ARCHIVÉE - Le Canada investit dans l'avenir du Port de Montréal

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Montréal (Québec), le 8 septembre 2009 – Le député fédéral de Lévis-Bellechasse, Monsieur Steven Blaney, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada investira dans un projet d'optimisation des infrastructures du Port de Montréal qui aura un impact positif sur le développement économique de la région à court, moyen, et long terme.

« La participation du gouvernement du Canada dans cet important projet d'infrastructure est un investissement dans l'avenir du Port de Montréal et un exemple de notre engagement à stimuler l'économie. Cet investissement, comme celui que nous avons fait dans le Pont Champlain, permettra de faire avancer l'économie de la grande région de Montréal ainsi que de créer des emplois » a déclaré le député Steven Blaney.

Cet investissement servira à l'aménagement d'un portail commun d'entrée et sortie des camions du Port de Montréal. Les travaux ciblent l'amélioration des opérations portuaires, lesquelles sont fortement orientées vers le transport par conteneur au port de Montréal, ce qui a pour effet de générer d'importants flux de camions sur le site du Port. En améliorant le portail d'entrée et de sortie des camions, les entreprises de camionnage bénéficieront directement de cette amélioration ainsi que l'ensemble de la chaîne logistique de transport. Ces travaux auront des effets positifs sur le développement économique à moyen et long terme tout en créant des emplois à court terme.

« La construction d'un portail commun permettra au port de Montréal d'optimiser la gestion du trafic des camions, et ainsi d'accroître sa compétitivité. De plus, en diminuant de façon significative le temps d'attente des camions, ce système réduira l'empreinte environnementale des activités portuaires », a déclaré Mme Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l'Administration portuaire de Montréal qui a rappelé que Montréal est une ville portuaire d'envergure internationale et que toute amélioration apportée au port bénéficie à la prospérité de la ville, de la région Montréalaise, et du pays tout entier.

Le port de Montréal est un acteur économique important pour la région, mais également à une échelle plus large dans le contexte des échanges commerciaux nord-américains et internationaux. La contribution fédérale à ce projet cible la reprise économique locale à court terme, mais y reconnait aussi un potentiel important pour le soutien durable à l'activité économique.

Le gouvernement du Canada versera jusqu'à 9 millions de dollars pour ce projet à partir du Fonds de stimulation de l'infrastructure. L'Administration portuaire de Montréal assumera le reste des coûts de ce projet, lequel est évalué d'un total de 18 millions de dollars.
Le nouveau Fonds de stimulation de l'infrastructure, annoncé dans le Plan d'action économique du gouvernement du Canada, est doté de 4 milliards de dollars. Ce fonds ciblera des projets dont la mise en chantier pourra débuter au cours des deux prochaines saisons de construction, 2009 et 2010.

Pour de plus amples renseignements sur le Plan d'action économique du gouvernement du Canada, consultez le site Web Plan d'action économique du Canada.

Pour plus d'information sur les investissements dans les infrastructures, consultez le site Web Créer des emplois.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Chris Day
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Transports et de l'Infrastructure du Canada
613 991-0700

Infrastructure Canada
613 948-1148

Document d'information
Port de Montréal

Le gouvernement du Canada versera jusqu'à 9 millions dollars du Fonds de stimulation de l'infrastructure à l'Administration portuaire de Montréal pour réaliser l'aménagement d'un portail commun d'entrée et sortie des camions. Ce projet est prévu dans le cadre du plan stratégique du Port de Montréal, Vision 2020.

Les travaux spécifiques de l'aménagement d'un portail commun d'entrée et sortie des camions ciblent la mise en place des infrastructures et des équipements d'un portail commun d'accès camion, ainsi que des infrastructures correspondantes à l'entrée de chacun des terminaux, mettant en œuvre des outils et des technologies destinées à optimiser le contrôle des mouvements, en assurer le flot continu ainsi que la sûreté.

Parmi les résultats escomptés par ce projet, l'on compte notamment :

  • Augmenter l'efficacité des mouvements de camions liés aux activités du port, ce qui permettra d'augmenter la capacité, l'efficacité et la compétitivité du port et des entreprises de camionnage, et par conséquent d'éviter la congestion du réseau de transport local;
  • Réduire le temps d'attente des camions, ce qui contribuera à réduire significativement l'empreinte environnementale des activités portuaires.

Le financement fédéral sera accordé dans le cadre du Fonds de stimulation de l'infrastructure suite à la signature d'une entente de contribution avec l'Administration portuaire de Montréal. Aux termes de ce nouveau Fonds pancanadien doté de 4 milliards de dollars, le gouvernement du Canada cible les projets dont la mise en chantier peut débuter et s'achever au cours des saisons de construction 2009 et 2010. Au Québec, ce sont 936 millions de dollars qui sont réservés à des projets d'infrastructure dans le cadre de ce fonds.

A propos du port de Montréal

L'Administration portuaire de Montréal (APM) exploite le plus important port en eaux intérieures au monde. C'est un port de conteneurs de premier plan par lequel transitent annuellement plus de 26 millions de tonnes de marchandises. Plus de 1 473 000 conteneurs EVP (équivalent 20 pieds) ont été manutentionnés en 2008 au port de Montréal. Le port de Montréal possède son propre réseau ferroviaire directement sur les quais. Il est relié à deux importants réseaux ferroviaires, ainsi qu'à un réseau autoroutier. Le port exploite aussi un terminal céréalier et une gare maritime. Tous les autres terminaux sont gérés par des compagnies privées d'arrimage. L'activité portuaire soutient 18 200 emplois, et génère des retombées économiques de l'ordre de 1,5 milliard de dollars par année.