d'entrée en vigueur de l'Entente.
  2. L'Albertasera tenue de communiquer des résultats cumulés illustrant la progression des résultats fondés sur les indicateurs de rendement pertinents indiqués aux alinéas B.2c) et d) de l'annexe B.
  3. Les municipalités doivent rendre des comptes sur au moins un indicateur par projet. Les indicateurs de rendement pour le FITC sont les suivants :
  4. Résultats Indicateur de rendement du FITC

    Projets qui appuient la modernisation

    Nombre de projets de réseaux de transport en commun financés qui incluent une technologie moderne et novatrice.

    Les plans financés sont mis en œuvre

    Nombre de plans et d'études ayant permis de cerner des projets d'immobilisations qui sont soit décrits dans les documents de planification des immobilisations (avec financement connexe) ou en cours de mise en œuvre

    Réhabilitation améliorée

    Nombre moyen d'années de vie utile restant pour les biens de transport en commun concernés, prolongées à la suite des investissements

    Pourcentage des biens dont la cote d'état physique (conformément aux lignes directrices sur la reddition de comptes) a augmenté en raison des investissements

    Pourcentage moyen de réduction des interruptions mensuelles de service non planifiées (indépendantes des conditions climatiques) attribuable aux investissements

    Sécurité accrue

    Nombre de projets de réseaux de transport en commun financés qui incluent des caractéristiques ou de l'équipement de sécurité

    Pourcentage estimé de diminution du nombre d'accidents (collisions et autres) attribuable aux investissements

    Accessibilité accrue

    Augmentation moyenne en pourcentage des parcs des réseaux de transport en commun accessibles à plancher surbaissé à la suite du financement

    Efficacité accrue

    Coût moyen du cycle de vie des biens de transport en commun concernés après l'achèvement du financement des investissements

    Quantité moyenne de carburant (en litres) par passager kilomètre après les investissements

    Nombre total de mètres carrés de gaz naturel économisés grâce aux investissements

    Nombre total de kWh économisés grâce aux investissements

    Élargissement des réseaux de transport

    Nombre total de nouveaux passagers kilomètres parcourus grâce à l'élargissement financé de la portée des réseaux

    Les projets ont un apport différentiel

    Valeur totale des dépenses en immobilisations pour les projets liés aux réseaux de transport en commun en 2016 (à indiquer dans le rapport final)

    Valeur totale des dépenses en immobilisations pour les projets liés aux réseaux de transport en commun en 2017 (à indiquer dans le rapport final)


  5. Les municipalités doivent rendre des comptes sur au moins un indicateur par projet. Les indicateurs de rendement pour le FEPTEU comprennent les suivants :

  6. Résultats Indicateur de rendement du FETPEU

    Fiabilité accrue

    Pourcentage moyen de réduction des interruptions mensuelles de service non planifiées (indépendantes des conditions climatiques) attribuable aux investissements

    Pourcentage moyen de réduction du nombre de fuites/infiltrations d'eau attribuable aux investissements

    Efficacité accrue

    Nombre total de kWh économisés grâce aux investissements

    Coût moyen du cycle de vie des installations de traitement de l'eau et des eaux de pluie après les travaux

    Coût moyen du cycle de vie des installations de traitement des eaux usées et des eaux de pluie après les travaux

    Réhabilitation améliorée

    Pourcentage des biens dont la cote d'état physique (conformément aux lignes directrices sur la reddition de comptes) a augmenté en raison des investissements

    Nombre moyen d'années de vie utile restant aux installations de collecte et de traitement des eaux usées concernées, prolongées à la suite des investissements

    Nombre moyen d'années de vie utile restant aux installations de collecte des eaux de pluie concernées, prolongées à la suite des investissements

    Nombre moyen d'années de vie utile restant aux installations de traitement et de distribution de l'eau potable concernées, prolongées à la suite des investissements.

    Plans financés mis en œuvre

    Nombre de plans et d'études liés au traitement de l'eau potable ayant permis de cerner des projets d'immobilisations qui sont soit décrits dans les documents de planification des immobilisations (avec financement connexe) ou en cours de mise en œuvre

    Nombre de plans et d'études liés aux eaux usées qui ont permis de cerner des projets d'immobilisations qui sont soit décrits dans les documents de planification des immobilisations (avec financement connexe) ou en cours de mise en œuvre

    Eau potable plus sécuritaire

    Nombre d'installations de traitement de l'eau ayant amélioré la qualité de l'eau grâce aux investissements financés

    Nombre de réseaux d'eau potable ayant supprimé un avis d'ébullition de l'eau grâce aux investissements financés

    Nombre d'installations de traitement de l'eau ayant atteint ou dépassé les exigences des règlements ou des lignes directrices applicables grâce à l'investissement

