Des bases solides pour l'avenir du Canada : aller de l’avant avec les provinces et les territoires concernant la Phase I

Dans le Budget 2016, le gouvernement du Canada a annoncé un plan d'infrastructure engageant des investissements judicieux et stratégiques qui renforceront l'économie et amélioreront la vie des Canadiens. Nous pensons que l'infrastructure ne constitue pas une fin en soi – c'est le moyen qui permet d'édifier un pays plus prospère, plus inclusif et plus durable. Cela va plus loin que du béton et des aqueducs, les infrastructures permettent entre autres aux Canadiens d'arriver à l'heure au travail et de retourner plus rapidement dans leurs familles le soir, permettent aux victimes de violence familiale de trouver un refuge et permettent aux enfants de faire de l'exercice, d'apprendre et de bâtir les réseaux qui les soutiendront tout au long de leur vie.

Infrastructure Canada progresse rapidement vers la mise en œuvre de la Phase I d'un plan historique qui vise à investir plus de 120 milliards de dollars sur dix ans. Le 22 avril, soit un mois après la présentation du Budget 2016 aux Canadiens, le ministre Amarjeet Sohi a écrit à ses homologues provinciaux et territoriaux en vue de poursuivre les discussions qui mèneront à la signature d'ententes bilatérales permettant de transférer du financement aux provinces et aux territoires dans le cadre des nouveaux programmes.

Ces lettres décrivent le plan du gouvernement visant à accélérer les investissements fédéraux à court terme en fournissant du financement pour des projets de remise en état et de modernisation d'infrastructures publiques tout en encourageant la croissance économique. En plus de donner des détails sur les nouveaux programmes présentés dans le Budget 2016 – entre autres les montants alloués à chaque province et territoire au titre du Fonds pour les infrastructures du transport en commun et du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées, ainsi qu'un partage des coûts plus généreux pour les projets –, le ministre Sohi indique les changements qui ont été apportés aux programmes existants dans le but de les rendre plus souples et mieux adaptés, de réduire tout fardeau administratif inutile et de simplifier le processus d'approbation.

Conformément à l'engagement pris par le gouvernement du Canada en matière d'ouverture et de transparence, les 13 lettres sont disponibles ci-dessous.

Lettres du ministre aux provinces et territoires

Date de modification :