    Eaux usées et eaux de pluie plus propres

    Nombre de réseaux de traitement des eaux usées par niveau de traitement (aucun traitement, primaire, secondaire, tertiaire) à la suite des travaux

    Nombre de réseaux pour lesquels les investissements financés ont permis d'améliorer la qualité de l'effluent des eaux usées ou de la décharge des eaux pluviales

    Nombre d'installations de traitement des eaux usées ayant atteint ou dépassé les exigences des règlements et des lignes directrices applicables grâce à l'investissement

    Les projets ont un apport différentiel

    Valeur totale des dépenses en immobilisations pour les projets de réseaux de traitement de l'eau potable et de traitement des eaux usées en 2016

    Valeur totale des dépenses en immobilisations pour les projets de réseaux de traitement de l'eau potable et de traitement des eaux usées en 2017

B.3 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET

Le rapport final doit inclure les points suivants :

  1. Toute l'information requise conformément à l'alinéa B.1 de l'annexe B (Rapport d'étape sur le projet);
  2. Une attestation, signée par un haut fonctionnaire délégué, sans responsabilité personnelle, indiquant ce qui suit :
    1. les Projets sont terminés;
    2. le financement fédéral a servi à financer des dépenses admissibles, conformément aux modalités de l'Entente.
    3. l'apport différentiel du Projet a été respecté.

B.4 RAPPORT FINAL SUR LES RÉSULTATS

Le rapport final sur les résultats inclura les résultats cumulés fondés sur les indicateurs de rendement définis aux alinéas B.2 c) et d) de l'annexe B par rapport aux données de base fournies à l'alinéa B.2 a) de cette même annexe.

ANNEXE C - PROTOCOLE DE COMMUNICATION

C.1 Objet

  1. Ce protocole de communication décrit les rôles et les responsabilités de chacune des Parties à l'Entente, de même que ceux du bénéficiaire final, relativement aux activités de communication liées aux projets.
  2. Ce protocole de communication guidera la planification, l'élaboration et la mise en œuvre de toutes les activités de communication, de sorte que les communications à l'intention de la population canadienne seront efficaces, structurées, continues, uniformes et coordonnées.
  3. Les dispositions de ce protocole de communication s'appliquent à toutes les activités de communication relatives à cette Entente, ainsi qu'à tous les projets financés aux termes de la présente Entente.

C.2 Principes directeurs

  1. Les activités de communication menées en vertu de ce protocole doivent faire en sorte que les Canadiens soient informés des investissements effectués dans les infrastructures pour aider à améliorer leur qualité de vie et qu'ils reçoivent de l'information cohérente sur les projets financés et leurs avantages.
  2. Les activités de communication entreprises pour reconnaître un financement fédéral tiendront compte de la valeur financière et de la durée des projets, ainsi que de la faisabilité de l'augmentation des activités de communication conjointes.
  3. L'Alberta est chargée de communiquer les exigences et les responsabilités décrites dans ce protocole de communication aux bénéficiaires finaux et de veiller à qu'elles soient respectées dans le cadre d'ententes de financement conclues entre elle et des bénéficiaires finaux dans le cadre de la présente Entente. L'Alberta communiquera également avec les bénéficiaires finaux dès qu'elle constate des activités qui ne sont pas conformes afin de leur rappeler leurs responsabilités relatives aux communications dans le cadre du présent protocole.

C.3 Communications conjointes

  1. Le Canada, l'Alberta et le bénéficiaire final auront des activités de communication conjointes portant sur le financement et l'état des projets.
  2. Les Communications conjointes reliées aux projets financés en vertu de la présente Entente ne devraient pas avoir lieu sans que toutes les Parties et le bénéficiaire final en soient avisés et qu'ils les aient approuvées.
  3. Tout le matériel de communication conjoint doit être approuvé par les deux Parties et doit reconnaître la contribution de toutes les Parties en vertu de l'annexe A (Détails du programme) et/ou de l'aide financière totale obtenue pour le projet.
  4. Chacune des Parties ou le bénéficiaire final peuvent demander la tenue de communications conjointes. Le demandeur donnera au moins 15 jours ouvrables de préavis aux autres Parties ou au bénéficiaire final. Si l'activité de communication est un événement, celui‑ci aura lieu à un endroit et à une date convenue de tous.
  5. Le demandeur de Communications conjointes laissera aux autres Parties ou au bénéficiaire final le choix de participer à l'événement et de désigner leur propre représentant (dans le cas d'un événement).
  6. Le Canada est tenu de communiquer en anglais et en français. Les produits de communication liés aux événements doivent être bilingues et inclure le mot symbole « Canada » et les logos des autres Parties. Dans de tels cas, le Canada fournira les services de traduction et l'approbation finale des documents traduits.
  7. Toutes les Communications conjointes s'effectueront selon le Tableau de la préséance pour le Canada, s'il y a lieu.

C.4 Communications individuelles

  1. Nonobstant l'article C.3 du présent protocole de communication (Communications conjointes), le Canada conserve le droit de remplir ses obligations consistant à fournir à la population canadienne de l'information sur l'Entente et sur l'utilisation des fonds pour s'acquitter de ses obligations en vertu des lois et des règlements au moyen de ses propres activités de communication. De même, l'Alberta conserve le droit de s'acquitter de ses obligations en vertu des lois et des règlements pour fournir à la population canadienne de l'information sur l'Entente et sur l'utilisation des fonds au moyen de ses propres activités de communication.
  2. Les Parties peuvent également inclure des messages relatifs au programme en général et un aperçu du projet à titre d'exemple dans leurs propres activités de communication. Le Canada, l'Alberta et le bénéficiaire final n'empêcheront pas de façon déraisonnable les autres Parties d'utiliser, pour leurs propres besoins, les activités de communication portant sur les projets financés en vertu de l'Entente et, si elles se trouvent sur le Web ou sur des réseaux sociaux, d'utiliser des hyperliens pointant vers ces Activités.

C.5 Communications opérationnelles

L'Alberta et le bénéficiaire final sont les seuls responsables des communications opérationnelles liées aux projets, ce qui comprend entre autres les appels d'offres, les avis d'octroi de contrats, de construction et de sécurité publique. Les communications opérationnelles décrites précédemment ne sont pas assujetties à la Loi sur les langues officielles du Canada.

C.6 Relations avec les médias

Le Canada et l'Alberta doivent informer rapidement les autres Parties des demandes de renseignements importantes reçues des médias ou des questions soulevées par les médias ou les intervenants relativement au projet ou sur le fonds en général.

C.7 Affiches

  1. Le Canada, l'Alberta et le bénéficiaire final peuvent chacun mettre en place une affiche indiquant sa contribution financière aux projets.
  2. À moins que le Canada n'en ait convenu autrement, l'Alberta ou le bénéficiaire final concevra et installera une affiche fédérale faisant état du financement fédéral alloué à chaque projet, conformément aux lignes directrices fédérales en vigueur concernant l'installation d'affiches. Les lignes directrices en vigueur concernant la conception, le contenu et l'installation des affiches fédérales seront fournies par le Canada.
  3. Si le bénéficiaire final décide d'installer une plaque permanente ou tout autre marqueur approprié relativement aux projets, ce marqueur doit faire état de la contribution fédérale et être approuvé par toutes les Parties.
  4. L'Alberta accepte d'aviser le Canada des affiches installées.
  5. Le cas échéant, des affiches fédérales seront installées sur les sites trente (30) jours avant le début de la construction, seront visibles durant toute la durée du projet et demeurent en place jusqu'à trente (30) jours suivant la date à laquelle le projet sera terminé et l'infrastructure sera pleinement fonctionnelle ou ouverte au public.
  6. Le cas échéant, les affiches fédérales auront des dimensions et une importance au moins équivalentes à celles des affiches produites par les autres ordres de gouvernement et seront installées à un endroit marquant et visible, qui tient compte de la sécurité et de la visibilité des piétons et de la circulation routière.
  7. Sauf indication contraire, il incombe au bénéficiaire final de produire et d'installer les affiches relatives au projet.
  8. Dans le cas de projets où le livrable est un document, par exemple (mais sans s'y limiter) des plans, des rapports, des études, des stratégies, du matériel de formation, des webinaires et des ateliers, il indiquera clairement la contribution du Canada en vertu de l'annexe A (Détails du programme), et/ou de l'aide financière totale obtenue pour le ou les projets.

C.8 Communications avec les Bénéficiaires finaux

L'Alberta accepte de faciliter, au besoin, les communications entre le Canada et le bénéficiaire final en ce qui a trait aux activités de communications.

C.9 Campagnes publicitaires

Puisque la publicité peut être un moyen efficace de communiquer avec le public, le Canada et l'Alberta peuvent, à leurs frais, organiser une campagne de publicité ou d'information publique concernant la présente Ententeou des projets admissibles. Toutefois, une telle campagne doit respecter les dispositions de la présente Entente. Dans l'éventualité d'une telle campagne, la Partie organisatrice ou le bénéficiaire final accepte d'informer les autres Parties ou le bénéficiaire final de son intention et de le faire au moins vingt et un (21) jours ouvrables avant le lancement de la campagne.

Date de modification :